solidarité déjà à la base

je publie ce billet sur la compétition - pas de mon fait - surtout entre nanas " devant se soumettre " au système, que j'avais commencé au milieu de mon arnaque au déménagement, l'entreprise profitant de l'épidémie pour [tenter de] se faire plus de pognon ... cette compétition parfaitement idiote ne va sûrement pas stopper là

salut mes cher(e)s coco(tte)s d'amour  embarassed → je vous l'avais dit, que je fonctionnais ou fonctionne encore comme toulemonde un peu [trop] par projections aussi, et puis, qu'on a du mal à dire qu'on n'est pas méchante voyez, gentille, quoi surprised - par ex. puisque je suis encore dans mes histoires de déménagements, en arrivant ici, et en commençant à déballer, je m'étais laissée aller dans un moment d’enthousiasme, à prêter des numéros de Charlie et du Canard à la voisine, qui pourtant m'avait déjà bien emmerdrée avec ses TOCs  undecided - la nana elle pourra toujours tout nettoyer, elle arrivera jamais à enlever la merdre qu'elle a dans la tête - devinez, elle me les rend à peine(s) 5 minutes après je jure, vu qu'elle est fachoe aussi (mais sans le savoir laughing) et je vous dis pas, repassés dans les plis à plat mieux pire que s'ils sortaient de dessous la presse   → bon, ça c'est des TOCs on s'en phout, mais c'est " juste " pour dire ... et sinon oui, mais quelle andouille surprised vous vous rappelez que je lui ai avoué que je suis toubibe quand elle a commencé à se moquer d'une pauvre nana qui avait eus des accidents de voiture - dans l'espoir qu'elle se taise, au moins → ne jamais dire qu'on est toubibe dans une    " société " où on nous voit nous les nanas, comme au mieux des femmes aux foyers wink

nana-bo-gif-21-9-18

ouais non mais ça c'est pour dire que donc la nana kiss de suite quand j'y ai dit que je suis toubibe je l'ai vue, ses gros nœils de crapaud et presque en train de baver déjà, la tête d'un côté à peine(s) en train d'écouter ce que je disais (je répète que je l'ai dit pour qu'elle ferme sa sale gueulle et de traiter l'autre mais de dépressive et d'alcoolo  yell) et les jambes déjà dans l'autre sens en train elles de courir pour aller raconter à toulemonde qu'Elle fréquentait un médecin pour Se grandir/grossir encore, la vache de crapaud qui se transforme         en bœuf, et après, je vous ai dit, elle s'est acharnée à m'expliquer que je devais surtout faire le ménage, même si habitant seule bail maïyeusselphe cry ... puisqu'à l'époque j'avais donc rompu/pris des distances avec ma nana pour cause de bisbilles de la quarantaine finissante ça je me suis bien gardée de lui en causer, je vous dis pas le scandale, une femme qui en aime/ait une autre, quelle salissure abjecte surprised → c'est-à-dire que médecin finalement c'est pas bien,    il fallait surtout faire le ménage wink ⇒ c'est ton Destin comme nana, bonniche de ton marri  laughing

gif-nana-miso-28-10-18

je vous parle donc de ça, ça vous paraît sans doute pas important, là où ça se corse ensuite c'est que avec ma maladie chronique frown vous savez, celle qui décompense en donnant une urgence vraiment vitale, normalement un grand classique des grosses urgences médicales, qu'ils ont fait semblant que c'était pas grave à l'hosto money-mouth ... quand ils savaient ce que c''était (enfin Elles, d'ailleurs aussi, puisque j'ai eu affaire à des cheffes de se(r)vice et des internes féminines aussi, dont celle qui m'a traitée mais de " merde psy " pour me virer des urgences) ben quand j'ai fait livrer mon container bien bourré lui y a eu du stress évidemment, notamment avec les " réflexions " évidemment misos bien connues des déménageurs, toujours puisque j'habite seule, donc sans homme pour me protéger cryNB ça la voisine m'avait prévenue en une seule phrase, d'entrée de jeu vous vous rappelez, Elle m'a(vait) dit qu'Elle était « gentille et intelligente et naïve » et que « Son marri La protégeait » wink et aussi parce que toujours autant andouille, j'avais laissé un mot donc gentil dans la boite à lettres toujours de mes/ces chers voisins par politesse pour les prévenir du dérangement avec le container, ce qui m'a valu de les voir rappliquer les deux en plein turbin, la vieille sorcière kiss et son ornement conjugal, plantés sur le trottoir à me reluquer emménager    et mes affaires je conprendrai jamais l'intérêt des gens pour les affaires des autres et pour en faire des ragots et qui mènent à rien, à moins qu'ils aient pas la télé (ce dont je doute), mais passonsle mec kiss avec un/son sourire daibillo-supérieur et les pouces dans les bretelles jouant au Contremaître  innocent

