Billet de blog 30 juin 2022

Darkness, censure & cinéma 7. Orient (Maghreb-Proche-Moyen-Extrême)

La censure, par le passé identifiée sous le nom d'Anastasie, a hélas encore une triste actualité avec un exercice modernisé de son application impitoyable. La censure au cinéma est dans cet ouvrage collectif interrogé au Maghreb, ainsi qu'au Proche-, Moyen- et Extrême-Orient.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Parution du livre Darkness, censure & cinéma 7. Orient

Pour son numéro de sa collection Darkness, censure & cinéma édité avec un amour infini pour la cinéphilie dans toute sa diversité jusqu'aux cinématographies les moins connues, LettMotif s'attache cette fois-ci à l'Asie dans un large mouvement d'ensemble, incluant à la fois la Tunisie, le Liban, l'Iran, l'Égypte, la Russie, l'Inde, le Pakistan, le Tibet, la Chine, Hong Kong, les deux Corées, le Japon avec quelques passages en France autour de son regard tourné vers l'Orient. Dans cette ambitieuse analyse, réunissant d'éminents spécialistes des différentes aires géographiques, il manque assurément quelques notables terres de cinéma pour toucher du doigt à l'exhaustivité, comme le Maroc, l'Algérie, Israël, la Turquie, la Palestine... pour ne citer que les pays aux cinématographies conséquentes. Tandis que la Chine, de son côté, est le pays a le droit aux plus nombreuses analyses. Ce traitement rend ainsi compte d'un nouveau poids économique mondial de la Chine, notamment du côté de son large public dont le potentiel fait plier à son système de censure des mastodontes internationaux contemporains de la production comme Netflix et Disney.

Chaque spécialiste analyse avec pertinence son sujet en retraçant l'histoire de la censure du cinéma appréhendé par le pouvoir en place dans chaque pays comme un puissant outil de propagande. Chaque pays a ses propres enjeux et critères dans la mise en place de l'exercice de sa censure et c'est à toute cette sournoise complexité que cet ouvrage s'attache, autour de nombreux exemples de films empêchés quand ils ne sont pas annulés voire détruits. La réécriture de l'histoire prend le pas de nombreux scénarios validés par les régimes étatiques que l'évolution progressive du respect de l'intégrité des individualités humaines laissait envisager comme des vestiges révolus.

Le retour de la propagande décomplexée dans des récits cinématographiques balisés est là aussi pour témoigner de l'état du monde.

Pour qui veut saisir le pouls de la société actuelle autour des difficultés auxquelles sont confronté.es les cinéastes de par le monde en Orient, trouvera dans cet ouvrage dense et complet une mine de réflexion ininterrompue.

Darkness, censure & cinéma 7. Orient (Maghreb-Proche-Moyen-Extrême)

Nombre de pages : 528
Format : 13 x 21 cm
Date de sortie (France) : 21 avril 2022
Éditeur : LettMotif

Table des matières :
Cinémas d’Orient, Christophe Triollet 11
Le cinéma en Tunisie après les événements de décembre 2010-janvier 2011. Censure, autorité sociale et nouveaux fascismes, Hassouna Mansouri 39
La censure dans le cinéma tunisien,
Kenza Zouari 57
Un cinéma féminin contre la censure patriarcale. Regards croisés des réalisatrices libanaises et égyptiennes,
Sabina Nasser 73
La censure cinématographique au Liban. Une histoire mouvementée,
Elie Yazbek 89
Les plateformes de streaming américaines à la conquête du Moyen-Orient. S’adapter, mais jusqu’à quel point ?,
Benjamin Campion 113
Le cinéma iranien à l’épreuve de la censure,
Asal Bagheri 133
Archives secrètes du cinéma de Perse. Le festival Nouvelles images persanes de Vitré (Bretagne) persiste et signe,
Laurent Garreau 159
Censure et iconoclasme en Orient, 
Marion Poirson-Dechonne 163
Les censures du cinéma russe et soviétique. Système de répression centralisé ou interdits à facettes multiples, 
Alexandre Bedenko 189
Censure et propagande. La nouvelle ère bollywoodienne, 
Clément Costa 229
Jamil Dehlavi,
The Blood of Hussain et le Pakistan. Trajectoires déviées, Éric Peretti 257
Quand Anastasie fait son cinéma. Les films de guerre chinois contemporains, ou un exemple de censure à l’envers,
Yohann Chanoir 283
Voyages dans le temps et fantômes, même punition. Des films strictement interdits en Chine, 
Christophe Triollet 297
Cet obscur objet de la censure. Le cinéma tibétain en République populaire de Chine,
Françoise Robin 315
La censure comme garantie des libertés des expressions. Système de classification des films à Hong Kong, 
Frédéric Monvoisin 343
Ringo Lam et la trilogie du feu. Hong Kong sous tension,
Sébastien Lecocq 365
Les guerres d’Indochine et de Corée au cinéma et leurs censures françaises,
Albert Montagne 383
Censure et cinéma dans les deux Corée(s),
Antoine Coppola 397
L’aubergine est farcie de Yukio Noda frappé à tort d’une interdiction totale en France en 1975, Albert Montagne 423
Akira Kurosawa en temps de guerre. Du film de propagande à la censure américaine,
Sébastien Lecocq 433
L’Empire des sens de Nagisa Oshima ou l’emprise des censures nippones et françaises, Albert Montagne 449
Brèves censoriales. Censure & cinéma d’Orient 465

