Les Mureaux, un film, un livre, un témoignage pluriel

Cet ouvrage écrit par Manon Ott complète et accompagne la sortie au cinéma de son film politico-poétique du même nom "De cendres et de braises" interrogeant la question du travail à la cité des Mureaux construite initialement pour loger les travailleurs de l'usine Renault de Flins.

Parution du livre De cendres et de braises de Manon Ott

Le livre écrit par Manon Ott édité par Anamosa se compose de deux ouvrages, à lire dans un sens ou dans l'autre en fonction de la manière dont on tourne le livre. Ainsi, il y a d'un côté L'expérience d'un film qui montre le contexte de la réalisation du film sorti en septembre dernier au cinéma et de l'autre côté Voix et histoires d'une banlieue populaire avec un nombre de pages beaucoup plus conséquent où se trouvent réunis les informations résultant du travail de terrain de Manon Ott dans le cadre de la rédaction de sa thèse de doctorat en sciences sociales et cinéma à l'Université d'Évry Paris-Saclay soutenue en 2019. Ce que ce livre décrit est le fruit d'une implication participative sur le terrain d'étude et cette rédaction constitue une réadaptation de sa thèse de doctorat.
Manon Ott s'affirmait dans la réalisation comme une réelle cinéaste aussi impliquée socialement que le cinéma de Jean-Pierre Thorn dont un extrait de son documentaire Oser lutter oser vaincre, Flins 1968 figure dans son propre film, que dans la recherche documentaire artistique héritière de Chris Marker et d'Alain Resnais, dont le cinéma récent de Sylvain George est également une excellente illustration. Si la poésie des images permettait de donner accès en à peu plus d'une heure à peine à la réalité contemporaine des habitants de la cité des Mureaux enracinée dans l'histoire des cinquante dernières années de l'industrie automobile, de la gestion dans l'urgence du logement et de la remise en cause d'une absence de modèle social au fil des années, cet ouvrage offre en perspective l'étendue de l'histoire sociale à partir de nombreuses sources d'époques et surtout à partir des témoignages des habitants actuels. Avec patience et une grande rigueur dans l'exploitation de toutes ces sources, orales, écrites et photographiques, Manon Ott permet de découvrir une histoire cachée, totalement méconnue et par-là méprisée des grands médias qui cachent habituellement derrière le mot « banlieue » un fourre-tout idéologique toujours à l'heure actuelle déconnecté de la réalité locale.





de-cendres-300dpi-1000px-rvb-r-0
De cendres et de braises. Voix et histoires d'une banlieue populaire. L'expérience d'un film
de Manon Ott

Nombre de pages : 384
Date de sortie (France) : 19 septembre 2019
Éditeur : Anamosa

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.