Les dernières heures d'Hitchcock

Dans les années 1960, le père de Harry vient d'être engagé par une star hollywoodienne : père et fils, tous deux fervents cinéphiles, embarquent alors pour la côté californienne où ils vont découvrir le film testamentaire secret d'Alfred Hitchcock!

Au sujet de la bande dessinée La Bobine d'Alfred de Malika Ferdjoukh et Nicolas Pitz

Ce roman graphique est une déclaration d'amour au cinéma des studios et le regard du jeune Harry, jeune cinéphile parisien fraîchement débarqué dans cet univers, va permettre au lecteur de découvrir l'Hollywood des années 1960 à l'heure où Hitchcock encensé par la Nouvelle Vague, était devenu un artiste génial adulé. Malika Ferdjoukh, l'auteure de cette histoire, s'inspire des scénarios même d'Hitchcock, pour plonger son jeune héros dans une chronique initiatique où il découvre aussi bien l'amour que « l'usine à rêve ». La Bobine d'Alfred est une histoire d'aventures avec des scènes d'amour, de suspens, de vol, de course- poursuite, une intervention inattendue de corbeaux, etc. Cette nostalgie pour une époque révolue n'empêche pas l'auteure de laisser passer une critique à l'égard du grand maître intouchable du suspens, qui de nos jours ferait certainement parti des cas de dénonciations pour harcèlement sexuel sexiste dans la foulée de l'affaire Weinstein. Tout n'est pas si rose sur la planète Hollywood dont les lettres sont effectivement moins brillantes quand on les regarde de près ! Le dessin n'est malheureusement pas à la hauteur de cette aventure, les personnages ne possédant pas suffisamment de traits caractéristiques. En revanche, le scénario reprend sous forme de pastiche aussi bien le cinéma d'Hitchcock qu'une période dite classique, au moment même où Hollywood était en train de vivre ses dernières heures de gloire avant d'être bousculé dans son confort vieillot par les barbus du Nouvel Hollywood. Destiné à la jeunesse, ce livre constitue une initiation ludique à une histoire du cinéma hollywoodien.





couv-bobine-dalfred
La Bobine d'Alfred
de Malika Ferdjoukh (scénario) et Nicolas Pitz (dessins)

Nombre de pages : 96
Date de sortie (France) : 21 mars 2018
Éditeur : Rue de Sèvres


 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.