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Des femmes et des enfants survivent dans la rue à Bagnolet
Une vingtaine de femmes exilées, et autant d’enfants, dont des nourrissons, occupent un coin de rue à Bagnolet depuis le 4 août pour revendiquer leur droit à un hébergement. Une pétition vient d’être lancée par différentes associations pour soutenir leur action et interpeller les autorités sur leur cas.
par Nejma Brahim
Journal — Logement
Face au risque d’expulsion à Montreuil : « Je veux juste un coin pour vivre »
Ce mardi, une audience avait lieu au tribunal de proximité de Montreuil pour décider du délai laissé aux cent vingt personnes exilées – femmes, dont certaines enceintes, hommes et enfants – ayant trouvé refuge dans des bureaux vides depuis juin. La juge rendra sa décision vendredi 12 août. Une expulsion sans délai pourrait être décidée.
par Sophie Boutboul
Journal — Énergies
La sécheresse aggrave la crise énergétique en Europe
Déjà fortement ébranlé par les menaces de pénurie de gaz, le système électrique européen voit les productions s’effondrer, en raison de la sécheresse installée depuis le début de l’année. Jamais les prix de l’électricité n’ont été aussi élevés sur le continent.
par Martine Orange
Journal — France
Inflation : le gouvernement se félicite, les Français trinquent
L’OCDE a confirmé la baisse des revenus réels en France au premier trimestre 2022 de 1,9 %, une baisse plus forte qu’en Allemagne, en Italie ou aux États-Unis. Et les choix politiques ne sont pas pour rien dans ce désastre.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Ce que nous rappelle la variole du singe
[REDIFFUSION] A peine la covid maitrisée que surgit une nouvelle alerte sanitaire, qui semble cette fois plus particulièrement concerner les gays. Qu’en penser ? Comment nous, homos, devons-nous réagir ? Qu’est-ce que ce énième avertissement peut-il apporter à la prévention en santé sexuelle ?
par Hervé Latapie
Billet de blog
Variole du singe : chronique d'une (nouvelle) gestion calamiteuse de la vaccination
[REDIFFUSION] Créneaux de vaccination saturés, communication inexistante sur l'épidémie et sur la vaccination, aucune transparence sur le nombre de doses disponible : la gestion actuelle de la variole du singe est catastrophique et dangereuse.
par Jean-Baptiste Lachenal
Billet de blog
Faire face à l’effondrement du service public de santé
Après avoir montré l’étendue et les causes des dégâts du service public de santé français, ce deuxième volet traite des solutions en trompe-l’œil prises jusque-là. Et avance des propositions inédites, articulées autour de la création d’un service public de santé territorial, pour tenter d’y remédier.
par Julien Vernaudon
Billet de blog
Variole du singe : ce que coûte l'inaction des pouvoirs publics
« L'objectif, c'est de vacciner toutes les personnes qui souhaitent l'être, mais n'oublions pas que nous ne sommes pas dans l'urgence pour la vaccination ». Voilà ce qu'a déclaré la ministre déléguée en charge des professions de santé, au sujet de l'épidémie de la variole du singe. Pourtant pour les gays/bis et les TDS il y a urgence ! Quel est donc ce « nous » qui n'est pas dans l'urgence ?
par Miguel Shema