interlude : le malheur des un(e)s fait le bonheur des autres

... et l'important, c'est d'être fier(e) de Soi

je me demande pourquoi je m'étonne encore des maltraitances hénaurmes exercées par les autoproclamé(e)s " soignant(e)s " sur les hospitalisé(e)s ou sur les " patient(e)s " passant par les urgences - et qui vont se plaindre en plus après de trop travailler après tout, zont de qui tenir  innocent ils/elles ne font que suivre l'exemple des " Grands " patrons  money-mouthau " sommet " ... qui se sont toujours courageusement couchés devant les gestionnaires  cool dont on se/je me demande s'ils ont jamais dépassé le stade sadique anal/maximum 3 ans d'âge mental  undecided

gif-monty-non-16-1-19

là je me rappelle du Grand patron de gériatrie, celui qui a donné ses lettres " de noblesse " à la discipline - qui Se répétait et me répétait, puisque j'étais seule comme ASH i.e. femme de ménage remplaçante tout un été avant de commencer mes études avec une seule aide-soignante elle titulaire mais d'origine asiatique à bosser pour quasiment tout le reste des personnels  kisspassant leur temps aux cafés, qu'Il était un Grand Humaniste  innocent plein de respect pour les personnes âgées ... en arrachant brutalement (portes ouvertes en grand, et devant tout le monde  tongue-out) draps et chemises sur des malades décharné(e)s et exténué(e)s de douleurs, et les pansements à vif sur des escarres monstrueuses, dont Il était de surcroît fier  undecided → le mec rodait perpétuellement dans les coins sombres des couloirs, pour qu'on le prenne aussi pour le nœil omniscient qui voit tout, puis s'approchait de moi à pas de loup pour m'asséner immanquablement et brusquement sa grosse paluche sur ma frêle épaule et entonner son antienne préférée : Il était un esprit supérieur, pétri donc lui d'Humanité(s), Il n'avait que conssidération et hénaurme pour les personnes âgées qui n'étaient pas comme lui, mais elles incapables de se défendre (et encore moins d'attaquer) d'ailleurs il ne fallait pas dire  surprised " vieux " ou " vieilles " ... mais sinon les maltraitances " justement " les plus hénaurmes se donnaient librement cours dans son se(r)vice, ce Grand couillu aurait été bien incapable de lever même son petit doigt pour empêcher la plus psychopathe des aides-soignantes de pratiquer en guise de toilette matinale, le waterboarding sur la/le plus fragile et souffrant(e) des petit(e)s vieux/vieilles jusqu'à des assassinats plus ou moins programmés  surprised ⇒ comme quand, pour con-firmer la création de Son nouveau syndrome appelé de glissement, il a laissé mourir de douleur(s) et de désespoir une dame venue pour un accident aigu curable en l'abandonnant sans soins, cela va sans dire dans une chambre à côté d'une agonisante  abandonnée aussi à ses souffrances  frownça c'est de l'Humanisme  tongue-out

cleese-encore-16-1-19
dans le genre érudit  tongue-out aussi, et puisqu'en ce moment je parle beaucoup des éminents psychiatres  money-mouth qui se prennent eux aussi pour des Grands Docteurs, vous vous rappelez, au début de mes billets j'avais parlé d'une " présentation de malades " comme dans l'ancien temps, à laquelle je m'étais rendue, qui avait lieu dans le grand amphi de psychiatrie sous l'égide d'un non moins Grand Professeur du cru, décédé depuis mais encore réputé aujourd'hui  undecidedcomme une " pointure "  tongue-out → on nous avait affirmé que les personnes venant parler de leurs problèmes persos devant 200 étudiant(e)s diant(e)s diant(e)s - et autres n'étaient pas gênées de s'exprimer devant autant de public et qu'elles ne tenaient compte que de l'interne les ... interrogeant en face ... passons - pour ma part, je ne suis allée qu'à une seule de ces ... manifestations, l'amphi était bourré de blouses blanches, internes, externes, chefs et sous-chefs de clinique mélangé(e)s sur les gradins, bien sûr toujours anonymes  innocent et une dame est venue s'asseoir à la table préparée en bas au milieu de tout le monde, en face d'un jeune interne lui aussi en blouse virginale, et qui a montré autant d'empathie disons, qu'un hareng surgelé, posant des questions totalement stupides, complètement décalées ou à contre-temps  undecided - qui plus est, d'un air glacé, quand il parlait → la dame elle, par contre, pleine de vie, a fait montre d'une très grande intelligence et a été très claire dans l'exposé de ses difficultés, vraiment très vivante  laughingc'était extrêmement intéressant de l'écouter - elle a également exprimé son vif désir d'une psychanalyse ou d'une psychothérapie ; mais au fur et à mesure qu'elle parlait,        on a été de plus en plus dérangé(e)s par un très gros homme affalé dans le fond de l'amphi n'importe commentqui ressemblait lui plutôt à un phoque, et portant sa blouse de façon débraillée, s'étalant de façon de plus en plus indécente sur son banc, jusqu'à en devenir obscène, laissant échapper des onomatopées clairement réprobatrices et faisant même - je jure - des bruits de bouche à la fin  surprised ⇒ quand la dame est sortie,  il y a eu un silence, les étudiant(e)s attendaient visiblement qu'un " chef " s'exprime,   donc perso je ne (re)connaissais personne en psychiatrie - quand finalement, après encore des gesticulations grotesques pour que tout le monde Le voie bien, l'obèse  kiss a craché de  sa  voix grasseyante et d'un ton empli d'un mépris cinglant : " ... Y a rien à faire, c'est une névrose hystérique enkystée de la cinquantaine " ⇒ c'était çaLe Grand GROS GRAS Patron de Psychiatriequi passe encore à ce jour dans le milieu pour une Autorité  tongue-out
gif-monty-cloche-c

et puis pour finir en beauté  frown  jamais deux sans trois, vous vous souvenez sans doute du Grand patron de neuro  kiss aussi, bien gras aussi, à tous points de vue, resté une référence  undecided également, se pointant ventre en avant dans une chambre où allait décéder quelques jours plus tard une patiente  undecided atteinte d'une tumeur maligne au cerveau un beau " cas " pour les neurologues  undecided  ⇒ on lui avait biopsié sa tumeur bien que le diagnostic était évident, et elle était tétraplégique, coincée dans son lit de mort, je me rappellerai toujours le mec déboulant tout frétillant de toute sa graisse et d'allégresse devant elle, pour jovialement lui répéter : " Alors, vous ne pouvez plus bouger ni les jambes, ni les bras, hein ? Vous ne pouvez plus bouger du tout ? Hein ???  Oui, c'est ça, vous ne pouvez plus rien bouger !!! "  tongue-out - comme elle ne répondait sûrement pas - et surtout je n'oublierai jamais son regard noir sur Lui, qui se pavanait devant son lit  surpriseden Majesté - en la surplombant avantageusement  → comme par hasard, il s'agit de trois féminicides, mais on ne va pas faire dans le détail ... oui, c'est vrai  frown que tous les personnels " soignants " disposent de modèles au sommet de la hiérarchie médicale déjà, de ces mecs  kiss qui font la carpette aussi et des courbettes devant les financiers,        et se défoulent allègrement avec une indécence crasse sur les malades en bout de chaîne alimentaire, qu'ils écrasent avec un grand courage de tout leur poids - sur cej'ai un peu la nausée - je reviendrai, mais en attendant je vous fais quand même plein de bisous d'amour  embarassed

monty-triste-deux-16-1-19

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.