c'est terrible

salut mes cocos d'amour  Embarrassé chéris 

bon  il se trouve que ce matin j'ai plein plein de trucs à faire alors je vous livre ce que j'ai écrit en grande partie hier, et vraiment avec moins de smaïlis que d'hab - tout arrive  Rigolant

je ne sais pas si vous avez déjà eu des ennuis de santé un peu conséquents, mais quand tu te retrouves en face de conards qui te baratinent ... bon il paraît, en ce qui cons-cerne les toubibs déjà, que s'ils ne veulent pas rechercher une solution à ton problème, c'est qu'il n'y a pas de problème et que c'est toi qui a des problèmes (d'ailleurs, en général, effectivement tu te retrouves avec des problèmes quand tu les as cons-sultés)

28-6-16-shadok-maladie-du-cerveau-reflechir-1

je parlais ces temps-ci des refus de médocs dans les pharmacies  Avare qui sont les derniers salons de thé/cafés du commerce où l'on papote, c'est idem, donc la lutte est inégale  à triompher sans gloire ...  Clin d'œil : en face du pauvre mec ou de la nana malade, tu as un paquet de soignants de divers compétences, mais trop souvent cons & pétants, que l'on croit, eux, sur parole ou presque, qui seraient détenteurs de la vérité scientifique vraie

29-6-16-shadok-intelligent-1

 

(mais y a des écueils, c'est pas non plus parce que tu as des toubibs nuls et/ou pourris, par exemple, que tout le monde doit con-tester tout ce qu'un mec de bonne volonté voudra faire) 

→ et comment  Incertain tu différencies le mec de bonne volonté de celui qui te baratine ? me direz-vous  Clin d'œil

ben, le premier bosse et le second cause  Incertain, et croyez-moi, le jour où vous aurez une vraie merdre vous sentirez vite la différence  Déçu, comme quand moi perso maÿeuselphe quand avec cet AVC hémorragique je me suis retrouvée foutue à la porte des urgences à 2 heures du matin sous les ricanements de l'équipe au grand complet et après avoir supporté que 36 bonnes  femmes  Bisou viennent me narguer sur mon brancard, faisant la fierté du se(r)vice (le brancard), bizarrement choisi dur comme de la caillasse par une cadre  Avare lambda " pleine d'empathie " et surtout ayant des idées pour protéger son dos 

ah ces gens qui ont toujours mal partout  Rigolant, mal au dos dès qu'ils enfilent leur blouse, mal aux noeils dès qu'ils lisent ton dossier dans l'ordi ...

donc attention à l'utilisation (quotidienne) de la " science " à une époque où tout le monde se mêle de tout - ceci dit, comment veux-tu expliquer à un mec qui est sûr de tout savoir que la connaissance, c'est pour que ça serve à quelque chose, et pas pour enfermer les autres dedans ?  la plupart des gens voient midi à leur porte et en restent au niveau d'une foire d'empoigne où chacun veut prouver qu'il a la plus grosse  (en attendant, on essaie de bosser  Clin d'œil)

27-6-16-eclat-de-rire-encore

non mais c'est vrai, les grands scientifiques, tu les retrouves partout, jusque dans les garages où des péquenauds me disent régulièrement que je roule très peu  Clin d'œil parce que j'ai acheté (d'occase  Clin d'œil ...) une bagnole des années 1990 qui a actuellement 100 000 bornes au compteur - encore des mecs qui savent mieux que toi

29-6-16-je-sais-tout-shadok

 

depuis qu'il y a cette histoire de tarification à l'acte à l'hosto, j'ai l'impression que ces chers soignants (oui, finalement ils nous coûtent cher, pour ce qu'ils bossent*) sont à présent totalement devenus décomplexés ; en nez fait si tu as des toubibs qui si gentillement obéissent aux gestionnaires  Avare dit de santé qui sont d'illustres anonymes aussi déjà en cochant aussi discipinés qu'à la fac des cases dans un ordi auquel tout le monde ou presque peut accéder, pourquoi tout le reste du personnel ne se donnerait pas le droit de faire et dire tout et n'importe quoi avec les/aux malades aussi ? 

