Droits du travail bafouées en Corée du Sud : le regard du manhwa

En Corée du Sud, dans un supermarché appartenant à un groupe de la distribution française, la direction exige de ses cadres de pousser qes employés à la faute professionnelle afin de respecter la ligne d’un plan de licenciement massif. Lee refuse et bientôt isolé va faire appel à un syndicat.

Au sujet du roman graphique Intraitable tome 1 de Choi Kyu-sok

En octobre 2019 est sorti en France le premier tome d’un roman graphique de l’auteur et illustrateur coréen Choi Kyu-sok consacré au monde de l’entreprise où le respect du droit du travail des employés est un exercice de haute lutte pour ceux qui sont confrontés notamment aux harcèlements en tous genres. La proximité du voisin coréen au Nord rend encore plus complexe le respect de la pratique des syndicats dans le monde du travail où la peur du communisme n’est pas sans conséquence. Dans cette histoire, une multinationale française de la grande distribution, Carrefour pour ne pas le citer qui a effectivement tenté de s’implanter dans les années 2000 en Corée du Sud profitant de la crise économique du pays où le chômage touchait une grande partie de la population pour mépriser sans scrupules le droit local du travail national.

Choi Kyu-sok raconte cette histoire avec un style graphique réaliste qui possède l’énergie vive du manga dans ses traits incisifs et exprime la pleine personnalité du manhwa, le roman graphique coréen. Le récit est d’autant plus audacieux qu’il réussit à partager une histoire qui permet peu à peu de saisir une réalité méconnue du travail en Corée du Sud à partir de deux personnalités psychologiques fortes et complexes, celle de Gu le syndicaliste charismatique et le jeune Lee, ancien militaire au sens de la justice ultra développée qui n’est pas prêt à laisser passer les exactions de sa hiérarchie. Peu de mots sont nécessaires ici pour exprimer les situations et les conflits entre les personnages : la richesse du dessin, dans son réalisme documentaire comme dans ses expressions propres à la concision fictionnelle du roman graphique, offre à l’entendement du néophyte la réalité sociale coréenne. Il est aisé dès lors de se passionner très vite par ce récit, notamment autour d’un rythme qui ne lâche pas le lecteur des premiers au derniers dessins.

 

 

intraitable
Intraitable tome 1
de Choi Kyu-sok


Nombre de pages : 248
Date de sortie (France) : 3 octobre 2019
Éditeur : Rue de l’échiquier

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.