Saboter pour se libérer du travail des temps modernes

La vie est une somme d'emplois intérimaires merdiques face auxquels il ne peut y avoir d'autres alternatives que le joyeux et salutaire sabotage !

Au sujet du livre Le Travailleur de l'extrême d'Äke Anställning

Un livre qui fait se succéder les chapitres au fil d'emplois nouveaux que le narrateur et personnage principal de cette histoire prend un malin plaisir à saboter en démontrant toute l'absurdité de l'activité en question. Le sabotage et le sens de la dérision sont ici nécessaires pour survivre à un monde néolibéral reposant sur l'exploitation infinie de la force de travail. L'auteur, Äke Anställning, cultive le sens du flou entre le documentaire et la fiction autour de ces expériences de travail. Le résultat est plutôt bien documenté pour explorer les conditions et les types de travail privilégié par les agences d'intérim à l'heure actuelle. L'attitude du personnage semble si excessive dans ses comportements que l'on pourrait imaginer la fiction, et pourtant... Ce récit est un peu la version punk anarchiste de la description du monde du travail que Charles Chaplin faisait dans son film Les Temps modernes. Ici encore l'humour est la meilleure arme pour détourner les situations les plus aberrantes et dramatiques pour une destinée humaine.



41mws8kbw5l
Le Travailleur de l'extrême
d'Äke Anställning

Nombre de pages : 96
Date de sortie (France) : 25 mai 2018
Éditeur : CMDE
Collection : Les réveilleurs de la nuit



 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.