Editeurs indépendants à leur public
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

0 Édition

Billet de blog 8 mai 2020

«Ce qui dépend de nous»: appel de l’édition indépendante à son public

Ensemble, nous vivons une épreuve inédite sur le triple front sanitaire, économique et culturel. Le monde du livre semble déserté : librairies fermées, salons annulés, parutions suspendues, auteurs laissés sans ressources. Passé le premier choc, la réouverture des librairies se prépare et avec elle une reprise. Et si on parlait de l’essentiel ?

Editeurs indépendants à leur public
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Des déséquilibres au cœur du système

Depuis des années, la vitalité de l’édition française a pris le visage d’une surabondance heureuse et insouciante, matérialisée par une offre pléthorique prétendument désirée et sans cesse renouvelée. Hélas, la situation cache une tout autre réalité : une surproduction, néfaste pour l’environnement et qui inonde les librairies, noie une production éditoriale de qualité, plus audacieuse mais moins visible, écourte toujours plus la vie des livres, intensifie les retours et le pilonnage des ouvrages non vendus, et accentue finalement la précarité des artistes.

Cette surproduction profite aux grands groupes d’édition et de distribution quand son coût pèse injustement sur les maisons d’édition indépendantes que la crise actuelle écrase un peu plus encore, faute pour elles de disposer de réserves en trésorerie. À titre d’exemple, rappelons ici que le premier groupe éditorial français a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 2 milliards d’euros en 2019, et qu’il publie en quelques jours l’équivalent d’une année de création d’une maison d’édition indépendante de petite ou moyenne taille.

À l’heure du déconfinement, rien n’aura changé. Les innombrables « nouveaux » titres des grands groupes entreront en librairie à cadence forcée. Une fois de plus, les livres des maisons d’édition indépendantes, moins nombreux parce que résultant d’une production raisonnée, seront moins visibles, donc moins vendus et bientôt retournés en masse à des maisons financièrement très ébranlées.

Dans les mois qui viennent, malgré les mesures d’urgence proposées par la puissance publique, l’édition indépendante payera un lourd tribut à la crise si rien d’autre n’est fait. Le paysage de l’édition française s’en trouvera arasé, appauvri. La création perdra un bastion, la diversité un éminent représentant, la librairie indépendante un supplément d’âme, les bibliothèques et événements littéraires un terreau fertile, les lecteur·rices mille occasions de découverte, de réflexion et de bonheur.

S’engager pour la diversité éditoriale

Nous, maisons d’édition indépendantes de livres pour la jeunesse et pour les adultes, refusons cette sombre fatalité et aspirons à faire de ce moment de fragilité une force favorable à l’établissement de bonnes pratiques au service du livre, de la culture et plus largement de la société. Il est plus que temps de comprendre que, dans le commerce du livre aussi, les bons gestes existent, qu’ils sont à pérenniser et à généraliser faute de quoi la vitalité et la diversité du monde du livre déclineront. Lecteur·trices, après la levée du confinement, revenez en librairie et laissez les libraires vous faire entendre le choix de la différence, de la création, de l’audace, l’exigence d’un travail de qualité avec les auteurs, la détermination à faire vivre longtemps les livres et à développer des lignes éditoriales lisibles et cohérentes. Lecteur·trices, au moment de votre choix, ne sous-estimez pas la portée de votre engagement. À nos ami·es libraires, nous disons que nos sorts sont liés et qu’une certaine idée de l’essentiel en dépend.

Ensemble, par milliers, par millions, contribuons à une reprise réfléchie, saine, juste et durable. Faisons du choix d’un livre l’occasion d’un enrichissement collectif. Cela dépend de nous.

