qui est vieux/vieille ?

salut mes coco(tte)s d'amour  embarassed enfin je sais pas s'il va y avoir plus d'amour après cette histoire de pan-d'épidémie → hier soir je suis quand même allée faire mes courses j'avais plus rien en prenant bien mes distances - aux caisses je tombe sur une nana masquée qui se tenait à 6 mètres de la caisserigide, qui disait rien - je lui demande poliment si elle attend, elle me jette en travers de la figure probable qu'elle [y] avait réfléchi toute la nuit, le genre Infirmière Diplômée d'Etat « allez-y, puisque vous êtes plus âgée » et elle se barre pour que je puisse pas répondre, évidemmentelle a pas dit très âgée, perso je suis une quinqua, et elle devait avoir genre la quarantaine - j'ai réagi en riant, ça l'a vexée, bien fait pour Elle laughing c'est que après que ça m'a énervée wink ⇒ je pense que c'est dans la lignée du « tri » actuel innocentavec Grandes protestations d'innocence(s) de ces Grand(e)s " soignant(e)s " qui étalent dans les médias leurs Grands états soi-disants d'âmes et qui se gargarisent officiellement de Grands mots à base d'Ethique etc. j'ai même lu/entendu parler d'accompagnement des mourant(e)s      par des gens qui leur collent du midazolam, sédatif profond qui évidemment les tue, alors qu'évidemment ils/elles [ne] vont plus/encore moins en EHPAD ni/ou en maisons de retraite money-mouth les SAMU/SMUR     en premier et ne prennent pas les " vieux/vieilles " en réa, et qu'il y en a plein qui meurent tranquillement chez eux/elles, qu'on envoie allègrement bouler rien qu'au téléphone  laughing

ide-infirmiere-11-8-17

... pour ces raisons narcissime(s) triomphal(ux)/phant(s)s, étalage(s)s d'AVIS sous couvert de leurs titres undecidedaussi petits soient-ils, courte(e)s vue(s) pas plus loin que le bout de leur nose (zum Beispiel comme toujours,   eux/elles ne vont pas vieillir, ni - jamais - tomber malades, et d'ailleurs, on leur déroulera le tapis rouge  wink), manipulations du " grand " public à base d'éléments de langage lardé de toujours, Grands principes allégués innocent j'ai du mal à regarder l'actualité dans la Tévé → notamment, je supporte toujours aussi mal le sort réservé aux personnes âgées, rappelez-vous ce que j'ai vu faire à l'hosto quand j'ai été obligée d'y passer il y a environ une dizaine d'années  frown et pas qu'une seule fois puisque virée avec non pas un virus mais des urgences parfois vitales, tous ces brancards soigneusement alignés dans les couloirs devant lesquels passaient et repassaient les toujours si Grand(e)s Soignant(e)s en blouses immaculées bien repassées dans les plis, pour nous montrer leur pouvoir de vie et surtout de mort sur les plus vulnérablesmais quel cinéma undecided- laissé(e)s attaché(e)s à parfois agoniser (leurs proches refoulé(e)s triomphalement derrière la double porte blindée d'accès aux Urgences  money-mouth claquée à leurs nez sous les ricanements) ... excusez-moi, pour peu que je zappe sur BFM ou l'autre la chaîne juste après sur la zappette, je tiens pas longtemps, à les voir causer innocent avec toujours leurs blouses d'un blanc étincelant, leurs pyjamas tout/s propres, poses alanguies et leur(s) teint(s) tout(s) rose(s) et leurs figures oui jeunes et joufflues → après mes déménagements précédents, j'ai récupérée ma propre blouse de quand je bossais à l'hosto notamment en maison de retraite pour 900 € par mois et quand même 120 heures/semaine, j'ai dû la passer 4 fois en machine à laver avec des sachets de détachants de plus en plus costauds et autres agents de blanchiment, elle reste quasiment aussi dégueulasse surprised ⇒ j'aurais jamais eu le temps - ne parlons même pas de l'envie      de me donner en spectacle à la Tévé - et d'ailleurs j'aurais eu honte de me gargariser de Grands mots à base d'Ethique ou d'accompagnement(s), et encore plus de dire que j'étais épuisée -  c'est bien pour ça que je n'étais qu'à peine(s) payée et que j'avais pas de récupérations ... je crois qu'on ne sortira que des lustres après du cliché par ex. de l'infirmière dévouée qui souffre au " travail " pas de mon vivant  - quelle indécence surprised

