ce sont toujours les « patient(e)s » qu'on assassine

exit de la " psychanalyse " part six - excusez mon retard, y a eu un bug et deux gros billets de disparus dans les limbes d'internés, et par ailleurs, je suis obligée de déménager (mais finalement ça m'arrange ... et puis on va pouvoir se marrer, avec toutes les " réflexions " miso qui vont pas [me] rater)

salut mes amours  embarassed oui, adieu à mes psychanalystes  money-mouth dont je crois finalement, que  pas une seule n'a pigé ce qui se passait, même quand j'expliquais des fois pendant des mois  frown(à part " l'Omnisciento-supra-supérieurement Soi-disante équilibrée " undecided de [mes] début(s) à qui c'était pas la peine d'expliquer - puisque donc Elle savait toujours tout, y a toujours eues  au moins à la fin, par ex. pour me congédier  laughing quand ça se terminait, mais quand        tu pensais que la nana avait suivi/compris, des " explications " de textes pour te mettre winkmais à distance - sous formes d'étiquettes/AVIS définitifs empruntant d'ailleurs plus à des " diagnostics psychiatriques " undecided qu'à la psychanalyse, du genre " vous étiez dépressive " → quand donc tu leur as détaillées séances après séances tes conditions de (sur)vie parfois limites/tes luttes contre une adversité on va dire un peu puissante souvent ... et tu te demandes un peu si t'as pas parlé dans le vide, quand même, ou si zum Beispiel t'étais pas con-sidérée un peu comme une amuseuse, une " distraction ", « c'était rigolo de        vous voir vous débattre au milieu de tout ça, allez merci-salut ! » laughing ... je parle aussi donc de quand j'ai eu des gros problèmes de santé → non mais c'est mieux qu'à la télé finalement, oui c'est quand même cool de rester assises dans leurs fauteuils - en face donc tu leur expliques, c'étaient des gros trucs faciles à comprendre et en plus accessoirement je suis toubibe, je pensais avoir expliqué CLAIREMENT ⇒ eh ben NON, tant que t'as pas une jambe d'arrachée c'était rien, et comme avec mes cons-frères & sœurs, dès que tu tombes malade, instantanément t'es prise pour une cone  laughing ... et encore plus quand tu parles [en] français de manière à ce que tout le monde cons-prenne ⇒ je vous jure, perso je dis tout, et on me prend la plupart du temps pour une cone  laughing → c'est mieux donc d'aller dans des séminaires & colloques avec plein de toubib(e)s et de psys se gargarisant d'éléments de langages® " savants " undecided sur les dos des malades pris comme des objets, on glose tou(te)s ensemble pour se sentir supérieur(e)s, on se sent bien tout(e)s ensemble BIEN AU CHAUD à causer par-dessus les têtes de ceux/celles qui sont pas là pour donner leurs points de vues  → c'est toujours le même schéma  - que ce soient des malades et/ou les analysé(e)s, on étale un " savoir " qu'on " possède " sur les autres - en situation de vulnérabilitépour se sentir au-dessus : comme je disais wink    au moins quand on est plus ou moins dans la merdre on sert au moins à ça  laughing - à faire reluire les égos des soi-disant(e)s " soignant(e)s " kiss entre eux/elles ...) → Einstein® disait qu'on ne peut pas séparer l'expérimentateur de l'expérience, et rappelez-vous, Hannah Arendt® aussi, parlait de s'intéresser venant de inter-esse, " exister parmi les autres " ... mais là c'est fabuleux, on se tient bien en Hauteur par rapport aux symptômes qu'on décrit, y a aucune autocritique, aucune réflexion sur ce qu'on a dit ou fait  - et en plus TOUS les TORTS sont toujours du côté des malades ou/et des analysant(e)s - en face les analystes ou/et les toubib(e)s sont toujours blanc(he)s comme neige, leurs rôles ne sont jamais discutés : ce sont des êtres parfaits, qui ont le DROIT de " parler les autres "

