Géopolitique du narcotrafic

La série "Narcos" qui se décline d'ores et déjà en plusieurs saisons a remis au goût du jour la figure de Pablo Escobar, poursuivant à la télévision comme au cinéma et la littérature la fascination pour ce gangster moderne responsable de la mort directe ou indirecte de plusieurs milliers de personnes durant les décennies de son activité aux profits exponentiels de trafiquant de cocaïne.

Au sujet du livre Pablo Escobar, trafiquant de cocaïne de Thierry Noël

La série Narcos sur Netflix qui se décline d'ores et déjà en plusieurs saisons a remis au goût du jour la figure de Pablo Escobar, poursuivant à la télévision comme au cinéma et dans la littérature la fascination pour ce gangster moderne responsable de la mort directe ou indirecte de plusieurs milliers de personnes durant les décennies de son activité aux profits exponentiels de trafiquant de cocaïne. Pablo Escobar est à ce titre le reflet d'une certaine conception de la réussite sociale et économique à tout prix, dans l'effervescence des places financières et de l'hégémonie du néolibéralisme. La fascination pour l'accumulation monétaire est à ce titre si étroitement liée à l'expérience narcotique que les fameux « loups de Wall Street » sont devenus des clients de ce produit de laboratoire qui a fait la fortune d'Escobar. Cet ouvrage de l'historien Thierry Noël, spécialiste de l'Amérique latine, n'est pas une biographie du célèbre narcotrafiquant colombien. La biographie n'est ici qu'une toile de fond pour décrire l'histoire de la géopolitique des pays d'Amérique latine face à l'impérialisme nord-américain, dans le cadre de l'extension du marché de la cocaïne, entre pays vendeurs, pays producteurs et pays consommateurs, les trois notions pouvant aussi se lier à des degrés divers pour certains pays. C'est ainsi l'histoire de la seconde moitié du XXe siècle qui est ainsi traversée, le narcotrafic s'invitant allègrement dans les affaires politiques au plus haut niveau des États concernés à l'heure où la paranoïa étatsunienne durant la Guerre Froide soutient, fomente et multiplie les dictatures en Amérique latine, cette ingérence étant plus ou moins mise directement au profit des narcotrafiquants au Pérou, en Bolivie, au Panama, au Mexique, au Nicaragua. Cette perspective permet de comprendre comment Pablo Escobar a pu être considéré par certains de ses contemporains comme une figure altermondialiste ou un Robin des Bois pour les quartiers défavorisés de Medellín, criminel sans scrupule s'opposant à l'État colombien et par là les États-Unis qui le manipulent, alors même qu'il tire sa richesse des consommateurs étatsuniens. L'analyse du narcotrafic par Thierry Noël permet ainsi de comprendre une période à travers les idéologies et les décisions politiques qui l'irrigue.




couv-pabloescobar
Pablo Escobar, trafiquant de cocaïne
de Thierry Noël

Nombre de pages : 384
Date de sortie (France) : 18 juin 2015
Éditeur : Vendémiaire
Collection : Chroniques

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.