* lisez mes billets précédents, je ne leur dois pas grand chose**, à part des emmerdres supplémentaires à chaque fois, et sans vouloir phrimer je suis revenue de loin au moins deux fois***

** j'ai des témoins qui vous certifieront si vous les payez très cher que même encore en 2012, j'avais beaucoup con-fiance (pourtant, avec tout ce qui m'était déjà arrivé à cette époque ...), ce qui emportera j'en suis sûre votre adhésion - maintenant aboulez le pognon  

27-6-16-rire-encore

 

 

 

 

 

*** non mais je vous jure que j'avais encore assez confiance, même après que ce con-frère généraliste, en plein dans cet AVC hémorragique, perdant connaissance tout le temps, avec des troubles de l'équilibre majeurs (c'est même lui-même qui l'a marqué sur le bon d'IRM, bon c'est vrai pour s'excuser de déranger la radiologue  Avare pour moi  Clin d'œil), vomissant en jets que malheusement à cause desdits troubles de l'équilibre je ne parvenais même pas à diriger sur lui, me sorte, je le cite toujours avec tant de oije : j'ai un autre patient alcoolique qui a des séquelles, il fait avec

27-6-16-rire-joyeux

 

 

 

 et que le SAMU mais lui anonyme me dise Madame, vous n'avez pas perdu connaissance puisque vous nous appelez  Rigolant

 

 

 

 

mais, cons-cernant la fameuse tarification à l'acte, c'est malheureux à dire mais nombre de gens n'obéissent qu'à la carotte et au bâton, tu leur dis qu'il faut cocher une case, ils cochent  Rigolant

[→ avis aux gestionnaires Avare de santé qui me lisent : demandez-leur ce que vous voulez, ils le feront]

 ... un peu comme les IDE ont compris de l'examen médical qu'il fallait/qu'elles allaient avoir le droit de fouttre tout le monde à poil " pour nous aider  à examiner les gens "

27-6-16-eclat-de-rire

 

 

 

 

 

 

 

 

mais déjà quand je me suis pointée chez un généraliste avec ma colonne fraîchement refracassée (ben ouais les amiches j'ai pas mal roulé dans ma vie - zum B. dans mon jeune temps, je me faisais des 10 000 km/mois), bien gentille  Rigolant, sachant que ce type de lésion ça s'immobilise et qu'on te touche plus je me pointe comme une fleur (et on me fait patienter tiens ! 15 minutes exprès dans la salle d'attente, et être témoin des rires, joyeusetés & plaisanteries fines échangés au loin entre la secrétaire et le toubib du jour, parce que j'arrive 3 minutes en retard, vue la difficulté de conduire dans cet état  la France  Déçu et après que la secrétaire m'aie sèchement avertie aussi au téléphone, je la re-cite aussi avec bonheur, que le samedi tout est fermé) - non mais vous me croirez pas les poteaux le mec ayant quand même assez compris de quoi il s'agissait vu ce que je lui ai expliqué d'emblée  EXIGE 

27-6-16-chien-mechant
que je me foutte en sous-tif, je sais pas si vous voyez, quand déjà t'as déjà passé une nuit à réfréner tes hurlements et à souhaiter de pouvoir attacher tes bras au plafond tellement ils te font mal ...  En pleurs

et je vous dis pas comme le mec  Bisou m'a non seulement assez peu discrètement reluquée, mais en plus a appuyé comme un gros bovidé pile sur la fracture, idem, c'était pas trop difficile à trouver puisque je lui avais dit - enfin sur les fractures, mais ne le dites pas trop parce que s'il y a plus d'une fracture ils peuvent culpabiliser après, surtout parce que ça les a déjà emmerdrés de bosser une fois pour toi - pour en plus encore me gueuller dessus en me demandant si je voulais des antalgiques

27-6-16-chien-mechant-deux
et si je voulais un arrêt de travail 
27-6-16-chien-mechant-trois

 non, c'était pour mon chien (noir  Clin d'œil)

13-6-16-diable-image-de-6-5-14-slipovitch

 

 

 

après tu lui demandes toujours gentillement un certif d'ITT parce qu'en plus c'est une agression - que le mec t'a bien sûr fait raconter dans les moindres détails parce qu'une nana qui se fait tabasser c'est toujours trop drôle

13-6-16-elle-doit-aimer-ca

déjà ça se voit bien que ça l'énerve que tu saches que ça existe, les certifs d'ITT, et je vous dis pas non plus  Clin d'œil la gueulle de l'Homme de l'Art qui hausse les noeils au ciel en arrachant de son imprimante un papier préimprimé avec une durée d'ITT la plus microscopique possible, vu ce que tu abuses déjà du système de santé 

19-6-16-panpan-cucul

bon ça fait longtemps que je remarque comme ils aiment leur boulot Rigolant et comme ils se tracassent pour toi  Clin d'œil 

ils préfèrent de loin bien entendu étaler leur Science, comme le big patron du se(r)vice de neuro quand j'étais toute jeunette externe qui vient lui et son gros bide en avant devant cette dame ayant chopé un glioblastome, sa tête enveloppée dans un gros bandage après la biopsie pour ladite Science du truc mortel à 100% à l'époque à brève échéance, devenue tétraplégique, et qui se dandine, le gras du bide, en lui sussurant tout émoustillé : alors vous ne pouvez plus bouger aucun de vos membres, hein ? vous êtes entièrement paralysée maintenant, hein ?  