gif-mecs-con-23-10-17

donc bref mon machin chronique il donne donc un pataquès horrible surprised quand déstabilisé avec le stress (ou avec une infection donc  wink) et on pige bien que dans un gros déménagement vu mon âge aussi frown y a plusieurs facteurs de stress, mais disons que depuis mon plus jeune âge justement, quelle qu'en soye la " raison  " j'ai toujours eu du mal le cas de le dire à supporter la moquerie dingue ça, à part la dingue d'à côté y a tellement de gens qui trouvent ça fin, j'ai jamais conpris non plus frown → tout ça pour dire donc que stress de l'emménagement + moqueries consbinées des déménageurs et de ce voisinage facho bon, toujours sans le savoir  évidemment que ça a refait décompenser le truc ... bref pendant quelques semaines j'ai été littéralement en état de choc toute seule baïlle mayeusselphe toujours,    ne pouvant plus manger ou boire ou juste deux petites cuillères par jour avec du sel et du sussucre  laughing   que je me forçais à avaler pour pas calancher bêtement (la triade symptomatique de l'urgence extrême, aminches  wink c'est épuisement extrême + douleurs abdominales pseudo-chirurgicales + nausées incoercibles, quand tu dis ça aux toubib(e)s ils/elles se marrent et [te] disent que c'est une petite gastro, y conspris les spécialistes et dans les se(r)vices idoines  laughing)

clowns-hosto-gif-16-6-17

non mais je parle aussi de ma voisine qui pourtant avait couru partout pour Se faire mousser en racontant qu'Elle avait vue une toubibe, et qui après arrêtait pas de m'expliquer que je faisais pas bien surtout le ménage, ou de son marri de voisin qui arrêtait pas de se phouttre de ma gueulle aussi par ex. quand j'ai achetée une bagnole d'occase money-mouth         il m'a expliqué - je jure - que c'était pour me déplacer (OK tout ça c'est parce que tu es une nana, il FAUT       qu'on t'explique que t'es forcément cone laughing), c'est vrai que des fois tu te demandes si les gens consprennent le français : zum Beispiel les toubib(e)s kiss qui se moquaient de moi aussi quand malade je leur disais : « épuisement » ça suffisait pas, il fallait que je rajoute :      « épuisement massif », et là je me demande s'ils/si elles consprenaient, parce qu'en général c'est qu'ils/elles disaient que c'était une petite gastro et que je n'avais qu'à boire de l'eau  wink facile avec des nausées incoercibles donc → non mais quand tu regardes l'abîme  surprised il te reluque ⇒ enfin ils/elles te reluquent undecided ... et puis vraiment, tu te dis que ces gens-là en sont restés au stade 3 ans d'âge mental, niveau 0 ou - 20 ou cour de récré tongue-outdonc d'école maternelle, ça passe de « Mon Papa a une plus belle/plus grosse voiture laughingque le tien » à l'âge " adulte " frown à « ma voiture est plus belle/plus grosse/plus rapide tongue-outque la tienne » comme donc avec ma voisine  kiss puisque c'est elle qui porte le futal, en régentant        tout le ménage avec Son ménage et que Son marri il est là que pour la déco, y a pas beaucoup d'espoir, rappelez-vous ma psychanalyste, la première celle qui était aussi psychiatre money-mouth et en profitait pour vouloir [se faire] passer pour une Grande Docteur Omnisciente en tout avec moi qui connaissais rien aux études notamment de médecine et qui croyais que les psychiatres c'étaient comme des vrai(e)s toubib(e)s avec des études sur " l'esprit " supplémentaires, comme quasi toulemonde frown et qui [en] profitait en plus pour me bassiner avec la/sa " toute puissance " et le/son " duel " → j'étais si djeune et évidemment ignorante des éléments de langage, je voyais vaguement de quoi elle parlait, perso c'étaient ni le duel ni la toute-puissance qui m'intéressaient,    je voulais juste faire kèkchose de ma vie et éventuellement être utile ⇒ on se dit que quand même, la nana étant psychiatre/analyste elle avait quand même faites des études et mené un travail sur elle-même, eh ben non, elle voulait avoir les pleins pouvoirs innocent sur moi, régenter ma future vie, et me montrer elle aussi combien elle m'était supérieure qu'est-ce qu'ils font tou(te)s chiller avec leurs histoires toujours de supériorité/infériorité  undecided incroyable yell - et en plus en me balançant toutes les deux secondes des/ses gros sous-entendus comme quoi c'était moi qui voulais me sentir supérieure  undecided - je lui avais rien demandé je voulais juste progresser moi-même la puissance des projections quand même  surprised non y a pas beaucoup d'espoir quand tu vois ça  frown

