interlude très hospitalier

billet violent, mais sans qu'ils me violent cette fois-ci

salut mes amours  embarassed - je vous ai pas raconté  wink quand j'étais hospitalisée pour mon truc endocrino (là encore, j'avais dû m'hospitaliser moi-même  undecided en usant si je puis dire de mon titre, même si normalement c'était une urgence gravissime qui implique obligatoirement un bilan en milieu spécialisé - donc en endocrino → peut-être que la cons-fraternité existe entre mecs, alors  wink perso j'en n'ai pas vue la queue, on - la con-sœur endocrino (!!!) en ville - m'avait encore fait le coup de la gastro et un peu plus, si j'avais insisté - même avec les résultats du bilan biologique que j'avais dû me prescrire aussi moi-même, presque incompatibles avec la survie, j'aurais eu encore une fois droit à la bonne vieille hystérie ... oui, non, enfin ça c'est quand ils font pas les examens, donc et il paraît que c'est toi qui es hystérique  undecided) ⇒ donc un matin genre vers 6 heures puisqu'on doit se coucher à 6 heures aussi je me baladais dans l'enceinte de l'hosto, très innocemment voire inconsciemment si je puis dire, puisqu'avec aux mains un café et une clope, deux infractions MAJEURES à la santé publique que les bigs brothers des personnels  kiss n'avaient sûrement pas manqué de remarquer, reluquer comme tout le reste, cafter et inscrire dans mon dossier déjà multipartagé  money-mouth - et de surcroît dans mon joli pyjama en coton 100% noir bordé de liserés blancs je l'aime bien, çui-ci, bien que je  rentre plus dedans maintenant  et donc boutonné jusqu'au cou  innocent ⇒ encore une insulte involontaire de ma part à l'institution, puisque normalement tu dois être affublée de la méchante petite chemise-sodomie qui donc dévoile avantageusement ton cucul  embarassed avec laquelle par contre, on te reprochera(it) de pas sortir dehors pour fumer ta clope, je me demande pourquoi  innocent

gif-malade-tr-17-2-18

bref je me balade angéliquement (on était en 2011), je prends mon temps pour visiter, et quand je veux rentrer pour le petit déj d'anorexique avec le lait dans ta figure si tu oses en demander et l'unique MICROSCOPIQUE plaquette de beurre  money-mouth sur laquelle se précipitent immédiatement les cantinières  kissà genre 6h30, hop, les deux doubles portes auparavant largement ouvertes sont à présent totalement closes  surprised → donc ne con-prenant pas, j'insiste naïvement  innocent et finis par voir irrupter derrière les lourdes un genre de demi-malabar  kiss habillé en collants et veste épaisse sombres sans liserés un peu comme la BAC ou autres CRS défenseurs du Grand Capital  money-mouth qui me nargue itou, jouant ostensiblement mais de son peu de capital musculaire, et qui, en entrebâillant à grand peine les deux battants et étouffant un bâillement ursin, me fait la grosse voix pour me terroriser  surprised et me dissuader de pénétrer en ces lieux pourtant donc, si hospitaliers  money-mouth - et ce, malgré mon accoutrement d'assez récente alitée, mon gobelet plastique généreusement sponsorisé par la Sodexo® contenant le breuvage sacré à 3€ du décilitre généreusement dispensé par le distributeur de douceurs sis à l'intérieur, soit au beau milieu de ce qui paraissait à présent devenu Son Antre  kiss - où ce vigilant agent de la sécurité donc intérieure venait, je ne sais par où mais on a bien saisi, de prendre son se(r)vice et la possession intégrale, prêt à défendre corps et âme la Maison contre tout danger immonde qui y pénétrerait de l'extérieur  surprised - péril imminent représenté présentement par votre humble serviteuse  embarassed assez inoffensive en pyjamas  kiss mais cet être de lumière(s) avait même pas interprétée ma clope roulée main que je tenais solidement comme un assemblage de substances illicites susceptibles de contaminer toute l'Institution, à dire vrai il l'avait même pas (plus) remarquée (que donc la caféine)  wink 

