Une histoire de l'art par le charbon

Dans un monde qui débute et tient sur un fil, un étrange personnage mutique parmi les montagnes en rencontre un autre et se met à dessiner sur les parois d'une caverne.

Parution du roman graphique Roi charbon de Max

Dans cette histoire sans paroles, en Noir & Blanc dans le cadre naturel d'une montagne enneigée, l'étrange est de rigueur. En préambule, un personnage qui comme La Linea tire sur une ligne qui se trouve être le dessin de la bande dessinée où il s'intègre, vient poser le caractère métaphysique du récit. Il s'ensuit deux étranges personnages aux apparences de volatiles par leur bec et qui ne le sont pourtant pas pour leur inaptitude à prendre leur envol. Sans le moindre mot échangé, les dessins sont assez explicites pour comprendre ce qui se joue, notamment parce que le récit est porté par un étrange personnage longiligne noir à bec d'oiseau qui se nourrit d'oiseaux et qui est certainement le fameux « Roi charbon » du titre.
Non sans un certain humour irrévérencieux, l'auteur et dessinateur de ce roman graphique propose une hypothèse de l'origine des arts il y a quelques dizaines de milliers d'années. D'un geste faussement anodin il donne en effet naissance à l'origine même de son héritage ultérieur : en l'occurrence ce roman graphique. La boucle est bouclée et en dernier lieu il est ainsi possible de faire un saut dans le temps à l'ère industrielle de l'exploitation du charbon qui ne sert plus à faire de l'art individuellement mais sert à broyer l'être humain massivement. Une subtile et mystérieuse histoire contée dans un ouvrage à la beauté, tout de noir vêtu, précieuse, à l'instar du noir profond du charbon.




9782878272369-384x526
Roi charbon
de Max

Nombre de pages : 160
Date de sortie (France) : septembre 2019
Éditeur : Rackham
Collection : Le Signe noir


 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.