Sauvons les terres fertiles du plateau de saclay

Enquête publique modificative n°2 du projet de la ligne 18 du Grand Paris Express

Remarques pour Madame la Présidente de la Commission d’enquête publique modificative à la ligne 18 de métro

           

                                                          

Le projet du cluster de Paris Saclay initié au début des années 2000 arrive à son terme avec les déménagements souvent controversés d'Ecoles et d'Université nationales  (dont Ecole Centrale - située préalablement à Chatenay-Malabry (92), Université Paris-Saclay, ex faculté des sciences d'Orsay située préalablement à Orsay (91), AgroParisTech, ex Ecole nationale supérieure d'agronomie de Grignon située préalablement sur plus de 300 ha à Grignon (78),  ...).


Le projet du Grand Paris Express (GPE) engagé en 2010, a proposé la réalisation de quatre nouvelles lignes de métro automatique ainsi que 2 extensions de lignes existantes. Le projet  du GPE a prévu la création d'un nouveau métro lourd pour desservir le cluster Paris Saclay mais également la ville nouvelle de Saint Quentin en Yvelines et la ville de Versailles en traversant d'est en ouest et en coupant de fait le plateau de Saclay en deux sur plus de 10 kms.

 

La Société du Grand Paris (SGP), organisme public créé par l'Etat pour mettre en place le projet du GPE indique sans l'avoir démontré que "seul un mode de transport collectif de type métro automatique permettra d'absorber la charge maximale à l'heure de pointe du matin". 

Il n'est pas étonnant que la SGP qui a été créée pour le GPE, proclame qu'il est nécessaire de créer le métro automatique de la ligne 18.

 

Par contre, il est anormal voire illégal que l'étude d'impact soumise à enquêtes publiques n'ait pas étudié la desserte du cluster Paris Saclay par les autres transports en commun du secteur (ligne B et C du RER, Tramway T12, TCSP desservant finement le secteur sud du plateau de Saclay, en fonctionnement depuis le début des années 2000, ...).

Le RER C assure l'essentiel des services et des dessertes prévues par le projet de la ligne 18 tout en préservant de façon incontestable les activités agricoles et les espaces naturels du plateau de Saclay.

 

 

Contrairement aux "garanties" indiquées par l'Etat (dont la ZPNAF non garantie dans le temps), le  projet de la ligne 18 ayant obtenu un arrêté de DUP en 2017 fragilise très fortement les activités agricoles (cf témoignages des agriculteurs concernés) ainsi que les espaces naturels du plateau de Saclay.

Le projet de modification mis à l'enquête publique en plein été 2021 ... demande une "mise au sol" de la ligne 18 sur plus de 5 kms (en fait, 5,7 kms) au beau milieu des exploitations agricoles et des espace naturels du plateau de Saclay.

Cette "mise au sol" engendre une vraie coupure physique infranchissable tant pour les activités agricoles, les habitants du secteur et la faune du plateau.

Comment est-il possible de faire une telle demande de modification du projet alors que l'arrêté de DUP a été obtenue en 2017 grâce au projet de viaduc ?

Cette demande devrait faire l'objet d'un nouveau dossier du DUP.

 

Enfin, ce projet ne répondant pas aux besoins des usagers est ruineux.

Estimé en 216 à 3,1 milliards d'Euros il a été actualisé en 2020 par la SGP à environ 4,6 milliards d'Euros alors que ce projet n'est qu'en phase d'études.

La Cour des Comptes a dénoncé en 2017 (soit avant la réévaluation de près de 50% par la SGP en 2020) les risques qui résultent des dérapages considérables du GPE étudié et mis en oeuvre par la SGP (cf rapport de la Cour des Comptes de 2017 sur la SGP).

Comment se fait-il que l'Etat ne prenne pas en compte ce rapport de la Cour des Comptes indiquant très clairement les risques financiers et la dette à moyen et long terme des français du fait du GPE et de la ligne 18 en particulier.

 

Dans ces conditions, je vous informe que :

  • je suis défavorable aux demandes de modifications faites dans ce dossier modificatif d'enquête publique ;
  • je suis défavorable au projet de métro automatique de la ligne 18 qui ne répond pas aux besoins des usagers du secteur, dégrade puis détruira à moyen terme les activités agricoles, les espaces naturels et la biodiversité du plateau de Saclay ;
  • je demande que les différents projets proposés par et pour le cluster Paris Saclay (dont le projet de la ligne 18 et le projet de doublement en deux fois deux voies de la RD36) soient suspendus afin d'en vérifier l’utilité publique compte tenu des textes actuellement en vigueur et des évolutions environnementales actuelles.

 

 

                                                                                         Didier GAUBERT

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.