27-6-16-sourire-idiot

je signale qu'à cette heure encore on ne tarit point d'éloges sur ce gros conard  Bisou, sur le réseau - encore un gros médecin ; heureusement, il est mort, lui aussi - il ne ricanera plus de personne  Rigolant

oh putin je vous laisse cinq minutes mes cocos je sors prendre l'air j'ai des nausées qui reviennent

si vous aviez vu la grande classe de cette dame, d'ailleurs on s'en fout - elle avait la soixantaine, elle s'était chopé(e) cette çallopperie  Déçu, mais quelle force de caractère, et oui quelle grande dameil y a des gens qui irradient  et je ne fais pas de jeux de mots  Surpris  

non mais la mort c'est vraiment dégueu  En pleurs et des fois t'as des maladies, c'est vraiment pas des cadeaux  Déçu

 et en face d'elle ce gras petit con sur qui tu avais envie de monter dessus pour lui en coller une vraiment grosse 

27-6-16-baffe

sinon bien sûr les autres soignants sont irresponsables souvent aussi de l'AS à l'IDE il faut que la faute soit détachable du service i.e. qu'elles te tabassent et devant témoins pour qu'on se doute de quelque chose, mais imaginez les immenses possibilités déjà verbales qu'il leur reste, dont elles ne sont jamais responsables sous leur blouse blanche à étiquettes prénoms 

28-6-16-blouse-mcale-col-tailleur

les toubibs qui eux sont nominatifs, carrément y vont de leurs insultes y cons-pris dans leurs courriers de sortie, pour te sortir des urges/de l'hosto, je re-cite quelques-unes de leurs perles me cons-cernant

  • ne gère pas ses AVQ (Activités de la Vie Quotidienne) (fracas de vertèbres)
  • merde psy (insuffisance surrénale aiguë, je rappelle une urgence normalement mortelle que l'on traite normalement même avant d'avoir eu les résultats de la biologie - bien sûr non demandée aux urges dont on me vira avec cette épitaphe)
  • problèmes psychologiques graves nécessitant un suivi spécialisé  Avare/ dépression chronique (sic)/affection déclenchée par le stress (insuffisance surrénale aiguë) - c'est à dire que tu as une faiblesse spychologique, bientôt d'origine génétique  Rigolantque tu es une faible femme  En pleurs, et que c'est de ta faute 
  • refuse expressément la surveillance neurologique (avec l'AVC hémorragique, refus de soins, laissée donc en plan aux urgences 8 heures sur le brancard, pour m'avoir à l'usure, l'interne ayant pris connaissance le diagnostic, refusant de me garder en surveillance, ayant disparu au café pour se marrer des heures avec l'équipe, et ne revenant d'ailleurs avec cette fois-ci toute l'équipe ricanant aussi que pour me faire signer une décharge personnalisée)
  • a été suivie en service de la douleur (encore hospitalisée pour fracas de vertèbres et leurs conséquences neuros, antalgiques brutalement stoppés et remplacés par des ... neuroleptiques) (NB je sais pas pourquoi je mets ça là - ah si : ben, comme ça - j'aime pas les classements trop parfaits) (et puis les neuroleptiques, ça te tue aussi)
    electrochoc-23-4-16

  • marche encore (déchirure transversale des muscles de la cuisse, sur toute sa largeur)
  • problème fonctionnel/une crise de tétanie (fracas de vertèbres et début d'hypertension intracrânienne, mais j'ai encore été foutue dehors avant que ça se fasse) (avec l'interprétation de l'IRM en rapport par les radiologues  Avare parvenue, bizarrement ... 3 semaines après l'hospitalisation)

c'est terrible tous ces gens qui camouflent leurs meurtres avec préméditation doivent me cons-sidérée comme cucul la praline - effectivement à la relecture ça fait la nana qui se plaint et pour ces gens qui sont arrogants ça ne leur arrivera jamais  Incertain - non mais je sais que c'est chillant d'entendre quelqu'un d'autre parler de ses problèmes ... en plus moi, qui déteste-abhorre-honnis les violations du SM, mais si je vous explique rien vous me croirez pas)