psy-monty-gif-11-5-18

après, donc perso j'ai du mal à séparer ces thérapeutes auto-proclamé(e)s de leur(s) Art(s), étant donné qu'ils/elles ne sont finalement ni " soignant(e)s " ni ne font dans [de] l'art, sauf si celui-ci consiste à mettre à distance le plus possible les malades ou analysant(e)s vulnérables dont ils/elles " s'occupent "  frown → ne restent que des gens comme n'importe qui avec leurs préjugés, leur désir de puissance, leur voyeurisme, leurs névroses, quelquefois pire, jusqu'à la perversion comme avec ma première analyste la psychiatre  money-mouth hyper-rigide et vengeresse surprised - qui là se cachent donc derrière des mots " savants " pour ne pas dire ce qu'ils/elles font ni qui ils/elles sont (en admettant qu'ils/elles en aient une idée ...) → des fois on nage en pleine FOLIE : vous vous rappelez quand j'ai été à vélo projetée par une bagnole, en allant un samedi matin à la gare pour aller en séance à 70 bornes de là, oui donc la psychiatre  money-mouth prévenue par téléphone qui me dit 1) qu'« après un accident on a besoin d'être réconfortée », encore une fois histoire(s) de me prouver qu'elle avait des connaissances/de l'empathie « par exemple avec un bon café  » (comme ça, si je m'avais blessé un organe interne, je n'étais plus à jeun pour qu'on m'opère  laughing) 2) qui m'oblige donc à venir en séance  laughing déjà quelque soit l'état de mon vélo aussi, au motif que sinon ce serait considéré comme un loupage de séance que je devrai Lui payer, étant donné que j'avais bien entendu pas 1 rond ⇒ donc pour être sûre que je vienne  wink 3) qui me reçoit quand j'arrive moi encore sous l'effet de la sidération/du choc par l'accident, mais Elle comme une fleur toujours dans une de Ses gigantesques robes, assise toujours aussi rigide derrière son bureau et son phouttu café  yellgardant Son attitude Docte pour me montrer comme Elle est Le Plus Grand Docteur de la Terre ... et que j'ai bien sentie toudulong me reluquer espérant comme n'importe quel(le) badaud(e)/voyeur(se) devant donc un accident me VOIR souffrir tongue-out le plus possible, et dans        mon état de vulnérabilité extrême ⇒ non mais, me dites pas, la nana le temps que j'arrive Elle avait pas eu le temps de réfléchir à Ses pulsions basiques d'assassinat ??? ... rassurant, non, qu'Elle soye psychiatre® et en plus psychanalysée, et donc saine d'esprit  surprised Soi-disant ... 

accident-16-6-17-gif

et il fau(drai)t leur pardonner  surprised parce qu'Ils/Elles ne savent pas ce qu'Ils/Elles font ... Grande Docteur en titre et donc psychiatre donc irréprochable à tous points de vue, Elle me fait pourtant penser à une petite vieille ma voisine  kiss anciennement nana au foyer qui quand je m'avais niqué mon genou et que je me déplaçais à grande peine avec mes béquilles, me guettait sortir de chez moi et se plantait au milieu du trottoir, pour Se bidonner de me voir arriver péniblement jusqu'à Sa Hauteur, et pour me mettre ensuite le grappin dessus avec des anecdotes insignifiantes, en parlant essentiellement d'Elle-même undecided et pour Se jeter des fleurs  à propos de tout et n'importe ouate  mais sans oublier de bien me reluquer aussi, toujours avec      ce sourire malicieux genre  : « c'est trop drôle ce qui vous est arrivé/racontez-moi » laughing⇒ je pense que vous voyez bien les nœils écarquillés lubriques tongue-out et le sourire libidineux wink " presque " ...

gif-poupee-nana-17-1-20
après encore, y a-t'il un intérêt de savoir si c'était le besoin de Se montrer supérieure  undecidedà ouam et toute-Sachante qui prédominait chez cette psy  kiss et sous prétexte d'empathie, d'exercer Son emprise sur moi en m'obligeant à venir  plutôt que les bas instincts genre sadisme & voyeurisme ?  c'est vraiment là qu'on se heurte à l'inconscient oui → la nana qui se rend pas compte(s) des réelles souffrances en face mais qui peut pas s'empêcher de reluquer tongue-out ... en tous cas, y a vraiment le désir de profiter de la situation - c'est si facile donc avec notamment des malades en état de sidération  pourquoi Se priver, il suffit de s'en phouttre wink - mais à propos de sidération, elle est au moins triple, si ce n'est quadruple  : 1) évidemment chez moi physiquement en premier, par le stress physique de l'accident (décharge d'adrénaline, réflexes de survie, confusion post-traumatique vous savez, qui permettent aux " sauveteurs " - dont les toubib(e)s - de raconter souvent n'importe quoi aussi devant un(e) blessé(e) qui ne peut pas se défendre 2) psychologiquement aussi, devant l'incompréhension totale et visible avec Ses Grands Airs de l'autre de ce qui m'arrive, de son abus monstrueux de pouvoir aussi et en second, Sa persistance à vouloir me et Se prouver, jouant de Son titre donc, qu'Elle    a au contraire tout compris  3) chez la nana donc qui ne con-prend absolument pas ce qui s'est passé, et/mais qui espère voir une victime à la fois effondrée et reconnaissante   undecided tellement Elle ne s'intéresse pas à la situation (cf. Arendt)  mais qu'à Sa position de supérieure et de toute-sachante, comme tou(te)s ces " soignant(e)s "qui n'ont d'empathie que pour eux-elles-mêmes  undecided tout en claironnant le contraire, bien entendu  wink ça MARCHE avec le grand public et les collègues innocent
toubib-no-idea-gif-16-6-17

