Le plus tragique des héros de la mythologie grecque

L’histoire d’Œdipe, l’homme destiné à tuer son père et se marier avec sa mère, racontée par un grand-père à ses petits-enfants.

Parution du livre de poche : Œdipe, l’enfant trouvé d’Yvan Pommaux

Cette édition Poche fait suite à la première parution du livre d’Yvan Pommaux en 2010 au format Album beaucoup plus grand. L’auteur a d’ores et déjà consacré plusieurs de ses ouvrages à l’Antiquité en mettant en valeur un héros de la mythologie : Persée, Thésée, Ulysse, Orphée et aussi Œdipe, présenté comme le plus tragique d’entre tous. La volonté de l’auteur est de présenter dans ses moindres détails avec une attention pédagogique le mythe initial en n’oubliant aucun de ses aspects afin de présenter la complexité significative du monde ancien décrit. Ainsi, le jeune lecteur est ainsi amené autour de l’histoire d’Œdipe devenu le personnage clé de la psychanalyse freudienne, à découvrir la Pythie, le devin, l’oracle, les villes de Thèbes, Delphes, Corinthe, le mont Cithéron, la fameuse énigme du Sphinx, la destinée cruelle d’Antigone… Le dessin est l’illustration précise de tous les éléments évoqués par le texte là aussi pour comprendre la culture proprement grecque de l’histoire décrite.

Yvan Pommaux ne cesse de rappeler que les personnages du récit sont sans cesse les jouets des dieux de l’Olympe qui déposent bien avant la naissance de ceux-ci une destinée qui s’impose comme une fatalité incoercible. Malgré tout, l’histoire insiste sur la responsabilité d’Œdipe dans le déroulement de sa tragédie, lui qui a tué plusieurs êtres humains dont il ignorait tout de l’histoire sous le seul coup de sa colère. Une histoire précise, documentée avec soin avec le talent de conteur propre à Yvan Pommaux.

 

 

9782211212069-1
Œdipe, l’enfant trouvé

d’Yvan Pommaux (auteur, illustrateur), couleurs de Nicole Pommaux

Nombre de pages : 48
Date de sortie (France) : 13 novembre 2019
Éditeur : L’École des Loisirs
Collection : Neuf poche

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.