Un avocat de rêve acte 1

Maître Fabre : un avocat à épouser

Sur son blog, Maître Frédéric Fabre ne craint pas d’écrire :

« L'avocat de l'adversaire subit alors une pression de la part de son bâtonnier qui le contraint à retirer soit une pièce, soit des conclusions essentielles pour la compréhension de votre dossier.

Les pressions contre votre avocat sont détectables ; vous avez un avocat qui prend votre affaire à coeur, puis sans raison apparente, il s'en désintéresse.

Il ne conclut plus, il retire des pièces du dossier qui doit être présenté au juge.

Cette méthode est malheureusement courante en France, alors que les poursuites sont rares.

Il est pourtant rappelé aux avocats qui subissent ce type de défense misérable que l'article 434-8 du code pénal prévoit des sanctions.

Pour les faire arrêter, il faut les dénoncer publiquement dans le but que les avocats concernés arrêtent leurs méthodes déloyales et pour prévenir les autres avocats de la dangerosité de leurs consoeurs ou confrères.

(...) Le justiciable peut alors se plaindre d'une pression contre son avocat susceptible d'être dénoncé au sens de l'article 434-8 du Code Pénal.

Je peux rendre publique cette affaire qui intéresse l'intérêt général.

Le public doit savoir.

(...) Encore en 2020, le bâtonnier de Paris admoneste un confrère en lui reprochant d'avoir tout dit à son client ! »

Qu’ajouter à cela ?

Non, amis justiciables, vous ne rêvez pas.

Cet avocat existe réellement.

La palme d’or, le Cesar et l’Oscar, c’est lui.

Categorie super héros.

Qu’on se le dise !!!!

Dracarys 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.