Appel à l’initiative de :

Valérie Cussaguet (LES FOURMIS ROUGES), Laurence Faron (TALENTS HAUTS), Loïc Jacob et Chun-Liang Yeh (HONGFEI), Christine Morault (MEMO) et Jean Poderos (ÉDITIONS COURTES ET LONGUES)

Signé par 142 maisons

Éditeurs, éditrices qui souhaitez signer cet appel, merci de nous le préciser à l’adresse appeledition2020@gmail.com 

À celles et ceux des autres qui souhaiteraient manifester leur soutien, nous vous invitons à partager cet appel sur vos réseaux.
Les signataires vous en seront reconnaissants.

Olivier Bron, Simon Liberman et Louis Lauliac (2024 ÉDITIONS)
Corinne Japin, Raphaële Enjary et Olivier Philipponneau (3 ŒIL)
William Henne et Xavier Löwenthal (5e COUCHE)
Laurence Nobécourt (À PAS DE LOUPS)
Myriam Degraeve (À PROPOS)
Didier et Jessica Reuss-Nliba (A VOL D'OISEAUX)
Annie Pignol (A2MIMO)
Stéphane Husar (ABC MELODY)
Stéphanie de Bussierre (AKINOME)
Vincent Daumail (ALBA CAPELLA)
Emmanuelle Lê (ALEPH ÉDITIONS)
Sébastien Delaveau (ALICE LYNER ÉDITIONS)
Eric André, Guénolée André (AMATERRA)
Karine Duperret, Julie Guilleminot, Marianne Selli (APPRIMERIE, L')
Claire Stavaux (ARCHE, L')
Corinne Fleury (ATELIER DES NOMADES, L')
Raphaëlle Raballand (AMAZONES, LES)
Françoise Plessis (ART 3 ÉDITIONS)
Françoise Favretto (ATELIER DE L’AGNEAU ÉDITEUR)
Daniel Pellegrino (ATRABILE)
David Meulemans (AUX FORGES DE VULCAIN)
Noémie Monier (BAÏKA MAGAZINE)
Daniel Le Teuff (BELUGA et COOP BREIZH)
Rudy Martel (BENJAMINS MEDIA)
Mathilde Cocquelin, Juliette Tudal (BICYCLETTE)
Julie et Catherine Staebler (BISCOTO)
Vincent Henry (BOÎTE À BULLES, LA)
Eric Jamet (BORREGO, ÉDITIONS DU)
Serge Ewenczyk (ÇA ET LÀ)
Angela Lery et Sarah Hamon (CABANE BLEUE, LA)
Monique Subra (CABARDES, ÉDITIONS DU)
Jean-Luc Kerebel (CAIRN)
Eric Denniel (CALICOT, LE)
Marc Torralba (CASTOR ASTRAL, LE)
Bénédicte Petitot (CÉPAGES)
Anne Lima (CHANDEIGNE)
Julien Cachemaille (CHAUSSETTE, DE LA)
Abel Segretin (CHINEUR ÉDITIONS, LE)
Raphaël Baud et Fabienne Roulié (CHOCOLAT JEUNESSE)
Pascale Fontaine (CIPANGO)
Le Collectif Édition indépendante, à l’initiative de Chloé Pathé (ANAMOSA), Valérie Millet et Sandrine Duvillier (LE SONNEUR), Jean-Luc A. d’Asciano (L’ŒIL D’OR), Les Caractères Masqués, collectif d’indépendants au service du livre, en partage avec Dominique Tourte (INVENIT), Benoît Verhille (LA CONTRE ALLÉE) et Charles-Henri Lavielle (ANACHARSIS)
Eric Audinet (CONFLUENCES)
Jean-Louis Gauthey (CORNELIUS)
Chloé Becqueriaux (COSMOGRAPHE, LE)
Odile Flament (COTCOTCOT ÉDITIONS)
Yves Nadon (D’EUX)
Cyril Armange (D’ORBESTIER / RÊVES BLEUS)
Danica Urbani (DADOCLEM)
Laurent Lerner (DELIRIUM)
Amaury Levillayer (DÉPAYSAGE)
Fabrice Caravaca (DERNIER TÉLÉGRAMME)
Bertrand Bernard et Juliette Mathieu (DÉTOUR, DU)
Yves Bescond (DIABASE )
Floriane Charron (DIPLODOCUS, LE)
Sophie Bazin (DODO VOLE)
François Lantin (DYOZOL)
Florence Issac (ÉCHAPPÉE BELLE ÉDITION, L’)
Jean Poderos (ÉDITIONS COURTES ET LONGUES)
Fabrice Avati (EFA)
Corinne Niederhoffer (ÉLAN SUD)
Amélie Léveillé (ÉLAN VERT, L’)
Ilona Meyer et Caroline Drouault (DES ÉLÉPHANTS)
Elitza Dimitrova (ELITCHKA)
Christophe Prat (ELLA ÉDITIONS)
Sylviane Sambor et Vincent Jacq (ESCAMPETTE, L')
Anne Leloup, Charlotte Guisset (ESPERLUÈTE)
Delphine Monteil (ÉTAGÈRE DU BAS, L’)
Ghislaine Brault (FEUILLE DE THÉ, LA)
Hélène Richard (FLBLB ÉDITIONS)
Dorota Hartwich (FORMAT ÉDITIONS)
Sophie Corvaisier (FRIMOUSSE)
Thierry Vanhasselt (FRMK)
Paul Fustier (GENÉVRIER, LE)
Christophe Savouré (GERFAUT, ÉDITIONS DU)
