Le ridicule européen

Theresa May en position de choisir le futur président de la commission.

A en croire cet article du Guardian Theresa May pourrait se trouver en position de faire basculer le choix du président de la commission européenne. L'hostilité déclarée de toute la droite extrême, Pologne, Hongrie, Italie, etc.. à Frans Timmermans pourrait mettre Theresa May, première ministre d'un pays en sortance de l'Union en situation de faire basculer le vote.

Est-ce que je rêve?

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.