Une vie polluée par l'évasion fiscale

En toute légalité complice des appareils législatifs des États, des entreprises aux bénéfices mirobolants pratiquent sans commune mesure et sans le moindre état d'âme l'évasion fiscale au mépris du financement des services publics dont elles ont largement bénéficié.

Au sujet du roman graphique Comment les paradis fiscaux ont ruiné mon petit-déjeuner de François Samson-Dunlop

Inspiré par les idées du philosophe Alain Deneault qui signe également la post-face de cet ouvrage, François Samson-Dunlop a décidé de partager sa compréhension de l'organisation tentaculaire et endémique de l'évasion fiscale avec ses lecteurs à travers les aventures de son personnage principal sous la forme d'un roman graphique. L'histoire commence par un échange au sein d'un couple lors d'un moment de petit-déjeuner qui débouche sur la décision de vivre sans les objets du quotidien associés à une entreprise qui pratique l'évasion fiscale. Comme on peut s'y attendre dans ce genre de démonstration, tous les éléments de la consommation moderne qui se sont imposés dans les vies de chacun dans un rapport très étroit de dépendance compulsive sont pollués par la scandaleuse attitude des responsables des entreprises toujours prêtes à tout, au détriment donc dudit consommateur qui est avant tout un citoyen vivant dans une communauté humaine, afin de maximiser les profits en reversant le moins de bénéfices possibles à la collectivité. L'ampleur de ce cancer touche toutes les grandes marques, ce qui nous conduit à établir un lien de corrélation forte entre la puissance économique d'une entreprise et sa volonté délibérée de pratiquer l'extorsion de fonds.
Les scandales via notamment les Panama Papers n'ont cessé d'être multipliés ces dernières années dénonçant non seulement les pratiques scandaleuses de marques chéries à la mode, mais encore d'artistes de la musique, du cinéma et d'ailleurs, adulés pour leur présupposée indépendance et leur intégrité. Peu à peu arrive le constat alarmiste que tout est contaminé à l'instar de l'alimentation issue de l'industrie agro-alimentaire et que la nécessité se fait toujours plus criante d'aller chercher ses propres ressources pour construire son identité autour de véritables éléments alternatifs respectant sa propre intégrité.
La consommation entraîne une conséquence politique et ainsi réaliser un film produit par Netflix ou encore le voir, combien même s'agirait-il d'un projet artistique d'une grande pertinence à l'égard de la société actuelle, pose la question de la responsabilité de chacun sur le fait de cautionner l'évasion fiscale de ces entreprises, à l'heure où les budgets de la culture, de la santé, de l'éducation s'amenuisent comme peaux de chagrin sous le prétexte fallacieux et hypocrite de « crise économique ».

 

279-paradis-fiscauxbd-c1-rvbbr
Comment les paradis fiscaux ont ruiné mon petit-déjeuner
de François Samson-Dunlop

Nombre de pages : 213
Date de sortie (France) : 2 mai 2019
Éditeur : écosociété
Collection : Ricochets

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.