de manière générale, les gens aiment bien avoir l'air intelligent - et oui, ça marche →    et en règle générale, en face, toulemonde préfère acquiescer pour au moins avoir l'air d'avoir pigé, même si personne n'a rien con-pris  wink ⇒ je me rappelle d'une fois, ayant assisté à            un cours de taichi (eh oui, moi aussi wink j'ai mes petits moments petits-bourgeois pseudo-intellos ésotériques laughing) → le type kiss qui donnait le cours, absolument pas pédagogue, se donnait des airs supérieurs aussi avec un vocabulaire d'initié incompréhensible, entouré d'une petite cour de copains eux aussi pratiquant depuis longtemps et absolument pas partageurs de leurs immenses connaissances, s'écoutant causer, et voyant que toulemonde évidemment était dépassé, a commencé à Se vanter aussi d'être psychologue à l'hosto : inconnu au bataillon, maniant très mal le vocabulaire dédié, Il devait plutôt travailler dans l'administration ... mais les participant(e)s au "cours " applaudissaient presque, et personne n'a bronché (sauf moi wink) quand Il a commencé à dézinguer les malades hospitalisé(e)s en psychiatrie, avec une haine je vous dis pas → eh oui, il est devenu de tellement bon ton undecided de dire que les gens abusent des soins, que les malades coûtent cher ... trouver des boucs (et des chèvres laughing) émissaires fait toujours      se sentir mieux, aussi  wink → mais à propos de connaissance(s), je repense beaucoup depuis nouvel an et grosso modo, l'adieu à mes analystes money-mouth ⇒ je vais enfin gagner du pognon laughing à quand j'ai passé mon brevet de secouriste peut-être aussi parce que dans des commentaires, y a eu notamment un Grand mâle blanc kiss visiblement connaisseur donc aussi, (m')expliquant que je suis pas toubibe et que les pompiers travaillent forcément tellement mieux que moi laughing - j'avais 13-14 ans, on nous montrait à la diable comment faire du bouche-à-bouche, en roulant bien sûr mais des mécaniques, ainsi que d'autres manœuvres en vrac, et on avait droit plus ou moins à un demi-essai bâclé plus        ou moins chaque ou chacune, vite fait - bien fait, je voyais toulemonde sourire fièrement  en étant sûr(e)s de tout savoir tongue-out des sauvetages en toutes circonstances ... alors    que moi, faut croire que je suis une éternelle rabat-oije laughing chaque fois que le sauveteur-instructeur évoquait vaguement dans le vide, sans hiérarchiser les degrés d'urgence ni les priorités les situations qu'on allait pouvoir rencontrer et ce qu'on allait pouvoir faire, je voyais surtout tous les dégâts supplémentaires qu'on allait risquer d'occasionner surprised et m'interrogeais sur les gestes qu'on nous apprenait à toute berzingue et plus qu'à moitié ratés  frown ... le coup du verre plein quand à partir de quelques notions mal apprises tu crois TOUT savoir ou vide quand tu te rends compte(s) toudesuite que tu sais quasiment rien et que tu n'as que des interrogations → évidemmentÇA, ceux/celles qui sont persuadé(e)s de tout Maîtriser undecided aiment pas que tu te poses des questions - ni non plus que tu leur en poses, à moins qu'Ils/Elles te répondent évidemment, et en fonction de leur position encore une fois " supérieure " par rapport à toi  des craques énormes ... donc auxquelles toulemonde préférera acquiescer pour avoir l'air savant(e)s aussi  undecided

gif-chien-18-1-20

donc dans le cas de ma première analyste et psychiatre voulant donc me prouver et croire elle-même qu'Elle était une Grande Docteure, pas de bol, perso ayant beaucoup déménagé et continuant ... je n'ai pas pu revenir lui en parler de Son passage à l'acte  laughing et entretemps j'ai appris qu'elle était décédée frown sa voix sur le répondeur dénotant une grande souffrance physique frown idiote que je suis, je me disais qu'en tant que psychiatre on l'épargnerait un peu à l'hostoça n'aurait sans doute pas donné grand chose, sinon un grand clash avec une nana ayant tant abusé        de la situation et voulant toujours se croire au-dessus  surprised  y avait dans cette situation précise ce gros paravent entre nous : blessée ou malade tu as forcément une grande empathie pour toi-même, tu es acculée par tes symptômes, mais en face, n'en ayant aucune sauf celle de vouloir être reconnue pour une Grande Docteure, donc - mais en tant que traumatisée, tu as d'autres chats    à fouetter si je puis dire, d'autant que la cocotte pigeait visiblement RIEN - il y a forcément une double distance énorme infranchissable - c'est du reste le cas avec tou(te)s ces " soignant(e)s " abusant de leurs titres pour dire que la curiosité malsaine serait de l'empathie ...      qui reste une qualité extrêmement rare, ceux/celles qui la possèdent n'ayant de toutes façons ni le besoin, ni l'envie de s'en vanter  surprised ... bon les aminches, je dois vous quitter pour m'occuper notamment de mon déménagement undecided → il faudra que je revienne pour mettre mais mes idées plus en ordre, notamment pour creuser ce phénomène de SUR-sidération surprised    si courant quand les " patient(e)s " sont complètement scié(e)s par l'incompréhension patente frown de ce qu'ils/elles vivent, aux prises avec des " professionnel(le)s " qui peuvent et ensuite aussi raconter tout ce qu'ils/elles veulent mais complètement en décalage avec ce qui se passe - en attendant, je vous fais des tonnes de gros bisous embarassed 

gif-diable-ny-31-12-19

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.