Double vie d’un jeune pêcheur péruvien

Miguel, jeune pêcheur à Cabo Blanco, attend un enfant avec son épouse. Il est très bien intégré dans le village aux mœurs traditionnelles catholiques mais cache dans l’ombre sa passion secrète pour Santiago, artiste peintre de passage.

"Contracorriente" de Javier Fuentes-León © Outplay "Contracorriente" de Javier Fuentes-León © Outplay
 

À propos de l'édition DVD : Contracorriente de Javier Fuentes-León

Tout commence avec un mélodrame autour d’un trio de personnages où se joue un amour inavoué, en l’occurrence, une passion homosexuelle pour un homme pétri dans une société traditionnaliste à l’avenir tout tracé. L’histoire d’amour est tout d’abord peu convaincante, filmée et montée avec un manque évident d’intérêt. Heureusement l’histoire trouve très vite son véritable cheminement lorsque l’un des personnages principaux décède, mettant en retrait le jeu paresseux de Manolo Cardona pour se consacrer aux dilemmes du pêcheur macho, incapable d’affirmer la vérité de ses sentiments aux yeux de tous. Le scénario s’avère le plus finement ciselé et c’est ce que l’on retient le plus du film. La mise en scène est honnête, c’est-à-dire satisfaisante sans toutefois chercher du sens dans la composition des images ni dans la direction des acteurs. C’est cet aspect classique de la mise en scène qui détonne le plus alors que le sujet interroge des problématiques sociales aussi profondes qu’émouvantes. L’intelligence du récit consiste à conserver auprès du personnage principal une large palette de cheminements sans que nul ne soit préalablement défini comme le chemin de la morale du réalisateur qui serait au-dessus de la morale traditionnaliste à combattre. On conserve ainsi tout le dilemme d’un homme appartenant à plusieurs communautés humaines et qui ne veut se défaire d’aucune d’elle, chacune ayant un sens profond dans sa vie. Pourtant, il devra faire des choix et ce sont ces décisions qui seront les ressorts du mélodrame.

 

 

contracorriente-base

Contracorriente
de Javier Fuentes-León
Avec : Tatiana Astengo (Mariela), Cristian Mercado (Miguel), Manolo Cardona (Santiago)
Pérou, Colombie, France, Allemagne - 2009.
Durée : 97 min
Sortie en salles (France) : 23 novembre 2011
Sortie France du DVD : 9 mai 2012
Format : 1,85 – Couleur
Langue : espagnol - Sous-titres : français.
Éditeur : Outplay
Bonus :
La Dérade un film de Pascal Latil


lien vers le site de l’éditeur

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.