Billet de blog 7 déc. 2021

La Havane 2021 : "Dossier de ausencias" de Rolando Díaz

Une journaliste de République Dominicaine se lance dans une longue investigation sur le phénomène de la multiplication des adoptions et d’abandons d’enfants dans le pays en partant à la recherche de Moraima.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Film de la compétition long métrage de fiction de la 42e édition du Festival International du Nouveau Cinéma Latino-Américain de La Havane 2021 : Dossier de ausencias de Rolando Díaz

Le réalisateur et scénariste cubain s’empare d’un sujet social proposé par le journaliste dominicain Alfonso Quiñones dont la personnalité se retrouve dans le personnage principal de la journaliste. C’est riche de son expérience de réalisation de noticieras (films documentaires d’information) pour l’ICAIC que Rolando Díaz a commencé à réaliser avant de s’intéresser au cinéma et à la fiction dans les années 1980.

"Dossier de ausencias" de Rolando Díaz © DR

Pour Dossier de ausencias il choisit ainsi naturellement la forme du docufiction à partir d’un personnage fictif qui rencontre des personnages et des situations réels. La fiction permet en outre d’entrer davantage dans la sensibilité de la journaliste qui est personnellement impliquée par la question sensible de l’adoption en République Dominicaine. L’enjeu du film consiste à témoigner de l’expérience vécue par les parents biologiques contraints à se séparer de leurs enfants alors que ceux-ci, une fois devenus adultes, développent un ressentiment qui semble incurable. C’est là une vraie question propre à ce pays puisque le nombre d’adoption dépasse ici les moyennes des autres pays.

Le film est réalisé avec sérieux et une vraie conscience des problématiques sociales mais trouve vite ses limites dans ses investigations qui ne sont pas assez poussées pour nourrir un scénario plus conséquent. L’image elle-même est belle, comme la sobriété des plans qui évitent l’excès du mélodrame avec un sujet qui pourtant s’y prête. Et l’idée d’associée le personnage principal de la journaliste telle une modeste fourmi perdue dans l’immense ville était une bonne idée pour rendre compte de la modeste démarche de celle-ci pour rendre compte d’un phénomène qui la dépasse. L'actrice dominicaine Judith Rodriguez Perez est dans ce rôle à nouveau très convaincante, à la fois dans son dynamisme et dans son énergie retenue tout en sobriété. Elle marque ainsi depuis plusieurs années les moments les plus marquants du cinéma dominicain avec ses rôles notamment dans Carpinteros (2017) de José María Cabral et Candela (2021) d'Andrés Farías parmi sa riche filmographie en moins de quinze ans.

Dossier de ausencias
de Rolando Díaz
Fiction
80 minutes. République Dominicaine, 2020.
Couleur
Langue originale : espagnol

Avec : Judith Rodriguez Perez (Elaine Pérez), Josefina Navarro, Moraima Laseter Guzmán, Pedro Trinidad, Nuria Piera, Victoria Pérez
Scénario : Rolando Díaz, Alfonso Quiñones 
Images : Julio César Rodríguez
Musique : Julian Fernandez
Producteur : Alfonso Quiñones

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Économie
« Tout augmente, sauf nos salaires »
Des cortèges de travailleurs, de retraités et de lycéens ont défilé jeudi, jour de grève interprofessionnelle, avec le même mot d’ordre : l’augmentation générale des salaires et des pensions. Les syndicats ont recensé plus de 170 rassemblements. Reportage à Paris.
par James Gregoire et Khedidja Zerouali
Journal — Écologie
En finir avec le « pouvoir d’achat »
Face aux dérèglements climatiques, la capacité d’acheter des biens et des services est-elle encore un pouvoir ? Les pensées de la « subsistance » esquissent des pistes pour que le combat contre les inégalités et les violences du capitalisme ne se retourne pas contre le vivant. 
par Jade Lindgaard
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin
Journal
La grande colère des salariés d’EDF face à l’État
Ulcérés par la décision du gouvernement de faire payer à EDF la flambée des prix de l’électricité, plus de 42 % des salariés du groupe public ont suivi la grève de ce 26 janvier lancée par l’intersyndicale. Beaucoup redoutent que cette nouvelle attaque ne soit que les prémices d’un démantèlement du groupe, après l’élection présidentielle.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
Les crimes masculinistes (12-12)
Depuis une dizaine d'années, les crimes masculinistes augmentent de manière considérable. Cette évolution est principalement provoquée par une meilleure diffusion - et une meilleure réception - des théories MGTOW, mais surtout à l'émergence de la communauté des incels, ces deux courants radicalisant le discours misogyne de la manosphère.
par Marcuss
Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin
Billet de blog
En Afghanistan, on décapite impunément les droits des femmes
Les Talibans viennent d’édicter l’interdiction de toute visibilité du visage féminin dans l’aire urbaine, même celle des mannequins exposés dans les commerces. Cette mesure augure mal pour l’avenir des droits de la population féminine, d’autant qu’elle accompagne l’évacuation forcée des femmes de l’espace public comme des institutions, établissements universitaires et scolaires de l’Afghanistan.
par Carol Mann
Billet de blog
« Je ne vois pas les sexes » ou la fausse naïveté bien-pensante
Grand défenseur de la division sexuée dans son livre, Emmanuel Todd affirme pourtant sur le plateau de France 5, « ne pas voir les sexes ». Après nous avoir assuré que nous devions rester à notre place de femelle Sapiens durant 400 (longues) pages, celui-ci affirme tout à coup être aveugle à la distinction des sexes lorsque des féministes le confrontent à sa misogynie…
par Léane Alestra