Une histoire de la peine de mort en France

L’histoire de la peine de mort en France autour de l’invention héritée des Lumières : la guillotine.

Au sujet de la bande dessinée documentaire La Guillotine de Marie Gloris Bardiaux-Vaiente et Rica

Marie Gloris Bardiaux-Vaiente était déjà en train de préparer une thèse sur l’histoire de l’abolition de la peine de mort dans l’Union européenne avant d’envisager de synthétiser une histoire de la guillotine sous la forme d’une bande dessinée documentaire. Ses recherches historiques se sont alors associées aux dessins de Rica en noir & blanc pour saisir cette histoire de l’horreur sans nom héritière du Siècle des Lumières. Car cet instrument de terreur qui a été l’outil associé à l’invention et l’établissement de la République en France proposait une égalité de la mise à mort du condamné, quelle que soit son origine sociale. La guillotine est passée de la responsabilité humaine de la mise à mort qui passe par l’action d’un bourreau à une exécution mécanique à un rythme industrielle aux temps de la Terreur. Placée sur un échafaud sur la place publique, la guillotine est devenue un instrument malsain pour satisfaire la vindicte populaire qui appelait dès lors à toujours plus de sang pour satisfaire des frustrations sociales toujours plus étendues, se développant comme un cancer à la vue du sang.

Marie Gloris Bardiaux-Vaiente raconte avec une grande précision la mise en place de cet instrument de torture qui est entré comme un outil au service d’une justice aux temps troubles de la Révolution. La précision des informations permet d’appréhender toute l’horreur de cette machine à travers son usage et l’idéologie implicite qui la justifiait. Cette réflexion historique met aussi en perspective ce qu’une société propose aux personnes qui ont enfreint ses lois, qu’il s’agisse d’incarcération ou de peine de mort : la logique est toujours la même, l’irresponsabilité humaine visant à éliminer du corps social l’individu qu’elle considère dès lors comme un intrus.

L’illustration ne cache pas ici la réalité gore de cet instrument de torture pour prendre conscience de la réalité de la peine de mort à l’heure où elle est encore en exercice dans le monde et que quelques concitoyens perdus seraient tentés de la revendiquer encore.

 

 

couverture-guillotinebassedef
La Guillotine
de Marie Gloris Bardiaux-Vaiente (scénario) et Rica (dessin)

Nombre de pages : 48
Date de sortie (France) : 21 février 2019
Éditeur : EIDOLA

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.