"Les Maos de l’UCF. Une histoire politique (1970-1984)" un livre de Joël Fallet

Une histoire autobiographique de l’Union des communistes de France, groupe réunissant les sensibilités maoïstes suite aux remises en cause de l’ordre de la société en mai 1968.

Au sujet du livre Les Maos de l’UCF de Joël Fallet

Dans cet ouvrage de plus de 400 pages, fruit d’un intense travail de recherches historiques et de réactivation d’une mémoire personnelle, Joël Fallet se plonge dans l’histoire méconnue d’un groupe politique qui n’a réuni modestement tout au long de son existence que près de 1000 adhérent-e-s distinct-e-s. Son existence dans les années 1970 et 1980 n’en a pas moins été le témoin des préoccupations et sensibilités de son époque en se présentant notamment comme la seule organisation fidèle à l’esprit de mai 1968. L’UCF se déclare en effet en opposition au stalinisme du PCF, aux compromissions politiques du PSU tout en conservant une distance avec le maoïsme confisqué de l’État chinois.

Arrivé à l’âge de la retraite et de la disponibilité pour aborder la mémoire de son militantisme, Joël Fallet, également titulaire d’une maîtrise d’histoire, a souhaité ici partir de sa propre expérience autobiographique de sa découverte de l’UCF à travers ses choix, son implication et ses engagements. Ses différentes actions l’ont notamment conduit à faire parti de l’équivalent du groupe Foudre intervenant dans les manifestations culturelles pour en démontrer l’idéologie fascisante mais a développé aussi sa sympathie pour les mouvements féministes et antiracistes à l’égard des travailleurs immigrés. La position électoraliste de l’UCF a défendu le positionnement de l’abstentionnisme comme acte électoral significatif avec les convictions suivantes : « Rien à voir avec celui qui dit : « je suis citoyen, il faut donc aller voter ! ». Rien à voir avec celui qui fait confiance au parlementarisme et à la démocratie représentative, c’est-à-dire quelqu’un qui pense crédible l’octroi d’improbables satisfactions ou l’expression d’intenables promesses. Rien à voir avec celui qui pense que le syndicat n’est que le seul mode d’organisation possible sur le lieu de l’usine. Rien à voir avec celui qui est bienveillant à l’égard de la politique du PCF. » (cf. page 396) Ainsi, se définit la position politique de l’auteur dans son militantisme au sein de l’UCF.

Ce récit réalisé à la première personne pleinement assumé, comporte également de nombreux témoignages des compagnons de route de l’UCF enregistrés ces dernières années afin de prendre en compte une vision plurielle qui ne se réduit pas seulement à la figure médiatique d’Alain Badiou.

Un travail honnête de reconstitution historique pour appréhender dans sa diversité le récit des luttes sociales en France qui s’est ouvert au monde à partir d’une pratique militante locale.

 

 

9782343227795r
Les Maos de l’UCF. Une histoire politique (1970-1984)
de Joël Fallet

Nombre de pages : 432
Date de sortie (France) : 26 mars 2021
Éditeur : L’Harmattan
Collection : Mémoires du XXe siècle

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.