toubibe-brain-24-11-17

donc en fait(s) pas de bol en emménageant ici je tombe donc c'est l'inverse frown sur le spécimen de vieille mégère kiss → la nana qui a été " élevée " dans " l'idée " de se(r)vir de bonniche à son marri, qui a obéi, à cette éducation, et qui en a été rendue littéralement dingue, de son ménage, au point d'avoir développé des TOCs absolument hénaurmes de tout nettoyer toute la journée, sauf la merdre qu'elle a dans la tête, et qui est complètement soumise aux mecs, qui donc se force à parle avec une voix de toute petite fille kiss pour avoir l'air la plus mignonne possible à force(s) donc, on a plutôt l'impression d'entendre une vieille crécelle coincée  surprised et bien cone, pour les rassurer, pour qu'Ils se sentent toujours au-dessus  laughinget pour descendre au-dessous du niveau des mecs, il faut en faire un max  donc la nana déjà elle se rabaisse elle-même, mais ça suffit pas, il faut encore qu'Elle rabaisse évidemment les autres surtout nanas plus bas que terre, donc qui passe ses journées aussi en colportant    un max de ragots les plus dégueus possibles dans toutes les directions - puisqu'aussi    on lui a expliqué que les nanas ne s'occupaient que de futilités  (inclus le ménage) et de çalloperies (la femme étant un être perfide qui ment en permanence et qui salit de toutes façons tout) : officiellement elle ne s'occupe que de fleurs incluse Elle et de papillons mais en fait(s) elle déroule des torrents de merdre  frown - zarbie cette éducation non ? surprised oui y a de quoi devenir complètement chtarbée ... (chtarbée est dans le dico, dites ...) → et moi là dessus j'emménage juste à côté et je lui annonce presque comme une fleur que je suis toubibedéjà pour commencer  frown

gif-nana-peur-13-7-18

imaginez le trauma pour cette pauvre Dame  laughing zum B. j'ai commencé entre autres par casser mes lunettes, disons qu'un opticien money-mouth m'avait fourguées 3 ou 4 montures mais qui ont pété au bout de 6 mois, et comme ça se voyait, la nana kiss qui avait rien d'autre à phouttre que de s'occuper du même timbre poste de lopin qu'on a toutes les deux devant nos baraques pour le transformer Elle en jardin enchanté, oui avec papillons  - y conpris ceux autocollants collés sur ses poubelles toujours pour faire joli - et qui donc me guettait tous les jours pour éventuellement-dès que possible me mettre le grappin dessus, elle m'a par ex. balancé à propos de l'ophtalmo-pompe à fric-margoulin qu'on a ici celui qui fait faire les interrogatoires médicaux par des orthoptistes innocent pour se garder les actes lucratifs qu'il multiplie et qui a hérité du cabinet en marbre massif encastré dans des dorures de Son Papa admirative : « LE Docteur est bien habillé Il a une belle voiture et Son Papa Il était Docteur aussi » laughing ⇒ donc déjà voyez, la charge money-mouth est héréditaire les dynasties médicales, vous savez  wink la nana kissqui a tout conspris - Un Docteur ça ne peut être qu'un Homme et puis s'Il a un beau cabinet, une belle voiture, c'est que c'est forcément quelqu'un de bien, en plus de propre sur Lui vous pensez → non mais ces gens-là en admiration devant le pognon que ces escrocs se font sur leurs dos en plus évidemment ils nous tirent bien vers le haut, en se laissant bouffer la laine sur le dos → c'est pénible ces patelins de petit(e)s bourges, je vous disais au début que de " parler " à ma voisine  kiss ça m'avait permise de mieux conprendre ce qui se passait à l'hosto zum Beispiel les infirmières kiss de l'hosto c'est pareil, avec leurs ragots aussi et entre autres leurs histoires d' « hygiène de vies » elles sont en admiration devant ce genre de toubibs, les moindres-les pires crétins mais avec des Grandes blouses immaculées innocent bien repassées dans les plis, elles pensent que ce sont des cadors undecided alors que ce sont des escrocs minables qui profitent money-mouthmoney-mouthmoney-mouth de la crédulité des gens et de leur soumission aux apparences → avec moi ça c'est nettement moins bien passé : j'ai engueulée l'orthoptiste qui voulait me faire cracher mes antécédents, elle a pleurniché par écran interposé/s'est plainte via l'intranet au Grand Homme innocent que je « refusais l'interrogatoire médical » sic ⇒ j'ai vu ça sur l'écranj'en ai ri devant le mec j'ai osé .... qui par contre Lui de suite a évidemment tirée la tronche : le mec m'a tancée pour me lâcher du Haut de Sa Grandeur : « vous allez vous plier, sinon ... » - bien sûr Il a pas eu le temps de finir sa phrase que j'étais déjà dehors de son bureau marbré à dorures et en direction de la sortie  laughing et le mec sinon le peu que j'avais discuté avec lui il avait eu le temps tongue-outde me sortir que je « ne devais pas boire d'alcool » ... alcool qui n'a strictement rien à voir avec ma/mes pathologie(s)bien sûr ces escrocs étant des incompétents patentés (pléonasmes ...)   → bref un con pétant qui rentre bien dans ces histoires d' « hygiènes de vies » undecidedfachoes qui plaisent tant aux gens genre ma voisine et aux infirmières  kiss par contre

