380

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

D'accord avec vous Dianne, je n'ai jamais pu regarder plus d'un quart d'heure d'affilé un épisode de cette série, et pourtant, Dieu m'est témoin Sourire, amoureux aussi de Parot, j'ai essayé plusieurs fois. Mais impossible d'y croire tant le trait est forcé.

Les vieux Vidocq et même les nouveaux avec Brasseur étaient autrement plus réussis.