mot de passe oublié
1 euro 15 jours

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Accédez à l'intégralité du site en illimité, sur ordinateur, tablette et mobile à partir d'1€.

Je m'abonne
Le Club de Mediapart lun. 26 sept. 2016 26/9/2016 Édition du matin

Une affaire d'andouille

J’ai toujours pensé quele nombre de A signait la qualité de l’andouille…AAAAA est donc bien supérieur à AAA.

J’ai toujours pensé que
le nombre de A signait la qualité de l’andouille…
AAAAA est donc bien supérieur à AAA.
Reste à déterminer qui veut des A,
et donc qui est l’andouille, ô mon Empireur.


Et j’ai bien l’impression que tu pourrais faire l’affaire,
toi, ou ta bande,
ou même d’autres qui ne sont pas de ta bande
mais qui veulent leur triple A à toute force.
J’essaie de suivre comme je peux le suspense des agences de notation.
Et j’ai cru comprendre que
la perte du triple A
nous transformerait en andouille de seconde zone.
Donc immangeable.

Bon. Si on le dit. Acceptons la prévision.
Je suis.
Ce qui en découle,
c’est qu’il ne faut absolument pas perdre son AAA.
Je suis toujours.
Qu’il faut tout faire pour le garder.
Or, paraît-il, pour le garder,
il faut des comptes nickel chrome,
un taux de croissance supérieur à 2,
et un Etat qui ne dépense pas plus qu’il ne rentre de flouze.
C’est comme ça, paraît-il.
Les pays qui n’ont pas tenu à respecter ces critères
se trouvent fort dépourvus
quand la bise fut venue :
la Grèce, l’Italie, l’Espagne, le Portugal…
liste non limitative.
Je comprends toujours.

 

Donc, la France,
qui,
dit-on,
vit au-dessus de ses moyens avec un taux de croissance faiblard,
la France, disé-je,
La France doit absolument apurer ses comptes.
Faut du compte positif à toute vitesse.
Sinon ?
Ben sinon, plus de tripe, pardon de triple A.
OK. Je pige tout.

 

Là où je coince un peu, c’est maintenant.
A quoi ça sert d’avoir un AAA ?
A pouvoir emprunter à un taux raisonnablement bas.
Bon.

Quand emprunte-t-on de l’argent ?
Quand on n’en a pas suffisamment.
Ok.
A quoi ça sert de se fiche la rate au court bouillon pour garder un triple A,
si, au final, grâce au bouillon purgatif, on n’a plus besoin d’emprunter ?
Ah oui… Tout de même.

 

A moins que, à moins que.

A moins qu’après la purge
(ceci dit pour avaler de l’andouille, faut de la bonne purge d’abord),
les comptes ne soient toujours pas bon,
et qu’on doivent continuer à emprunter ensuite…
Et surtout qu’on le prévoie.

Auquel cas, le truc cloche tout de même,
parce qu’on aura la purge,
et on perdra tout de même les trois A.
Je sais pas qui prend l’autre pour une andouille dans cette histoire,
mais, m’est avis que kunkun tente d’enfler kunkun d’autre.

Ce serait la finance qui se moque de toi,
que ça ne m’étonnerait qu’à moitié.

 

Mais pourquoi, pourquoi, pourquoi ?
(ici, mon Empireur, tu peux donner un peu d’emphase au texte en montant le ton à chaque répétition).
On ne traite pas un ami de la sorte.

Là, le bât blesse.

 

Ça fait des années que tout le monde le dit et le répète.
Tu es l’ami des financiers.
Alors ?
Pourquoi ? Pourquoi ils te font ça ?

Simplement parce qu’ils n’ont plus confiance ?

Hop ! Comme ça, d’un mois à l’autre ?
Trop de dette par rapport au PIB ?
Mais tout le monde dit qu’il y a beaucoup plus endetté que nous,
et on leur fait pas ce coup-là.
Et puis ça fait un paquet d’années que ça dure…
Même, lors de ton élection en 2007,
tu rêvais de nous endetter bien plus,

Avec des prêts hypothécaires rechargeables…
Alors ?
Pourquoi maintenant ?

Eh bien, mon Empireur,

J’intuitionne que c’est parce que le système s’effondre.
Pas une simple crise.

Un effondrement.

 

En février je te l’écrivais, la chute du dictateur tunisien,
suivie de celle de l’égyptien augurait la fin d’un monde.
L’Empire occidental n’a tenu,
toutes ces années,
que grâce à l’exploitation du reste du monde,
un reste du monde docilement tenu en laisse
par des dictatures entretenues en sous-main par nos systèmes politiques.

 

Ce système s’effondre.
La guerre en Lybie n’a pas suffi à réconforter le grand capital.
Ils le savent que nos économies occidentales
vont se manger sévèrement le changement de monde.
Et l’argent qu’ils ont prêté
en pensant que la puissance occidentale
forte de sa domination sur le reste du monde
pourrait toujours le rembourser,
eh bien,
ils pensent aujourd’hui qu’ils ne le reverront pas,
parce que l’occident n’est plus une puissance suffisante.

Alors, on commence par un petit test sur la Grèce,
pour voir comment « ça » réagit…
Pour préparer l’opinion…
Pour échauffer les esprits…

Pour affoler…

 

Mon Empireur,
c’est en perdant le pouvoir sur le reste du monde que tu as perdu ton triple A.
Et maintenant il va falloir payer l’addition de longues années de spoliation.
Ou nourrir les hyènes de la finance avec quelque nouvelle dépouille durement chassée.

 

Je serais l’Iran, je ne serais pas tranquille.

Quoi quoi ?

On nous murmure déjà que, ça y est, ils ont tout le fourbi pour l’arme atomique ?

Sus à la bête immonde.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

Le 15 novembre D. Wittorski écrit :

"Je serais l’Iran, je ne serais pas tranquille.
Quoi quoi ?
On nous murmure déjà que, ça y est, ils ont tout le fourbi pour l’arme atomique ?
Sus à la bête immonde.
"

Pas planté de beaucoup...

Le 18 novembre, dans Le Monde :

"Berlin, Londres et Paris veulent une action de l'ONU contre la Syrie".
Tiens, tiens.
Et au même moment, Juppé à Istanbul assure que La France et la Turquie sont sur la même longueur d'onde.

Je serais l'Iran, je ferais quand même gaffe...

 

Construisez l'indépendance de Mediapart

onze euros par mois

Souscrivez à notre offre d'abonnement à 11€/mois et téléchargez notre application mobile.
Je m'abonne