Dernier acte de la trilogie de Petit Vampire

Petit Vampire craint d'avoir perdu l'amitié de Michel mais très vite ils vont devoir affronter ensemble le méchant Gibbous.

Parution de l’album : Petit vampire. Acte 3 : On ne joue pas avec la vie de Joann Sfar

Pour ce troisième et dernier acte des aventures de Petit Vampire, le récit s'accélère et la confrontation avec le grand méchant est devenue inéluctable. Petit Vampire est confronté à ses origines et la peur engendrée par le danger latent des précédents épisodes s'évanouit ici peu à peu. Autour de cette histoire d'un enfant en quête d'amitié et de reconnaissance parentale, se dessine également les enjeux de la séparation du couple parental. En effet, le Gibbous est un homme violent qui cherche l'amour de la mère de Petit Vampire au détriment de celle-ci. Le mal être omniprésent, la nécessité de se cacher qui traversait les deux précédents trouvent son dénouement tout autant que sa signification explicitement humaine. Hélas, le scénario s'accélérant pour arriver à son terme, le développement des liens entre les personnages est quelque peu négligé. Certes le récit arrive à son terme avec moins d'ambition que prévu. Il reste des moments drôles tout droit sortis de séquences similaires à un épisode de La Famille Addams et surtout une mise en avant de l'amitié entre deux êtres que tout oppose et qui vont trouver leur place dans la société grâce précisément aux histoires qu'ils auront vécues ensemble. Joann Sfar conserve son style graphique où ses personnages font toujours figures d'écorchés vifs et se permet quelques clins d'œil ludiques et complices à sa propre bibliographie.





couv-petit-vamp
Petit vampire. Acte 3 : On ne joue pas avec la vie
de Joann Sfar

Nombre de pages : 64
Date de sortie (France) : 3 avril 2019
Éditeur : Rue de Sèvres

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.