13-6-16-si-vous-ne-me-dites-rien-je-ne-peux-pas-vous-aider
- oui, non, ça fait liste de cons-plaintes, tiens ! un peu comme nos chères infirmières qui se plaignent tout le temps de trop travailler - de travailler trop bien  En pleurs

non mais si je fais le calme dans ma tête et que je cons-sidère de loin mes séjours hospitaliers donc comme malade, j'en retire une longue impression de phouttage de gueulle du début à la fin - quand tu y bosses zB comme interne, bon, tu essaies de faire le mieux possible, tu te dis que le pauvre mec ou la pauvre nana dont tu viens de t'occuper, ils vont quand même pas le martyriser, qu'ils vont quand même lui fouttre un peu la paix dans son état  la France   Déçu ... et il faut bien dire que tu es bien naïve  Déçu

c'est-à-dire que les gens n'y sont plus considérés comme des paquets, mais rondement comme des défouloirs auxquels en plus, on peut reprocher d'être venus  Clin d'œil 

c'est marrant  Déçu de se croire détenteur/trice de la vérité vraie une fois qu'on a obtenu son papier/l'autorisation de commencer à bosser, et de juger de l'opportunité de l'urgence selon/à l'aune des cas les plus graves (zB tu dois avoir la moelle épinière coupée en deux pour être pris(e) au sérieux) - attitude qui donne au passage chez les pompiers la séparation en urgences absolues/urgences relatives et leur donne par exemple le droit de traîner un agonisant par les bras sur un trottoir (de mes noeils vus) und chez les autres soignants un mépris de tout le monde en plus large, puisqu'ils ont bien cons-pris que les gens ne sont jamais assez malades pour déjà, faire plaisir aux toubibs

marrant aussi cette césure à la fac où avant la 6ème année on est super-infantilisé(e)s voire insulté(e)s en stage  En pleurs, rempli(e)s comme avec un entonnoir de sciences fondamentales pour formater nos esprits  Clin d'œil, puis où on nous découpe en tranches et en QCM les gens comme si c'étaient effectivement des paquets, pour devenir littéralement du jour au lendemain l'homme/la femme à tout faire dans les hostos - c'est vrai quasi avec les pleins pouvoirs, surtout la nuit, mais contrôlés par l'équipe  Bisou, dans laquelle d'ailleurs la plupart se noient, après avoir été tabassés donc 6 ans par leurs Maîtres 

cette équipe  reflète la société, avec ses envies, ses jalousies, sa soumission aux apparences, son ignorance de la loi et des bonnes manières, ses ragots, ses légendes  Incertain, bref soumise à la psychologie des foules selon notre bon Gustave et Siggy par la suite

5-5-16-liberateur-reich

et moi je redécouvre, à présent que j'ai un peu plus le temps  Rigolant, cette " société  "  Déçu en grand mal-être, avec son agressivité, son consumérisme, son individualisme (toutes choses en isme qui feraient bien rigoler les 70 millions d'enfants allant mourir bêtement par ailleurs, de bêtes maladies infantiles, ou plus simplement de la faim) où je me demande tous les jours si les gens ne s'amusent pas à des concours de coneries - non mais c'est vrai, on dirait qu'ils le font exprès - ils se cons-plaisent dans la bêtise (c'est comme s'ils étaient fiers d'être cons)

et ne me dites pas le con-traire

28-6-16-vache-con-traire
après mes aventures récentes dans les officines avec ces aides-potardes et vendeuses  Bisou chefs d'escadrille, non mais c'est vrai, là aussi elles savent plus comment faire chiller les gens  Déçu

ouais c'est pas une grande réussite cette société, non seulement où tout le monde se mêle de tout, une vraie tour de Babel, mais où tout le monde se défoule sur tout le monde - après tout, pas étonnant que le malade  Déçu en bout de chaîne alimentaire trinque pour toutes les frustrations subies 

le tout c'est de se croire en position de pouvoir quand justement on est impuissant  Clin d'œil

sur cette belle conclusion mais provisoire  Clin d'œil, je reviendrai vendredi les aminches, et en attendant je vous fais plein plein de bisous d'amour  Embarrassé 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.