Folamour à l'Élysée

Le temps de quelques minutes, le président de la république française apparaît sur une photo en slip kangourou sur un site ministériel. C'est le branle-bas de combat pour l'équipe militaire experte en attaque informatique commandée par l'amiral Duperré. L'Élysée tente de faire diversion face aux conséquences que cache cette cyberattaque.

Au sujet du roman graphique Cyberfatale de Cépanou et Clément Oubrerie

Sous l'étrange dénomination Cépanou crédité au scénario de ce roman graphique édité par Rue de Sèvres, se cacherait un collectif anonyme d'auteurs qui tirerait ses informations de la Source qui elle-même travaillerait pour la cyberdéfense de l'armée française. Canular ou document informatif concernant des attaques virtuelles, c'est là aussi que navigue ce roman graphique dessiné par Clément Oubrerie notamment coauteur avec Marguerite Abouet d'Aya de Youpougon. Les différents personnages, qu'ils incarnent les dirigeants de l'Armée ou leurs souffre-douleurs, un journaliste, un chargé de communication de l'Élysée ou des riches industriels, sont tous tournés en dérision. Chacun voulant utiliser l'autre, tentant de le manipuler mais en se faisant manipuler lui-même. Pourtant, la présidence semble avoir doté son armée de moyens économiques conséquents pour se protéger de cyberattaques. Mais personne n'est soucieux du bien commun et le gros enjeu est finalement une vente d'armes au profit de machiavéliques marchands d'armes, Dassault pour ne pas manquer de citer l'entreprise qui en France est souvent l'enjeu des relations géopolitiques. Tout est tellement énorme de bêtise et d'incompétence dans ces péripéties narrées au fil de ces pages autour d'un président en slip kangourou, que l'on pourrait se contenter d'y voir une simple pochade, si plusieurs éléments du récit n'étaient pas issus d'une réalité documentée. La description du microcosme politicomilitaire est donc moins une parodie qu'il n'y paraît tout étant plus que vraisemblable. Que fait le journalisme qui est censé être progressiste et de gauche ? Le salut ne viendra pas de lui non plus, faute de compétence et à cause d'une personnalité un tantinet puérile. Cyberfatale est une petite pochade politique proche du film de Stanley Kubrick, Dr Folamour, auquel rend explicitement hommage l'une des dernières images de la BD.





couv-2
Cyberfatale
de Cépanou (scénario) et Clément Oubrerie (dessin)

Nombre de pages : 56
Date de sortie (France) : 24 octobre 2018
Éditeur : Rue de Sèvres

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.