Billet de blog 16 juil. 2020

Les algues tueuses des côtes bretonnes

Après plus de trois années d’enquête en immersion en Bretagne, la journaliste d’investigation Inès Béraud livre sous la forme d’un roman graphique une synthèse du monstrueux déni de la part des pouvoirs publics et des grands groupes de l’agroalimentaire concernant la dangerosité des algues vertes.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Au sujet du roman graphique Algues vertes, l'histoire interdite d’Inès Léraud et Pierre van Hove

Depuis plusieurs décennies les algues vertes se sont développées à une allure exponentielle ne permettant pas à l’équilibre naturel de prendre en charge cette prolifération : il en résulte une pollution dont la décomposition de ces algues vertes sur les côtes bretonnes entraîne non seulement une puanteur insupportable mais aussi plusieurs cas de mort d’animaux et de joggeurs. En partant d’un cas spécifique, Inès Léraud remonte également le temps pour comprendre la dynamique politique et économique de la Bretagne depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale qui a entraîné un changement radical en quelques années de la paysannerie bretonne. Le scandale des algues vertes met en effet en avant les conflits d’intérêts entre élus politiques et sphères privées des pouvoirs économiques notamment incarnés par l’Institut de Locarn.

Le roman graphique écrit par Inès Léraud, mis en images par Pierre van hove et en couleurs par Mathilda, permet de condenser une somme d’informations colossales égrenées au fil d’un récit chronologique précis présentant en outre les différents acteurs d’un scandale écologique sans précédent en Bretagne et qui n’a pas cessé de livrer ces nouveaux actes consternants. La filière porcine est un enjeu économique apportant des bénéfices considérables, sur le dos de l’endettement toujours plus conséquents des agriculteurs éleveurs poussés par les banques à toujours grossir pour rembourser leurs emprunts passés, les acculant dans de nombreux cas au suicide. Les lanceurs d’alertes se multiplient, du côté des associations environnementales comme du corps médical et les différentes instances préfectorales restent murées dans un silence d’une terrible irresponsabilité s’opposant à toute prise en considération de la dangerosité de la prolifération des algues vertes.

Inès Léraud livre une enquête nourrie où les différents éléments d’informations et la citation des différents acteurs de ce drame permettent de saisir l’ampleur de ce désastre écologique. Face au déni des fonctionnaires et élus politiques complices du Club des Trente (club d’action « au service de la Bretagne" regroupant une soixantaine de grands patrons bretons) seule la prise en considération de l’action citoyenne alimentée par des données journalistiques précises permettra de faire avancer le bien être de la diversité du vivant en Bretagne.

Algues vertes, l'histoire interdite
d’Inès Léraud (scénario) et Pierre van Hove (illustrations)

Nombre de pages : 160
Date de sortie (France) : 12 juin 2019
Éditeur : Delcourt
Collection : La Revue dessinée Delcourt

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Violences sexuelles

À la Une de Mediapart

Journal — International
À travers le monde, des armes « made in France » répriment et tuent
À la veille de la tournée dans le Golfe du président français Emmanuel Macron, du 3 au 4 décembre, les preuves s’accumulent sans émouvoir, au sommet de l’État. Des armes « made in France » participent à la répression politique dans plusieurs pays, au meurtre de civils dans les pires conflits de la planète, au mépris des valeurs et des engagements internationaux de Paris.
par Rachida El Azzouzi
Journal — International
Russie : pourquoi le Kremlin veut en finir avec Memorial
L’historien Nicolas Werth explique les enjeux de la possible dissolution, par la justice russe, de l’ONG Memorial. Celle-ci se consacre à documenter les crimes de la période soviétique, mettant ainsi des bâtons dans les roues du roman national poutinien.
par Antoine Perraud
Journal — France
Mosquée « pro-djihad » : au Conseil d’État, le ministère de l’intérieur se débat dans ses notes blanches
Vendredi 26 novembre, le Conseil d’État a examiné le référé de la mosquée d’Allonnes, qui conteste sa fermeture pour six mois ordonnée par arrêté préfectoral le 25 octobre. Devant les magistrats, la valeur de feuilles volantes sans en-tête, date ni signature, a semblé s’imposer face aux arguments étayés de la défense. Compte-rendu.
par Lou Syrah
Journal — Économie
Leroy Merlin, des bénéfices records et des salariés en lutte pour 80 euros
Depuis le 17 novembre, une cinquantaine de salariés de Leroy Merlin bloquent l’entrepôt de Valence, dans le cadre d’une grève inédite sur plusieurs sites de l’enseigne de bricolage. Salariés des magasins et des entrepôts réclament des augmentations et un meilleur partage des bénéfices.
par Khedidja Zerouali

La sélection du Club

Billet de blog
« Atlantique », un film de Mati Diop
Des jeunes ouvriers au Sénégal ne sont pas payés depuis plusieurs mois rêvent de partir pour l’Europe au risque de leur vie. Ada, amoureuse de l’un de ces hommes, est promise à un riche mariage contre son gré. Les esprits auront-ils raison de ces injustices ?
par Cédric Lépine
Billet de blog
« L’Héroïque Lande - La Frontière brûle » : des vies électriques
[Archive] «L'Héroïque Lande. La Frontière brûle», réalisé par Elisabeth Perceval et Nicolas Klotz, renverse les attendus d'un film «sur» La Jungle de Calais, pour sonder les puissances politiques et sensibles du cinéma, avec des images qui s'imaginent depuis une Zone et avec ses fugitifs.
par Robert Bonamy
Billet de blog
« Murs de papiers »
[Archive] Olivier Cousin, dans son dernier film, nous donne à voir ce qu’est la vie des sans-papiers à travers une permanence d’accueil de la Cimade : des chemins de l’exil aux mille dangers, des parcours du combattant face à une administration française kafkaïenne, la fin de la peur et l'espérance en une vie meilleure, apaisée.
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
Avec le poids des morts
« Chaque famille, en Côte d'Ivoire, par exemple, est touchée. Tu vois le désastre, dans la mienne ? On assiste à une tragédie impensable ». C. témoigne : après un frère perdu en Libye, un neveu disparu en mer, il est allé reconnaître le corps de sa belle-sœur, dont le bateau a fait naufrage le 17 juin 2021 aux abords de Lanzarote, à Orzola.
par marie cosnay