Un exemple de pillage de la Republique Démocratique du Congo

Le Pillage Off shore de la République Démocratique du Congo

Ce qui se dit dans de nombreux couloirs :

Monsieur de MOORLOESE pille la RDC .
Il a des formes de prêts qu'il dit obtenir au nom du Gouvernement Congolais. Outre l'affaire parcelle de l'hôtel Intercontinental de Kinshasa, il y a un scandale plus grave encore c'est le contrat dénommé: PROGRAMME VOLONTARISTE AGRICOLE , pour lequel il a revendu des tracteurs Agricoles au Ministère ÉNORMÉMENT trop CHER.
A Kinshasa dans sa filiale DEM RD CONGO dirigée par Gaetan Falesse (qui a fuit en Belgique en Février) un tracteur est vendu à 33 000$ et le même tracteur est revendu au Gouvernement à 52 000$, des engins parfois même à des prix 3 fois plus chers que le marché local.
Bien évidemment cet argent, Gaetan Falesse , le fait repartir dans la structure Offshore basée â l’ile Maurice ( Dem Mauritius gerée par Paul Tsibanda)
Si le Ministre de l'agriculture ne tient pas à trop parler de ce dossier c'est parce qu'il est conscient que ses prédécesseurs ont signé volontairement du n'importe quoi dans l’avantage programmé de certains tres puissant.

60 Millions pour 3 premiers camps signé en 2018 avec le ministère de l'agriculture et 60 Millions pour 3 autres signé en 2019. Nous avons examiné le dossier et avons constaté qu'il y a eu surfacturation donc détournement des fonds. Philippe Demoorloese pille la RDC, il blanchit aussi des capitaux au travers ses contrats montés de toutes pièces et fait repartir toutes ces sommes à l’île Maurice masquant ainsi les réels commanditaires et bénéficiaires de ces détournements.
Comment comprendre que c'est encore sa société qui gère une société censée appartenir à l'État Congolais ? La Société Bio Agro Business, je ne doute pas de la compétence de ses employeurs mais par contre Philippe Demoorloese qui est à la fois vendeur des équipements du projet et à la fois utilisateur du même équipement pour bien cacher les insuffisances du matériel vendu au Gouvernement Congolais. C'est une personne *NON GRATA* Il a vendu des équipements toujours au Gouvernement en 2019 au Ministère de l'agriculture et des Infrastructures à des prix excessifs.
Vous qui êtes au pays, à Kinshasa, allez voir le contrat du Programme Volontariste Agricole au Ministère de l'agriculture et vous en sortirez malade. Dans quel pays ou société peut commander des pièces de rechange pour 10M$ alors que les équipements sont encore neufs. Ne voyez pas seulement le dossier de 300 bus! Il y a le dossier Fly Congo, le dossier des camions KAMAZ commandé au nom de l'Office des Routes mais livré à l'armée, permettant ainsi de contourner l’embargo international .
Christian Lusakweno maîtrise très bien le dossier de Demoorloese.
Le deuxième contrat du Programme Volontariste Agricole signé sous le parrainage de Vital Kamerhe avec qui ils ont eu plusieurs deal.
La chute de la Minière de Bakwanga où DEMIMPEX avait livré des engins de sixième main!
Une société qui était DEMIMPEX, DEM ÉQUIPEMENTS, SDIAG, DEM RDC, DEM ÉQUIPEMENTS MAURITIUS.

Ouvrons les yeux sur le Programme Volontariste Agricole et sur la société BIO AGRO BUSINESS.
C'est l'argent des contribuables.
Le Ministre Joseph Antoine KASONGO maîtrise l'agriculture et comprend la magouille qui s'était fait. Il ne va tomber dans le piège du troisième contrat du Programme Volontariste Agricole.

Philippe Demoorloese agit avec la bénédiction et protections de certains Congolais extrèmement puissants , gérant maintenant tout dans l’ombre.
Son équipe de mafieux est constituée des Congolais.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.