gif-foresi-drogue-ide-malade-addiction-28-2-18

à ce jour, je me rappelle avoir négocié mordicus pendant des lustres  undecided ma réentrée en ces lieux bénis, arguant qu'une personne se baladant aux alentours immédiats de l'hôpital, en petite tenue avec seulement donc un gobelet à la une main, ne pouvait espérer lancer à elle seule une vaste opération de contournement de tous les bâtiments, et que vouloir réintégrer sa chambre, und d'avoir tenté d'expliciter que j'étais peu armée  innocent pour occasionner trop de dégâts à l'intérieur - mais le grand guerrier  kiss lui, a mis encore plus de temps à capter que je n'avais que des intentions sinon désintéressées - le café matinal sinon gratuit, du moins acheminé par le se(r)vice, reste un moment cher aux nœils de beaucoup d'hospitalisé(e)s - du moins pacifiques - et d'ailleurs, l'Homme  kiss s'est bien gardé de me questionner policièrement aussi zum Beispiel sur ma ou mes pathologie(s), aurais-je eues plus de chances d'entrer plus rapidement si j'eusse eu un cancer, par exemple ?  innocent ... il aurait fallu en faire la preuve, sûrement  tongue-out et comment attester, alors, que tu n'aurais pas voulu commettre un suicide altruiste  innocent en emmenant avec toi tous ces personnels si occupés à sauver des vies par ailleurs ⇒ mais même dans ce cas de (triste) figure, la Sodexo® ne fournissait même pas une petite cuillère en plastique pour égorger le/la moindre soignant(e)

maniac-malade-gif-27-5-17

bref je n'ai fini par pouvoir rentrer que parce que le vigile au port si mâle  kiss fatiguait vite et seulement parce candidement j'ai insisté sur le port de mon pyjama bien aimé, certes si peu réglementaire eu égard à la petite chemise qui te découvre si obligeamment tes fesses, n'ayant même pas eu l'idée comme jauni de me demander dans quel se(r)vice je créchais : j'ai ainsi pu pénétrer à nouveau et quasi-innocentée de par Sa générosité quasi-christique due à son épuisement à tenter de soutenir une controverse à l'intérieur, d'ailleurs " en même temps "  wink que s'ouvraient à nouveau und en grand les deux battants de l'entrée, puisque finalement c'était l'heure  laughing → en définitive, tout cela l'uniforme obscur, la forte voix, l'allure martiale n'était destiné qu'à me faire peur, à m'inquiéter, donc, c'était sans nul doute un exercice de dissuasion pure dirigé contre l'alarmante contrevenante  embarassed en puissance que je paraissais, pour au cas où je déciderai un jour de détruire pour de bon & à moi toute seule je ne sais quel autre bien de l'Etat  money-mouthà défendre férocement par ce genre de cador empressé par contre d'obéir aux ordres mêmes opaques - pour lui  kiss

bigus-dickus-gif-2-11-18

... vous allez (me) dire que c'était un demeuré  kiss encore un bœuf bas du front, qui ne voyait pas plus loin que le bout de son nose  tongue-out avec des hormones mâles qui le commandaient et une mise en route retardée de ses rouages cérébraux reptiliens, que pour lui que j'aie sur moi un cancer ou une bombe c'était du pareil au même, qu'il devait visualiser sous le pyjama le danger dissimulé qui allait mettre à bas non seulement l'organisation mais également l'esprit démocratique régnant en ces lieux  surprised - et que donc sûrement il ne jouissait pas d'un intellect aussi développé que les soignant(e)s œuvrant assurément au Bien commun dans l'enceinte de l'Institution hospitalière qui l'embauchait  money-mouth → hé ben détrompez-vous  frownje vais pas vous faire part de tous mes contacts aussi nombreux et enrichissants que forcés avec tous les membres de tous les personnels donc dits hospitaliers  kiss m'étant tombés dessus à bras raccourcis, mais à propos de possession et d'usage de matière cérébrale, rien que les interventions moins " musclées ", mais encore plus insidieuses au niveau du soupçon des cheffes  money-mouth de se(r)vice, c'était pas beaucoup plus évolué : je vous ai déjà dit que ayant fait un état de choc à domicile, et suite à ça le diagnostic qu'était quand même pas coton, parce que je dois dire franchement déjà pas facile à faire déjà quand tu es dans ton état normal  laughing et avec tous tes/les moyens  wink et là y avait non seulement mon état physique dégradé frown - où prédominait l'épuisement  cry - mais en plus les différents retards apportés par les différents intervenant(e)s  (infirmières  kiss préleveuses comme des charcutières en profitant avant tout aux passages pour vouloir visiter at home, " discuter " et me tirer les lombrics du nez sans fin et ainsi violer allègrement déjà le secret médical, biologie me fournissant le résultat hyper urgent minimum 10 jours après etc.) - donc bref tout un parcours de la combattante que j'avais faire pour m'en sortirdont les nanas  kiss les cheffes d’endocrino, n'avaient même pas eu l'embryon de l'ébauche du fantôme d'idée pour arriver jusque dans le bon se(r)vice - en nez fait, je n'avais réussi à me faire hospitaliser que donc en (ab)usant de mon titre  undecided de docteure en contactant donc de l'extérieur  wink par téléphone les surveillantes  money-mouth qui m'avaient mise et sur haut-parleur et écoutée soigneusement à 3 ou 4 pour jouir en se marrant audiblement de ma détresse  tongue-out et qui ne m'avaient acceptée parmi elles que parce qu'elles avaient cru cons-prendre, dans leurs grandes compétences, que je buvais de l'alcool  tongue-out - je savais bien qu'une toubibe malade ça les intéresserait  laughing