Alexandra Chauvelon (GRAND JARDIN, LE)
Stéphanie Baronchelli (GULF STREAM)
Jean-Marie GOATER (GOATER)
Fabien Humbert (HÉDITIONH)
Loïc Jacob et Chun-Liang Yeh (HONGFEI)
Mathilde Béjanin (HONORÉ CLAIR)
Ingrid Balazard (HORS D’ATTEINTE)
Bérengère Orieux (ICI MÊME)
Juliette Grégoire (INITIALE, L’)
Claire Latxague (INSULA)
Benoît Preteseille (ION)
Francis Esquirol (ITINÉRAIRES)
Jérôme Bouchaud (JENTAYU)
Francine Bouchet (JOIE DE LIRE, LA)
Lise Bourquin Mercadé (KANJIL)
Galia Tapiero (KILOWATT)
Fany Souville (LAMAO ÉDITIONS)
Christina Lumineau (LAPLIKILI)
Hélène Kerilis (LÉON ART & STORIES)
Valérie Cussaguet et Brune Bottero (LES FOURMIS ROUGES)
Sandrine Harbonnier, Hermine Hémon (LUCCA ÉDITIONS)
Marion Carvalho et Charles Hédouin (MAISON DES PAS PERDUS, LA)
Flora Prevosto, Pauline Basset (MAISON ELIZA)
Anne-Bénédicte Schwebel et Anne Bensoussan (MAISON GEORGES)
Philippe Schweyer (MÉDIAPOP)
Christine Morault (MEMO)
Laurent Seminel (MENU FRETIN)
Sandrine et Yannick Roudaut (MER SALÉE, LA)
Hervé David Nahum (MERCREDI)
Michel Lagarde (MICHEL LAGARDE)
Frédéric Terrier (MILLE UNIVERS, LES)
Guillaume & Damien Filliatre (MISMA)
Esther Merino (MONÉDIÈRES, LES)
Roland Stringer (MONTAGNE SECRÈTE, LA)
Caroline Perot (P’TITS BÉRETS, LES)
Caroline Petit (PETITES BULLES, LES)
Maud Bachotet (PIÈCE DÉTACHÉE )
Christopher Dessus (PLI)
Dominique Cronier (PLUM MAGAZINE)
Fred Lisak (PLUME DE CAROTTE)
Mathilde Chèvre (PORT A JAUNI, LE)
Valentin Mathé (POULE QUI POND, LA)
Aline et Albert de Pétigny (POURPENSER)
Alain Claude (POURQUOI PAS, ÉDITIONS DU)
Pascal Arnaud (QUIDAM ÉDITEUR)
Latino Imperato (RACKHAM)
Gauthier Vranken (RATATOSK ÉDITIONS)
Natalie Vock-Verley (RICOCHET / TOM POCHE)
Alain Serres (RUE DU MONDE)
Julien Bernard (SALTO)
Esther Merino (SOL Y LUNE)
Cécile Grenier (SYLPHE ROUGE)
Laurence Faron (TALENTS HAUTS)
Luna Granada (TÊTE AILLEURS, LA)
Thierry Marchaisse (THIERRY MARCHAISSE)
Xavier Thomas (THOMAS JEUNESSE)
Christelle Mercier (TINBAD)
Marion Bossuat (TROIS PETITS POINTS)
Didier Jean et Zad (UTOPIQUE)
Barbara Steiner (VELVET)
Pierre Marchant (VERGER ÉDITEUR, LE)
Fanny Deschamps, Élisabeth Jongen (VERSANT SUD)
Sophie Trav Van, Cécile Emeraud, Alexia Turgis Blum (VOCE VERSO)
Julien Poujol (YOVANA)
Bruno Gaba (ZEBULO ÉDITIONS)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal — Genre
À l’École polytechnique de Montréal, un « attentat antiféministe »
Le 6 décembre 1989, un homme armé d’une carabine semi-automatique entre dans les locaux de l’École polytechnique de Montréal et tue 14 étudiantes. Considéré comme le premier meurtre antiféministe de masse, « Poly » a bouleversé les Québécois et les Québécoises, et marqué un tournant dans l’histoire du pays.
par Aurélie Lanctôt (La Déferlante)
Journal — Éducation
Suicide de Dinah, 14 ans : « On veut comprendre pourquoi le collège n’a rien fait »
Près d’un mois après le suicide de Dinah, 14 ans, ses parents ont déposé plainte pour « harcèlement » et accusent le collège de non-assistance à personne en danger. Plusieurs témoins dénoncent la passivité de l’établissement. La direction dément tout dysfonctionnement.
par David Perrotin
Journal
Étudiants précaires : une petite prime et des bugs
Plutôt que de réformer le système des bourses, le gouvernement a décidé d’accorder une prime inflation de 100 euros aux étudiants boursiers. Les serveurs du Crous n’ont pas tenu le choc, les bugs se sont multipliés et nombre d’étudiants n’ont pas pu faire leur demande dans les délais.
par Khedidja Zerouali

