Billet de blog 16 août 2022

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

"L'Aventure géopolitique tome 2 : Le Narcotrafic" par Mister Géopolitix

Une enquête géopolitique de l'extension du commerce de l'opium et de la cocaïne, respectivement de leur production en Afghanistan et en Bolivie à leur consommation mondialisée dans une criminelle indifférence.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Parution du roman graphique : L'Aventure géopolitique tome 2 : Le Narcotrafic de Mister Géopolitix

Ce second tome de la série L'Aventure géopolitique aux éditions Soleil est consacré au narcotrafic de la cocaïne et de l'opium à partir des documentaires réalisés par Mister Geopolitix et présentés sur sa chaîne YouTube.

En quelques pages, il s'agit ici de rappeler le contexte de la production de deux puissantes drogues consommées de manière anodine en France comme ailleurs, avec un nouvel accès décomplexé, alors que ce narcotrafic bouleverse à la fois l'ordre mondial et les conditions de vie des cultivateurs.

Ainsi, Gildas, le journaliste de ce roman graphique, commence par se rendre en Bolivie constater que la culture du coca est une production de survie alors que les autres productions n'offrent aucune véritable alternative compte tenu de leur faible valeur marchande. Au Mexique où est envoyée cette production de coca pour être transformée et vendue aux consommateurs, les narcotrafiquants se servent aussi d'une main d'œuvre à sa merci faute d'alternatives économiques pour survivre et avec des menaces de morts également à la clé. Les politiques de démonstrations spectaculaires de « guerre contre la drogue » initiées par le gouvernement multiplient les assassinats et règlements de compte favorisant l'émergence de nouveaux cartels dont les premières victimes collatérales sont les Mexicain.es.

La seconde partie de cette enquête restituée dans cette BD se déroule en Afghanistan où les Talibans tirent leurs ressources économiques et notamment l'achat de leurs armes de la culture intensive du pavot qui alimente ensuite à 90% la consommation mondiale. En quelques pages est ainsi décrite une organisation mondiale dans le but de réveiller les prises de conscience du côté des consommateurs sur les conséquences mondiales de ce trafic à la fois tentaculaire, qui renaît de ses cendres et capable de présenter deux nouvelles têtes à la direction pour chaque chef éradiqué. Ainsi, plutôt que de mener une guerre contre la drogue, c'est un soutien et un encouragement très forts pour une vie digne aux quatre coins du monde que l'on peut souhaiter et comme Gildas espérer davantage se laisser transporter par de la musique que par la consommation aveugle de la drogue comme force de développement du lien social.

L'Aventure géopolitique tome 2 : Le Narcotraficde Mister Géopolitix : Ludovic Danjou (scénariste) et Adrien Martin (dessinateur et coloriste)

Nombre de pages : 64
Format : 22 cm x 30 cm
Date de sortie (France) : 22 juin 2022
Éditeur : Soleil
Collection : Hors Collection

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Sobriété : le gouvernement a un plan, mais qui pour l’appliquer ?
L’exécutif annonce de nombreuses mesures pour réduire la consommation d’énergie de 10 % d’ici à 2024. Mais presque tout est basé sur le volontariat et les moyens de mise en œuvre restent flous. 
par Jade Lindgaard
Journal
Altice obtient une censure d’articles à venir au nom du secret des affaires
Le groupe de Patrick Drahi demandait en référé, au nom du secret des affaires, la censure de trois articles publiés par le site Reflets et exploitant des documents interne mis en ligne par des hackers. Le tribunal de commerce a rejeté cette demande mais ordonne au journal de ne plus écrire sur le sujet.
par Jérôme Hourdeaux
Journal
Procès France Télécom : une condamnation pour l’exemple ?
Le 30 septembre, les anciens dirigeants de France Télécom ont vu leur condamnation pour « harcèlement moral institutionnel » confirmée en appel. Leur politique de départs forcés, menée à partir de 2007, avait débouché sur une vague de suicides. Mais les responsables échappent à la prison ferme. Quelle portée pour ce jugement ?
par À l’air libre
Journal
Une loi mussolinienne appliquée en France ? Le cas Vincenzo Vecchi inquiète
En vertu d’une loi italienne de 1930, la Cour de cassation pourrait remettre à l’Italie le militant altermondialiste réfugié en France depuis plus de dix ans, au moment où le post-fascisme accède au pouvoir dans la péninsule. La gauche s’y oppose fermement.
par Mathieu Dejean

La sélection du Club

Billet de blog
Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique
Attac publie ce jour une note intitulée « Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique ». Avec pour objectif principal de mettre en débat des pistes de réflexion et des propositions pour assurer, d’une part, une véritable justice fiscale, sociale et écologique et, d’autre part, une réorientation du système financier.
par Attac
Billet de blog
Transition écologique ou rupture sociétale ?
La crise actuelle peut-elle se résoudre avec une transition vers un mode de fonctionnement meilleur ou par une rupture ? La première option tend à parier sur la technologie salvatrice quand la seconde met la politique et ses contraintes au premier plan.
par Gilles Rotillon
Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Doudoune, col roulé et sèche-linge : la sobriété pour les Nuls
Quand les leaders de Macronie expliquent aux Français comment ils s'appliquent à eux-mêmes les injonctions de sobriété énergétique, on se prend à hésiter entre rire et saine colère.
par ugictcgt