panda-malade-hosto-12-11-18

après, pour en revenir à la nana kiss intelligente d'hier en courses, je sais pas si elle était infirmière kiss la frime avec son masque, Sa trouille évidente d'être Elle contaminée, Son comportement hyper arrogant et agressif en voulant Se faire prendre mais pour une intello, ça y faisait penser wink ça m'a rappelé donc tou(te)s les crétin(e)s qui me sont tombé(e)s dessus à l'hosto  money-mouth → ça fait longtemps que le fascisme appelons les choses par leur nom de base est en (re)marche, dans le Grand public aussi zum Beispiel dans les années 80 on te taxait de dépression, après y a eu les histoires                « d'hygiène de vie »  undecided ⇒ vous savez, les gens qui t'agress(ai)ent avec ça ça continue, maintenant je pense que ça va être effectivement au tour des personnes âgées déjà bien malmenées dans le système de santé, avec la tarification à l'acte ça a été encore pire : par ex. quand je me suis pointée à l'hosto la première fois, c'était avec la colonne de cassée je vous raconte pas comment même avec quelque chose de si évident ils/elles arrivent à tout phoirer (y a eu un cadre money-mouth de " santé " les gens croient que ce sont des super-infirmiers, presque des Docteurs - et ils font évidemment tout pour le faire croire  undecided qui a prise la lettre de la toubibe qui m'envoyait laughingpour quand même la lire violations du secret médical et curiosité malsaine, ça ça marche de pair wink → la froisser et la balancer sur le comptoir pour bien me montrer aussi le mépris pour les entrant(e)s  money-mouth - quand je pense que ces mecs-là sont payés des 3000€ à l'hosto, c'est un scandale mais on se demande où ils pourraient bosser ailleurs, tellement ils sont nuls) → quand je suis retournée pour m'asseoir au milieu des autres tou(te)s aussi désorienté(e)s que moi, tout est fait dans les Urgences ici d'entrée de jeu pour que les gens ne puissent pas se repérer et ne sachent pas à qui s'adresser, d'ailleurs les cadres money-mouth qui ouvrent tous les courriers surtout médicaux font bien attention à bien mettre leur pancarte comme quoi ils/elles sauvent des vies ailleurs et n'ont pas le temps d'accueillir les gens, et on les voit qui (re)viennent ricaner - en se planquant dans les coins - de la détresse des gens qui attendent donc depuis des lustres  ⇒ preuves qu'ils/elles ont le sens de la mise en scène, oui laughing - je me suis retrouvée à côté d'une dame âgée voyez, encore, disons, plus âgée que moi wink assise, qui bien sûr attendait aussi, comme toulemonde, mais qui semblait tellement en pétard que je me suis demandée si c'était pas contre moi  frown ⇒ si j'avais pas faite une conerie sans m'en rendre compte  → j'ai fini par lui demander hyper gentiment si c'était bien là qu'on devait poireauter, histoire de briser la glace, et la nana elle s'est tout de suite dégelée,       on va dire : s'est lâchée d'un coup en m'expliquant qu'elle était ici en vacances, s'était cassée l'épaule en tombant surprised mais qu'elle n'avait jamais vu de telles arrogance & bêtise(s) surprisedde sa vie qu'on la phouttait dehors sans attelle, sans antalgiques, sans le moindre moyen de transport et que s'il le fallait, elle rentrerait chez elle à pieds en suivant         la voie ferrée  frown ⇒ je me rappelle comme cette dame était furieuse frown ... ça aurait dû m'alerter, mais quand on est malade(s) eh oui le hic, c'est qu'on a aucun recours, et que je me plaigne pas, j'ai pu me prescrire ... non, ce qui me hante, c'est ce qu'on fait aux personnes encore plus âgé(e)s frown oui, et ça date pas d'hier OK, et ce n'est pas parce que donc je vieillis moi-même  laughingla mentalité  " certain(e)s méritent d'être soigné(e)s d'autres non  " → c'est en train d'envahir tout le reste de la « société » et je peux dire que ça m'inquiète - bon        je vais vous laisser, c'était juste un petit billet, je dois m'occuper de mon escroquerie actuelle à mon nouveau déménagement, je vous fais plein de bisous hyper forts embarassed devenez pas fachos frown

diable-coco-14-12-18

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.