Aux armes .... Mediapart contre la FI

Mediapart et la FI : Des coups de pieds salvateurs ?

Bonjour

Suite à la réaction de JL Melenchon , pris dans la tempête et appelant vos lecteurs de façon intempestive à se désabonner ,
ce dernier témoigne à nouveau de son incapacité personnelle , connue de tous , à fédérer l'union des gauches.

Aussitôt après, la SDL de Mediapart reçoit le soutien des groupes de presse Arnault , Dassault , Pinault ,  Drahi, Bolloré
et de tous journalistes qui vous avaient attaqués de façon infamante lors de l'affaire Tariq Ramadan par exemple.

Nos ennemis et leurs "chiens de garde" seraient-ils devenus vos amis , vos abonnés ?  Cela devrait vous questionner...

Quand Sarkozy vous attaquait étaient-ils prompt à vous défendre ?
Quand seul contre tous vous luttiez pour faire établir la vérité dans l'affaire Cahuzac et que vous aviez subit les mêmes attaques de la "profession". Ont-ils fait amende honorable ? Ont-ils changé d'attitude envers les moins puissants ?

JLM  avait été policé et flatté pendant la présidentielle par les medias conventionnels, desservant au passage Hamon et la gauche toute entière pour le deuxième tour des présidentielles , ouvrant le chemin à Marine Lepen et donc à E Macron. Où était l'union pour le peuple ?

Aujourd'hui dans la perspective des Européennes, l'attaque ad hominem pour desservir la FI et les unions indispensables à construire tombe à point nommé.

L'occasion de générer une déferlante médiatique de discrédit , qu'il n'est nul besoin de commander , puisqu'elle est systématique et orientée contre ceux qui luttent avec les armes des pauvres : L'opposition physique à l'injustice.
(Les goodyear, la chemise déchirée d'air France, les bris de glaces lors des manifs, l'occupation d'un local, l'occupation de la zad , accusation de terrorisme du groupe Tarnac , etc etc)
Qui plus est elle est toujours rentable en terme d'audimat et de politique spectacle. Et permet d'organiser des débats ou un représentant défendant se retrouve face à 5 ou 6 opposants experts de la profession journalistique !

Dans une société où tous les pouvoirs sont concentrés de façon inique entre les mains de classes dominantes de droite libérale de plus en plus puissantes et favorisées, un peu de "retenue" de la part de mediapart , au milieu de la meute , aurait pu s'entendre sans nuire à l'honnêteté et au travail des journalistique. Il suffisait de le dire ... de ne pas publier à chaud.

Tout le monde peut commettre des erreurs  , même mediapart , même au prétexte de respecter la déontologie...

Je ne me désabonnerai pas de Mediapart , qui est un organe de lutte indéniable.
La réaction de JLM n'étonne pas , elle est égocentrée comme toujours , ce sont des défauts de meneur et de combattant.
Mais rendons à Caesar le mérite d'avoir entrainé la FI jusqu'ici.
Quand bien même un Caesar apparait comme une incongruité dans les idées de démocratie sociale souhaitée par la FI , quand bien même il devrait peut-être se mettre en retrait.
Dans notre société orchestrée par les spectacles précédemment évoqués , l'attitude en retrait de Benoît Hamon sans incarnation aucune , a été un échec cuisant , il faut en tenir compte.

La FI et Mediapart ce sont les mêmes combats. Ne nous perdons pas dans des guerres de personnes.

À vous tous "Mieux vaut être mordu d'un ami que baisé d'un ennemi".
Espérons que cette épisode aura un effet de catharsis sur tous les démocrates de gauche , pour enfin mener le seul combat qui puisse être victorieux : Le combat collectif.

Construisons l'union nationale avant d'appeler à l'internationale Européenne.

   Aux armes ...


Vive mediapart , vive la FI et ses meneurs , vive les gauches humanistes et progressistes.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.