Billet de blog 28 nov. 2021

"Maurice Pialat, la main, les yeux" un livre de Jérôme Momcilovic

Un voyage dans l’œuvre de l’artiste iconoclaste et mal aimé du cinéma français à partir de deux pistes de réflexion qui construisent entre autres sa mise en scène : la main et les yeux.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Parution du livre Maurice Pialat, la main, les yeux de Jérôme Momcilovic

Après avoir proposé une mise en perspective critique sur Arnold Schwarzenegger d’un côté et Chantal Akerman de l’autre en deux éditions chez Capricci, Jérôme Momcilovic fait de nouveau l’actualité avec cette monographie consacrée à Maurice Pialat. Pour un cinéaste atypique, il fallait bien une démarche équivalente. Ainsi, l’ouvrage est conçu en deux parties : l’une consacrée à la place de la main dans les films de Pialat et l’autre aux yeux. Ces deux entrées se révèlent pertinentes pour voyager dans l’ensemble de cette filmographie où la focalisation sur les yeux et la main définissent à la fois l’être humain mis en scène sous la forme de personnages ainsi que l’artisan cinéaste qui le pense et le façonne.

Ces deux parties sont constituées de paragraphes séparés les uns des autres comme autant de réflexions autonomes qui, mises bout à bout, forment une avancée progressive dans l’appréhension du monde questionné par Pialat, où le naturalisme flirte avec le fantastique. Ce voyage chronologique s’autorise de nombreux va-et-vient pour éclairer par exemple Le Garçu à la lumière de L’Amour existe.

Maurice Pialat a ainsi construit une nouvelle voie post Nouvelle Vague auxquels de nombreux cinéastes contemporains se réfèrent énormément, à la croisée entre les cinémas de Robert Bresson, Jean Eustache et John Cassavetes.

Maurice Pialat, la main, les yeux
de Jérôme Momcilovic

Nombre de pages : 128
Format : 125x180 mm
Date de sortie (France) : 28 octobre 2021
Éditeur : Capricci
Collection : Actualité critique

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Discriminations
En Haute-Loire, au « pays des Justes » : la rumeur et les cendres
Le village de Saint-Jeures, réputé pour avoir sauvé des juifs pendant la guerre, n’est pas épargné par l’islamophobie. Quand Yassine, un jeune chef d’entreprise à son aise, décide d’y faire construire une maison et d’installer sa famille, les pires bruits se mettent à courir. Jusqu’à l’incendie.
par Lou Syrah
Journal — Extrême droite
Les « VIP » de Villepinte : l’extrême droite et la droite dure en rangs serrés
Parmi les invités du meeting de Villepinte, des responsables identitaires, des anciens d’Ordre nouveau et du Gud et des royalistes côtoient les cathos tradis de La Manif pour tous et les transfuges du RN et de LR. La mouvance identitaire s’apprête à jouer un rôle majeur dans la campagne.
par Karl Laske et Jacques Massey
Journal — Médias
« Le Monde » : Matthieu Pigasse vend la moitié de ses parts à Xavier Niel
Après avoir cédé 49 % de ses parts en 2019 au milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, le banquier en cède à nouveau 49 % au patron de Free, qui devient l’actionnaire dominant du groupe de presse. En situation financière difficile, Matthieu Pigasse ne garde qu’une participation symbolique.
par Laurent Mauduit
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Le convivialisme, une force méta-politique
Vu d'ailleurs le convivialisme peut sembler chose bien étrange et hautement improbable. Parmi ses sympathisants, certains s'apprêtent à voter Mélenchon, d'autres Jadot, Taubira ou Hidalgo, d'autres encore Macron... Ce pluralisme atypique peut être interprété de bien des manières différentes. Les idées circulent, le convivialisme joue donc un rôle méta-politique. Par Alain Caillé.
par Les convivialistes
Billet de blog
Une constituante sinon rien
A l’approche de la présidentielle, retour sur la question de la constituante. La constituante, c’est la seule question qui vaille, le seul objet politique qui pourrait mobiliser largement : les organisations politiques, le milieu associatif, les activistes, les citoyens de tous les horizons. Car sans cette réécriture des règles du jeu, nous savons que tout changera pour que rien ne change.
par Victoria Klotz
Billet de blog
Et si nous avions des débats constructifs ?
La journée internationale de l'éducation de l'UNESCO, le 24 janvier, est l'occasion de rappeler que les savoirs et expertises de toutes et de tous sont essentiels pour nourrir les conversations démocratiques.
par marie-cecile naves
Billet de blog
Présidentielle : ouvrir la voie à une refondation de la République
La revendication d’une réforme institutionnelle s’est installée, de la droite à la gauche. Celle d’une 6° République est devenue un totem de presque toutes les formations de gauche à l’exception du PS. Ce qu’en a dit samedi Arnaud Montebourg rebat les cartes.
par Paul Alliès