La sélection du Club

Billet de blog
Précarité = Adelphité
Nous exclure, nous isoler, nous trier a toujours été admis; nous sacrifier n’a jamais été que le pas suivant déjà franchi par l’histoire, l’actualité nous a prouvé que le franchir à nouveau n’était pas une difficulté.
par Lili K.
Billet de blog
Handicap, 4 clés pour que ça change !
Engagée depuis vingt ans pour l’égalité des droits de toutes et tous, je constate comme chacun que les choses avancent très peu. Les changements arriveront lorsqu’il sera compris que le handicap est un sujet social dont tout le monde doit s’emparer. Le 3 décembre, journée internationale du handicap : voici 4 solutions pour qu’advienne enfin une société inclusive !
par Anne-Sarah Kertudo
Billet de blog
Exaspération
Rien n’est simple dans la vie. Ce serait trop facile. À commencer par la dépendance physique à perpétuité à des tiers, professionnels ou non. Peut-être la situation évoluera-t-elle un tant soit peu lorsque les écoles de formation aux métiers du médico-social et du médical introduiront la Communication NonViolente (CNV) et le travail en pleine conscience dans leurs modules ?
par Marcel Nuss
Billet de blog
SOS des élus en situation de handicap
Voilà maintenant 4 ans que le défenseur des droits a reconnu que le handicap était le 1er motif de discrimination en France, pourtant les situations de handicap reconnues représentent 12% de la population. Un texte cosigné par l’APHPP et l’association des élus sourds de France.
par Matthieu Annereau