gif-ide-hygiene-24-2-18

si c'est vrai, de " fréquenter " quelqu'une d'aussi propre sur Elle/dégueue à l'intérieur que ma voisine et aussi de voir ces infirmières se précipiter dans des cabinets immaculés avec des secrétaires-commères kiss aussi qui filtrent à la tête des client(e)s et avec qui il faut montrer patte blanche pour obtenir un RDV,  j'ai conprise aussi à l'hosto  money-mouth la soumission des nanas aux plus grandes gueulles même s'ils travaillent comme des solanacées, elles y voient que du feu et de l'Autorité, là où les mecs  kiss racontent et font même si/quand c'est évident n'importe ouate, und et de toute(s) façon(s) oui, comme les nanas on leur a appris qu'elles devaient surtout rester bien cones et obéir, ça marche bien comme ça ... je dis ça je dis rien, oui pour commencer ça fait des vies réduites à rien frownou qu'à des coneries/des çalloperies qui ne mènent [personne] nulle part frown et un minable sentiment de supériorité " gagné " sur les autres à bon(s) compte(s)   bon je vais pas écrire un billet super long, c'était juste pour vous raconter le choc de la " rencontre " avec ma voisine  kissqui toutefois donc, m'a éclairée sur la façon de " penser " de beaucoup d'autres  → pas plus loin que les bouts de leurs nez à vrai dire : on en reste à des niveaux de bêtise(s)  undecidedet d'égoïsme sidérants, là où l'être " humain(e) " normalement a un cerveau, mais          le système patriarcal misogyne nivelle toulemonde hommes et femmes par le bas oui, c'est désolant - d'ailleurs ces gens ne [me] semblent même pas heureux, toujours dans la compétition et idiote qui vraiment ne sauvera personne ... je continuerai avec ma voisine, finalement beaucoup de " soignant(e)s " " pensent " comme elle, et en plus souffrent parce qu'ils/elles voulant toujours donc se sentir supérieurs et même sur des malades, ne se sentant jamais suffisamment félicité(e)s ... en plus - je vous fais tout plein de bisous  embarassed

19-8-16-diable-bisous-clignants

NB non mais moi ça c'est des gens qui me rendent malade, au sens propre du terme aussi, d'ailleurs donc c'est ce qui m'est arrivé notamment/entre autres avec ma voisine  kiss - mais c'est dingue, vraiment, eux/elles pensent qu'ils/elles seront mieux soigné(e)s que les autres  surprised → et cemalgré toutes les calloperies qu'ils/elles font et disent → et évidemment au final ça ne donne que des catastrophes partout (je vous raconterai  wink) - plein de bisous, ça manque 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.