Méduse, un archétype de femme puissante ostracisée

Une femme appelée Méduse vit seule isolée du reste de la société sur la plage. Le jour où elle accouche d’une fille qu’elle prénomme Irisée, elle décide de l’entourée de son affection avec ses longs cheveux loin du monde.

Parution de l’album : Mère Méduse de Kitty Crowther

Paru une première fois en 2014, Mère Méduse de Kitty Crowther connaît une nouvelle édition dans la collection Les Lutins de L’École des Loisirs. Son sujet est toujours à la fois atemporel et universel : comment une femme qui a dû souffrir du reste de la société et peut-être en particulier des hommes, s’isole et cultive son pouvoir de femme toute puissante représenté par ses longs cheveux magiques, pour protéger et surprotéger son enfant qu’elle élève seule. Le récit en se référant au personnage mythologique de la Méduse mobilise un archétype de femme attirante dont le moindre regard fige l’autre à jamais, l’empêchant d’avoir une sociabilité sereine. Le personnage de Méduse parle davantage des peurs des hommes à assumer sereinement leurs désirs exprimés et partagés dans le consentement, qu’une problématique proprement féminine. Kitty Crowther se réapproprie ainsi le mythe pour interroger la mère isolée, déçue du reste de la société et qui va, au contact de sa fille qu’elle aime d’un immense et tendre amour, avoir le courage de s’ouvrir aux autres en faisant un grand sacrifice.

 

512f28lwcal-sx393-bo1-204-203-200
Mère Méduse
de Kitty Crowther (autrice, illustratrice)

Nombre de pages : 44
Date de sortie (France) : 18 mars 2020
Éditeur : L’École des Loisirs
Collection : Les Lutins

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.