Facebook poursuit sa lancée dans le e-commerce

Le groupe Facebook fait sûrement parti des grands gagnants de cette crise sanitaire. Durant cette période Internet a subit des pics records de connexions. Mais le groupe dirigé par Mark Zuckerberg ne s'est pas arreté la puisque celu-ci vient d'annoncer la sortie de "Shops" sur Facebook mais aussi Instagram.

Une stratégie toute tracée

Après avoir lancé il y a quelques temps une fonctionnalité qui permet de publier des petites annonces entre particuliers : "le Marketplace", l'heure est désormais à Shops. Shops quant à lui va plus loin puisqu'il permet aux comptes professionnels de vendre leurs produits directement sur la plate-forme Facebook et Instagram.

On se doute que rien a été fait au hasard la stratégie de Facebook était toute tracée. D'abord faire une première approche simple dans le e-commerce avec le Marketplace pour toucher les particuliers.

Puis maintenant Shops, une véritable arme à vendre qui touche directement les professionnels. Avec ses milliards d'utilisateurs le groupe Facebook a très vite compris que la force de sa communauté lui permet de se diversifier au delà du simple partage de contenus entre proches.

Shops la fonctionnalité qui fait du bien aux petits commerces mais pas que...

La pandémie que nous traversons nous poussent à revoir le mode de fonctionnement des entreprises. Facebook a saisit cette occasion pour lancer Shops.

En effet durant cette période les ventes en ligne ont véritablement décollé. Pour faire face a la crise la solution la plus efficace est de contourner le réseau traditionnel et de directement vendre en ligne. Mais créer un site e-commerce à un coût que les petites entreprises peuvent difficilement se permettent. Shops est donc une véritable aubene pour TPE et PME.

En plus de ça pour faire sa place Facebook va plus loin. Dès le 8 juin comme le souligne le média LSA des formations concoctées par le gérant du Web en collaboration avec Prestashop et Shopify seront proposé gratuitement aux TPE et PME et ceux afin de les convaincre de se lancer dans le e-commerce. Les petits commerces ne sont pas les seuls gagnants de cette nouvelle fonctionnalité. Et oui le groupe de Mark Zuckerberg peu gagner très gros en se lançant dans le e-commerce.

Le prix des publicités sur Facebook et Instagram devraient grimper avec la sortie de Shops à moins que les annonceurs ne fassent le choix de recourir à des influenceurs, ce qui est de plus en plus courant. Le fait de rendre accessible les ventes directement au sein de ces réseaux sociaux va motiver les entreprises à promouvoir leur compte qui peut désormais être un véritable interface de vente. 

Eviter les inconvénients du online : Facebook y a pensé

Le fait de commander en ligne à ses inconvénients comme le fait de ne pas pouvoir être conseillé.

Ce problème a été réfléchit puisque à travers Shops il est possible de rentrer en contact direct avec un conseiller grâce à la messagerie "Messenger". D'autre part Shops étudie actuellement le fait de pouvoir rattacher les programmes de fidélité en cours sur l'application. Un bon moyen d'inciter les clients qui commandent habituellement en "physique" à également commander sur internet.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.