International Film Festival Rotterdam 2020 : "El Cazador" de Marco Berger

Un jeune homme cherche à attirer l’attention d’autres jeunes hommes sans succès. Un jour, il rencontre un garçon avec qui il partage de l’intimité mais la situation dans laquelle il se trouve est de plus en plus suspecte.

"El Cazador" de Marco Berger © Sombracine "El Cazador" de Marco Berger © Sombracine
Marco Berger, depuis son premier long métrage Plan B (2009), il y a dix ans, enchaîne ses réalisations avec le thème commun de l’homosexualité masculine mais avec toujours un angle différent pour l’interroger. Après la légèreté de la séduction amoureuse entre jeunes hommes consentants, vient avec El Cazador le temps du doute sous le mode du thriller psychologique comme il l’avait déjà développé dans Absent (Ausente, 2011). Il ne s’agit pas ici de signer un film de genre pour le genre, mais davantage d’utiliser les codes du genre afin de mettre en scène l’inquiétude qui plane sans cesse à exprimer ses désirs dans une société où l’on ignore avec quelle violence peut être réprouvée au final l’homosexualité. Le cinéaste-scénariste-monteur du film utilise parfaitement son récit pour mettre la matière de sa fiction au service des préoccupations de ses personnages dont l’adolescence exacerbe d’autant plus les questionnements identitaires. Marco Berger témoigne une fois encore de son excellente direction d’acteurs alors même qu’il ne cesse d’inviter devant sa caméra de nouveaux comédiens. En tant que monteur également de ses films, Marco Berger soigne le rythme de son récit au profit des drames intérieurs indicibles de ses personnages principaux. Le cinéaste fait en outre corps avec le cadre urbain de Buenos Aires en en écrivant film après film les modes de vie autant que les rythmes placides. El Cazador réussit à marier dans une relation fascinante, Alfred Hitchcock avec Éric Rohmer dans un pur amour de cinéphile aussi !

 

 

EL CAZADOR / YOUNG HUNTER de Marco Berger - Trailer Oficial © Sombracine Producciones

El Cazador
de Marco Berger
Fiction
100 minutes. Argentine, 2020.
Couleur
Langue originale : espagnol

Avec : Juan Pablo Cestaro, Juan Barberini, Lautaro Rodríguez, Patricio Rodríguez
Scénario : Marco Berger
Images : Mariano De Rosa
Montage : Marco Berger
Musique : Pedro Irusta
Son : Mariano Agustín Fernandez
Décors : Natalia Krieger
Production : Sombracine
Producteur : Alberto Masliah
Vendeur international : Wildstar Sales

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.