"La Violence du quotidien" ouvrage collectif sous la direction de Florence Thérond

Dans cet ouvrage collectif, 20 universitaires ont réfléchi sur la représentation de la violence du quotidien au cinéma et au théâtre, saisissant les partis pris et enjeux des metteurs en scène, dramaturges, scénographes.

Au sujet du livre La Violence du quotidien ouvrage collectif sous la direction de Florence Thérond

L’apparition du cinéma comme art a confirmé la voie nouvelle de l’exploration du quotidien à travers toutes ses facettes alors que les arts sur scène étaient jusqu’ici principalement dominés par la convocation des grandes figures mythologiques. L’irreprésentable en art que constitue la violence en tant que telle, est devenu un sujet dont chaque époque ne s’est pas privé de le questionner. Cette nouvelle orientation de l’exploration de la violence est concomitante avec les découvertes de la psychanalyse où le monde de l’individu est apparu dans chacun de ses instants, chargé d’une densité de récits multiples. Cela a permis une source inaltérable d’inspiration pour les conteurs en tous genres qui ont notamment peuplé un siècle d’histoire de cinéma, cette évolution ayant aussi eu un impact immédiat sur son grand frère le théâtre.
En étudiant des metteurs en scènes et cinéastes précis (citons pour l’exemple Gaspard Noé, Bruno Dumont, Werner Herzog, Alfred Hitchcock, David Cronenberg, Nicolas Winding Refn, Dietmar Brehm…), des thèmes spécifiques comme le snuff movie, cet ouvrage collectif offre un large panorama d’une réflexion universitaire extrêmement élaborée sur la violence du quotidien. Si l’approche du cinéma se fait large et thématique associant plusieurs cinéastes, les articles consacrés au théâtre se concentrent quant à eux plus spécifiquement sur un metteur en scène précis voire même une pièce en particulier. Un ouvrage permettant de réunir théâtre et cinéma dans des approches parallèles, même si aucun article n’élabore d’analyse confrontant cinéma et théâtre : chaque chercheur a bien dissocié ses recherches en cinéma et en théâtre. La réunion transdiciplinaire est ainsi davantage assumée par les éditions de L’Entretemps que par les auteurs eux-mêmes.

 

 

la-violence-du-quotidien
La Violence du quotidien. Formes et figures contemporaines de la violence au théâtre et au cinéma
sous la direction de Florence Thérond

Nombre de pages : 315
Date de sortie (France) : 20 août 2015
Éditeur : L’Entretemps
Collection : Théâtre et Cinéma

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.