Thelma et Louise au masculin

Dans les États-Unis de la Grande Dépression des années 1930, Jed et Thanny errent sur les voies de chemin de fer en quête d’un lieu mythique : Whiskyville. Le vol d’une tourte à la viande va cependant les conduire dans une course-poursuite mortelle.

Parution du roman graphique Sur la route de Whiskyville de Macon Blair et Joe Flood

Tout commence dans une atmosphère quasi bucolique de deux vagabonds débrouillards sympathiques qui cherchent à manger et se retrouvent très vite face au décès soudain, dont ils sont indirectement responsables, de la cuisinière de la tourte qu’ils ont volée. Ce road movie semi tragique est l’occasion de revisiter une époque, la Grande Dépression autour de différentes communautés humaines qui font chacune face à leur manière à la crise économique, qu’il s’agisse d’un couple non épanoui vivant tristement en bordure de voie de chemin de fer, des évangélistes en mal d’âmes à convertir, une communauté de sans-le-sou solidaires, des freaks pourchassés par un esclavagiste sans scrupule… Les situations sont souvent excessives et irréalistes mais témoignent bien d’une situation sociale de crise où la solidarité entre les déshérités est plus que jamais nécessaire pour s’en sortir. Ainsi en est-il du lien très fort qui noue Jed et Thannis, si différents et pourtant si proches l’un de l’autre jusqu’à une révélation finale qui tardait à s’affirmer. Le scénario construit sur le principe d’une chasse à l’homme abracadabrantesque, à l’instar de Thelma et Louise au masculin, se suit à un rythme effréné. La dimension cinématographique n’est pas non plus issue du hasard puisque le scénariste Macon Blair est aussi acteur et réalisateur dans le cinéma indépendant nord-américain. Ainsi, son récit est doublé de diverses pistes de lectures comme le cinéma le permet, ainsi que de diverses références filmiques.

 

 

sur-route-whiskyville-0
Sur la route de Whiskyville
de Macon Blair (scénario) et Joe Flood (dessin et couleurs)

Nombre de pages : 168
Date de sortie (France) : 26 août 2020
Éditeur : Rue de Sèvres

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.