"Je serai vivante" un roman de Nastasia Rugani

Une adolescente fait sa déposition à la gendarmerie pour dénoncer le viol dont elle a été victime, portée par la mort mais en même temps par de lointains appels à la vie, au plus profond d’elle-même pour braver l’incommunicabilité de la déchirure de son âme.

Parution du livre Je serai vivante de Nastasia Rugani

D’une séquence de huis clos d’une adolescente dans un bureau de gendarmerie, Nastasia Rugani dans un art qui n’appartient qu’à elle de décrire les souffrances les plus déstabilisantes de la vie humaine par une fine description aussi subtile que sensible, propose ici un voyage sensible au cœur du traumatisme causé par un viol. Face à la déconnexion totale de l’écoute manquée d’un fonctionnaire de police plus à même de culpabiliser que de recevoir avec compassion l’affirmation d’un drame qui n’a plus de nom tellement ses conséquences sont dévastatrices, Nastasia Rugani plonge dans une vertigineuse odyssée où sa protagoniste en voix off intérieure décrit l’inénarrable. Celle-ci se positionne peu à peu dans les différents moments de sa vie qui éclairent à la fois qui elle est tout en faisant émerger les clés qui lui feront accéder à des lumières inespérées. Peu à peu, ce long monologue permet à l’héroïne de ne plus être réduite à l’état de victime inaudible mais de revendiquer sa qualité de sujet conscient qui veut reprendre possession de la vie qui lui a été volée. Après l’âpre et sensible écriture du roman Milly Vodovic (2018) où une jeune protagoniste était contrainte à une rudesse inédite de caractère pour faire face à la sécheresse du monde, Nastasia Rugani relève ici avec une remarquable et fascinante puissance descriptive le considérable défi de témoigner avec pudeur et intelligence la douloureuse expérience de destruction intérieure d’un viol sur une adolescente. Comme plongé en apnée, le lecteur suit d’une traite ce récit intense de débat intérieur où la protagoniste révèle une force tenace pour sauver incidemment son intégrité, et libère des ressources incommensurables.

 

 

j03370
Je serai vivante
de Nastasia Rugani

Nombre de pages : 128
Date de sortie (France) : 24 juin 2021
Éditeur : Gallimard
Collection : Scripto

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.