"Troublante excitation" un roman d’Ève de Candaulie

Une jeune femme découvre la liberté sexuelle sous l’œil épanouis et bienveillant de son époux au fil de leurs rencontres intimes.

Parution du livre Troublante excitation d’Ève de Candaulie

Dans ce premier tome des aventures d’une femme qui suit la voie de la transgression pour mieux s’épanouir dans ses désirs dans un élan de liberté méconnu, Ève de Candaulie nourrit une autofiction en offrant un regard sur le candaulisme que les médias comme le cinéma ont délibérément laissé dans les franges cachée du territoire des désirs individuels et collectifs. Le personnage principal livre ses pensées comme l’expression de ses désirs sans qu’à aucun moment n’apparaisse son prénom. Et pourtant, son individualité est sans cesse sollicitée dans des rencontres sexuelles librement consenties où la liberté de chacun est le maître mot des interactions. Dans la société actuelle où le patriarcat continue encore d’imposer ses grilles de lecture dans l’exercice de la liberté intime de chacun, Ève de Candaulie ose faire tomber l’énorme tabou que constitue la liberté sexuelle pour une femme d’exprimer et de réaliser ses désirs. L’histoire débute avec l’affirmation transgressive de vivre une intimité sexuelle extraconjugale avec le consentement dudit époux qui est d’ailleurs à l’initiative de ces rencontres où sa bien-aimée s’épanouit dans une sexualité multiple. La force de ce personnage à oser sortir des sentiers battus d’une vie moralement acceptable toute tracée, rappelle Stella (1954) de Michael Cacoyannis, en remettant en cause cette idée que la sexualité serait la propriété exclusive d’une personne toute puissante et que pour s’épanouir dans la diversité des découvertes sexuelles il faudrait donc rompre ladite relation.

Le cheminement de l’héroïne d’Ève de Candaulie est quant à lui aussi doux qu’un bateau lancé sur une eau calme dans sa force à mener une exploration d’elle-même en respectant chacun de ses désirs. La sexualité décrite ici est à cet égard largement explicite, ce qui permet de rendre audible la légitimité de vivre la singularité de ses désirs comme autant de nouveaux liens à construire avec des inconnus livrant leur intimité en se mettant à nu. Ces corps dans leur description ne cachent dès lors plus la beauté de l’expression et de la manifestation du désir qui dans l’ombre contribuent à faire société. Cette « troublante excitation » conduit sans cesse à interroger les normes personnelles au-delà du pouvoir liberticide d’une certaine morale puritaine judéo-chrétienne.
Ève de Candaulie, dans ce premier ouvrage qui devrait se développer en une tétralogie (L’Infidélité promise et Une indécente liberté sont à ce jour les deux autres tomes actuellement publiés), saisit avec une fascinante honnêteté la liberté sexuelle d’une époque dans un élan révolutionnaire méticuleux où son héroïne vit un nouveau calendrier biographique. Elle ne cède jamais aux élans multi réchauffés des scénarios reposant sur une série de drames pour mieux assumer le rapport de confiance passé avec le lecteur dans cette chronique d’une humanité partagée.

 

51udwlw9ngl
Troublante excitation
d’Ève de Candaulie

Nombre de pages : 207
Date de sortie (France) : 29 novembre 2019
Éditeur : Tabou éditions
Collection : Les Jardins de Priape

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.