La sexualité chinoise, une médecine et une philosophie révolutionnaires

La sexualité à travers ses pratiques est une manifestation culturelle attachée aussi bien à des mythologies, des fantasmes qu'une science exacte de l'écoute et de la conscience du corps en interaction. La sexualité depuis des temps immémoriaux en Chine a été développée en pleine conscience : le sinologue Ken Rose propose ici de partir à la découverte de ce savoir.

Au sujet du livre Le Tao de l'alchimie sexuelle de Ken Rose

Depuis peu, suite à la libération du joug appliqué par le comportement sectaire des grandes religions qui avaient posé une chape de plomb sans précédent sur la sexualité en général et la sexualité féminine en particulier, la sexualité commence à être appréhender ouvertement dans une logique de développement personnel. Comme le rappelle l'auteur, dans une culture judéo-chrétienne où la sexualité a été hypocritement proscrite, notamment dans la religion catholique qui s'est constituée autour d'une figure qui n'aurait ni connu de sexualité et n'aurait même pas été enfanté par la sexualité, toute manifestation de l'énergie sexuelle est proscrite, étouffant dans chaque individu une part essentielle de son instinct de vie et de relation au monde. Pour prendre du recul, il suffit de saisir d'autres références culturelles et redécouvrir la sagesse enracinée dans des siècles de recherches et d'observations cliniques. Le sinologue Ken Rose plonge dans l'histoire de la Chine en remontant plusieurs siècles avant l'ère chrétienne pour partager les traces archéologiques des considérations inédites autour de la sexualité qui s'intègrent à une pensée globale incluant la médecine comme l'organisation de la vie et de la société humaine.
L'alchimie du titre évoque les recherches de ces Chinois qui au fil des siècles ont recherché les clefs de l'immortalité, à l'instar de leurs homologues occidentaux à la même époque et plus tard autour de la Pierre philosophale. Cette quête a permis de développer des hypothèses pertinentes en matière sexuelle, appréhendant ce rapport au corps et à celui de l'autre dans une commune intimité dans le cadre d'une parfaite hygiène de vie préconisée dans un ensemble de concepts de la médecine chinoise. On est loin ici du culte de la performance inaccessible qu'a entraîné la libéralisation de la pornographie sur l'espace virtuel mondialisé d'Internet. La sexualité ainsi envisagée s'associe à tout un ensemble d'une philosophie de vie. Pour en donner quelques clés, Ken Rose prend le temps de poser le contexte historique dans lequel se sont développées les recherches amenant à une somme impressionnante de connaissances au fil des siècles. Sa rigueur scientifique le conduit également à traduire les textes fondamentaux à l'origine de la possibilité de compréhension du « Tao de l'alchimie sexuelle ». Il ne s'agit pas là d'un guide pratique mais plutôt d'une large introduction à découvrir une autre manière d'appréhender la sexualité, dans le bien être d'autres références culturelles inédites pour les Occidentaux et qui tombent pourtant sous le jeu du bon sens.




978-2-8132-1899-5-une-184-271-1547673122
Le Tao de l'alchimie sexuelle
de Ken Rose

Nombre de pages : 318
Date de sortie (France) : janvier 2019
Éditeur : Guy Trédaniel

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.