"Les Chimères de Vénus" tome 1 une BD d'Alain Ayroles et Étienne Jung

Sous l’empire de Napoléon III, la France poursuit sa conquête de nouveaux territoires coloniaux en s’emparant avec l’empire britannique de la planète Vénus peuplée de dinosaures.

Parution du roman graphique Les Chimères de Vénus tome 1 d’Alain Ayroles et Étienne Jung

Ce premier tome d’une trilogie à venir développe une histoire parallèle à l’univers déjà décrit dans la saga Le Château des étoiles créée par Alex Alice comprenant à ce jour 17 publications de gazettes réunies dans 5 volumes. L’auteur Alex Alice s’inspirait clairement de Jules Verne autour des grandes aventures et du triomphe de la science, le tout associé à un univers parallèle de science-fiction. Le premier tome des Chimères de Vénus suit quant à lui en parallèle les aventures d’un poète condamné au bagne sur une autre planète pour y mener un travail de forçat et son amoureuse, danseuse à succès de la scène parisienne prête à monter dans un aéronef spatial pour rendre la liberté à son bien aimé.

La série prend aussi comme source d’inspiration Les Aventures extraordinaires d’Adèle Blanc-Sec de Jacques Tardi sur le principe de s’ancrer dans une réalité précise dans laquelle la science-fiction commence à émerger. On peut dès lors parler de fantaisie historique, à la différence de l’heroic fantasy qui se situe dans une époque plus reculée et dont la véracité historique plus contestable. Toute la partie sur les dinosaures se réfère à Jurassic Park avec tout un panel d’espèces distinctes. Notons encore un personnage féminin que les grands de ce monde auraient tôt fait de réduire au statut d’objet sexuel, mais qui plonge dans le fleuve de l’aventure sans se faire attendre au moment où ses homologues masculins se révèlent être de biens pleutres personnages.

 

 

les-chimeres-de-venus-t1-web
Les Chimères de Vénus tome 1
d’Alain Ayroles (scénario) et Étienne Jung (dessin)

Nombre de pages : 56
Date de sortie (France) : 24 mars 2021
Éditeur : Rue de Sèvres
Collection : BD Ado-adultes

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.