gif-ide-dansent-25-8-18

donc ce fut tout à fait logique/licite aussi, que pendant une bonne dizaine de jours, passèrent dans ma piaule les cheffes  money-mouth du se(r)vice idoinecertaines de leurs titres & importance(s) également, donc arrivées dans leurs vies, les malades leur arrivant sur un plateau technique, plus que vigilantes, soupçonneuses en essayant elles de se rancarder sur où j'avais faites mes études, sur comment s'appelait mon papa  kiss ou mon marri  kisspuisque j'y étais pas arrivée moi, à devenir cheffe de se(r)vice, ainsi que sur mes vies privée & professionnelle afin de me faire cons-prendre que j'avais tout raté et puisque finalement tombée malade - dommage que hélas je buvais finalement pas d'alcool  cry et comme je pouvais pas décemment leur répéter jour après jour et tout le temps de leurs irruptions  tongue-out répétées  undecided qu'elles étaient tellement plus intelligentes que moi  embarassed qui venais on ne savait d'où  wink leur forcer cette fois-ci la main, de tenter de me/se persuader elles aussi et encore que j'avais faite une gastro  tongue-outet non pas l'urgence princeps de leur spécialité  surprisedhélas, les chiffres du bilan biologique écrits noirs sur blanc und étant passés entre leurs mains, il leur fût difficile de nier l'évidence, mais au moins purent-elles affirmer dans leur courrier final que celui-ci avait été demandé " en externe " - càd encore une fois à l'extérieur de l'hôpital, vu que j'avais eue l'idée complètement idiote de faire mon état de choc faire ledit bilan au dehors, chez moi - sans nullement en citer les chiffres catastrophiques, selon elles la prise de sang n'avait pu être ordonnée que par quelqu'un(e) d'autre que moi, un vrai médecin  kissnon pas parce que malade mon état ne m'aurait pas permis de le faire (elles n'avaient pas réfléchi jusque là  innocent - et il est vrai que j'en avais particulièrement chillé  tongue-out) mais parce que malade je ne pouvais être au minimum qu'une idiote, comme tou(te)s les autres malades, ce qui est bien connu  et d'ailleurs entretenu à l'hosto à l'aide de tou(te)s les protocoles et procédures qui les infantilisent - et le/la malade qui sait ce qui lui arrive  surprised est au moins un(e) terroriste qu'il faut surveiller & punir, celui/celle qui a des idées sur ses symptômes est hystérique  sealed surtout si c'est une nana et fait peur, donc une fauteuse de troubles, d'où c'est qu'elles ont essayé de me cons-vaincre que j'avais tout faux en venant leur présenter moi-même mes troubles (et donc, vous savez  wink on m'a finalement envoyé le spychiatre  kiss qui a voulu me mettre mais un antidépresseur  money-mouth parce que, m'a-t'il dit, je n'arriverai jamais à l'arrêter - et que " pour être créatif, il faut de l'angoisse, et cette angoisse, nous allons vous l'enlever "  sic) - un peu comme le vigile  kiss me refusant d'autorité l'asile à l'hosto à moi qui négociais enfermée à l'extérieur en pyjamas non réglementaires  surprised derrière les doubles vitrages à présent clos  frown

brancard-gif-16-6-17

non, c'est dingue ça, en médecine aussi on en a beaucoup qui sont enfermé(e)s dans leur(s) " savoir(s) " figé(s) - comme dans une forteresse vous voyez  wink - non seulement ces Docteurs pourraient être déstabilisés voire se sentir agressé(e)s s'ils laissaient les gens s'exprimer sur ce qu'ils/elles ressentent et donc à l'hosto tout est fait pour que ça n'arrive pas jamais (sinon, on t'enverra le/la spychiatre  wink qui, coup de bol, capte rien à la médecine  laughing et te collera au moins une dépression  money-mouth) mais ils/elles n'arrivent pas à voir tout le chemin parcouru par les malades pour arriver jusque là  frown et ne prévoient d'ailleurs pas d'issues puisque les pathologies doivent rester figées  frown → sur ce, mes ami(e)s, il y a encore beaucoup à dire sur le péril  surprised que représentent visiblement les malades pour les médecins et qui leur font si peur (oui, je sais, et inversement, et le danger est réel pour les malades  frown - mais aux médecins il  (leur) suffit de (leur) refuser l'accès aux soins pour être tranquilles ... c'est à dire, morts en définitive)je reviendrai  laughing et en attendant je vous fais à vous mes aminches diaboliquement tout plein de gros bisous d'amour  embarassed

rire-diable-gif-8-5-17-chat

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.