Pour une déconstruction du réflexe carné

Richard, un acteur du cinéma et de la télévision vivant à Paris, découvre auprès de sa filleule de 13 ans un monde inédit pour lui : celui développé d’une alimentation végétarienne.

Parution du roman graphique Comme une bête (ou comment je suis devenu végétarien) de Cédric Taling

Après une première incursion dans le roman graphique avec Thoreau et moi, réflexion autobiographique sur le rapport complexe du citoyen du monde étayé par les réflexions du philosophe américain de la croissance Henry David Thoreau (1817-1862), l’artiste peintre Cédric Taling prolonge sa réflexion sur le végétarianisme ou comment un personnage proche de l’auteur en vient à ne plus manger de viande. Même si contrairement à la BD précédente le personnage principal se prénomme Richard et non pas Cédric, la démarche est sensiblement d’inspiration autobiographique, du moins la narration se présente comme telle. En partant du point de vue d’un quarantenaire parisien catalogué bobo par la fille adolescente d’un ami, le récit qui use régulièrement d’une certaine autodérision pour décrire la crédulité du personnage en matière de rapport à la viande et par-là au monde animal, Cédric Taling propose un récit d’apprentissage par la déconstruction des réflexes carnassiers de l’individu moderne, où la viande est souvent moins chère qu’une boîte de pâté pour chien.

Sans pour autant jouer les essais documentaires dessinés, cet ouvrage permet d’avoir accès à quelques informations notamment autour de l’industrialisation à grande échelle des abattoirs partie des USA et plus particulièrement de Chicago au moment de la guerre de Sécession, ce qui influença ensuite Ford et ses célèbres usines à la chaîne désastreuses pour l’humanité vouées au maximum de profit au détriment de tout autre intérêt à l’égard du vivant, qu’il soit humain ou non. Toujours dans la continuité de la décroissance et de la simplicité en contact sain avec le monde naturel mis en valeur par Henry David Thoreau, Cédric Taling démontre avec sa touche d’humour et son style graphique protéiforme l’inconséquence des excès de l’alimentation carnée à l’heure actuelle. L’enjeu est dès lors de retrouver un nouvel équilibre avec le monde vivant, animal et végétal.

 

 

71duhufrbyl
Comme une bête (ou comment je suis devenu végétarien)
de Cédric Taling

Nombre de pages : 128
Date de sortie (France) : 18 juin 2020
Éditeur : Rue de l’Échiquier

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.