Les algues tueuses des côtes bretonnes

Après plus de trois années d’enquête en immersion en Bretagne, la journaliste d’investigation Inès Béraud livre sous la forme d’un roman graphique une synthèse du monstrueux déni de la part des pouvoirs publics et des grands groupes de l’agroalimentaire concernant la dangerosité des algues vertes.

Au sujet du roman graphique Algues vertes, l'histoire interdite d’Inès Léraud et Pierre van Hove

Depuis plusieurs décennies les algues vertes se sont développées à une allure exponentielle ne permettant pas à l’équilibre naturel de prendre en charge cette prolifération : il en résulte une pollution dont la décomposition de ces algues vertes sur les côtes bretonnes entraîne non seulement une puanteur insupportable mais aussi plusieurs cas de mort d’animaux et de joggeurs. En partant d’un cas spécifique, Inès Léraud remonte également le temps pour comprendre la dynamique politique et économique de la Bretagne depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale qui a entraîné un changement radical en quelques années de la paysannerie bretonne. Le scandale des algues vertes met en effet en avant les conflits d’intérêts entre élus politiques et sphères privées des pouvoirs économiques notamment incarnés par l’Institut de Locarn.

Le roman graphique écrit par Inès Léraud, mis en images par Pierre van hove et en couleurs par Mathilda, permet de condenser une somme d’informations colossales égrenées au fil d’un récit chronologique précis présentant en outre les différents acteurs d’un scandale écologique sans précédent en Bretagne et qui n’a pas cessé de livrer ces nouveaux actes consternants. La filière porcine est un enjeu économique apportant des bénéfices considérables, sur le dos de l’endettement toujours plus conséquents des agriculteurs éleveurs poussés par les banques à toujours grossir pour rembourser leurs emprunts passés, les acculant dans de nombreux cas au suicide. Les lanceurs d’alertes se multiplient, du côté des associations environnementales comme du corps médical et les différentes instances préfectorales restent murées dans un silence d’une terrible irresponsabilité s’opposant à toute prise en considération de la dangerosité de la prolifération des algues vertes.

Inès Léraud livre une enquête nourrie où les différents éléments d’informations et la citation des différents acteurs de ce drame permettent de saisir l’ampleur de ce désastre écologique. Face au déni des fonctionnaires et élus politiques complices du Club des Trente (club d’action « au service de la Bretagne" regroupant une soixantaine de grands patrons bretons) seule la prise en considération de l’action citoyenne alimentée par des données journalistiques précises permettra de faire avancer le bien être de la diversité du vivant en Bretagne.

 

 

alguesvertes
Algues vertes, l'histoire interdite
d’Inès Léraud (scénario) et Pierre van Hove (illustrations)

Nombre de pages : 160
Date de sortie (France) : 12 juin 2019
Éditeur : Delcourt
Collection : La Revue dessinée Delcourt

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.