Billet de blog 26 janv. 2022

"American Nightmare 5 : Sans limites" (The Forever Purge) d’Everardo Gout

Adela et Juan ont quitté leur Mexique natal pour trouver un lieu de paix en entrant illégalement aux USA et se retrouvent à vivre leur première nuit de la Purge où tout citoyen peut assassiner légalement son prochain. Ce qui devait durer une nuit se poursuit indéfiniment.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Sortie Blu-ray : American Nightmare 5 : Sans limites d’Everardo Gout

La saga à succès initiée une décennie plus tôt se poursuit malgré l’absence de son initiateur James DeMonaco qui a cessé de réaliser après le troisième volet. Tandis que le quatrième film faisait un revirement en se consacrant aux origines de ladite Purge, ce cinquième film confié au réalisateur mexicain Everardo Gout, se veut plus politique en traitant du racisme made in USA à l’égard des étrangers et du renversement de la situation entre Mexique et USA au sujet de la migration.

Le réalisateur revient pour l’occasion au cinéma après son premier long métrage Días de gracia (2011) une décennie plus tôt qui lui avait ouvert la porte des USA et plus particulièrement des séries où il n’a cessé d’être très actif.

"American Nightmare 5 : Sans limites" (The Forever Purge) d’Everardo Gout © Universal Pictures France

Pour l’occasion, il revient notamment avec son acteur fétiche Tenoch Huerta qui portait largement le film Días de gracia. Cependant, sur la réalisation d’American Nightmare 5 : Sans limites (The Forever Purge), Everardo Gout est bien moins libre que sur son premier long métrage où ses choix de mise en scène osaient flirter avec le cinéma de Brian de Palma pour ses mouvements de caméra et d’Alejandro González Iñárritu pour son désir d’embrasser tout le désordre de la violence des classes sociales au Mexique. Ici, il se contente de suivre les règles de la franchise American Nightmare avec les codes du thriller trop appuyés, notamment avec ces séquences qui sont censées faire peur parce qu’un personnage apparaît subitement à l’image.

Les séquences d’action manquent clairement de dynamique et le montage ultra saccadé aux multiples plans cher à Michael Bay (ici producteur) dessert la fluidité du récit. Le film ne manque pas d’intérêt mais la mise en scène est décevante de la part du réalisateur de Días de gracia.

American Nightmare 5 : Sans limites
The Forever Purge
d’Everardo Gout
Avec : Ana de la Reguera (Adela), Tenoch Huerta (Juan), Josh Lucas (Dylan Tucker), Cassidy Freeman (Cassidy Tucker), Leven Rambin (Harper Tucker), Alejandro Edda (T.T.), Will Patton (Caleb Tucker), Sammi Rotibi : Darius Bryant), Will Brittain (Kirk), Zahn McClarnon : Chiago), Jeffrey Doornbos (Elijah « Alpha » Hardiin), Susie Abromeit (Mrs Hardin)
USA, 2021.
Durée : 103 min
Sortie en salles (France) : 4 août 2021
Sortie France du Blu-ray : 8 décembre 2021
Format : 1,85 – Couleur
Éditeur : Universal Pictures France

Bonus :
Début alternatif (séquence storyboard)
Scène coupée
« Effondrement du système » : coulisses du film
« Une garde-robe épouvantastique »

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Pouvoir d'achat
« Et Macron, il pense aux familles nombreuses quand tout augmente ? »
En avril 2022, selon l’Insee, les prix des produits de grande consommation vendus dans la grande distribution ont augmenté de 1,3 %. Une hausse des prix que subissent de plein fouet les plus modestes. À Roubaix, ville populaire du nord de la France, la débrouille règne.
par Faïza Zerouala
Journal — France
Violences conjugales : Jérôme Peyrat finalement contraint de retirer sa candidature
L’ancien conseiller d’Emmanuel Macron, condamné pour violences conjugales, renonce à la campagne des législatives. La défense catastrophique du patron de LREM, Stanislas Guerini, a accéléré les choses. Et mis fin à la gêne qui montait au sein du parti présidentiel, où personne ne comprenait cette « décision venue d’en haut ».
par Ellen Salvi
Journal
Affaire Jérôme Peyrat : « Le problème, c’est qu’ils s’en foutent »
Condamné pour violences conjugales en 2020, Jérôme Peyrat a fini par retirer sa candidature aux élections législatives pour la majorité présidentielle à deux jours de la date limite. Il était pourtant toujours soutenu par les responsables de La République en marche, qui minimisent les faits.
par À l’air libre
Journal
Élisabeth Borne et l’écologie : un certain savoir-rien-faire
La première ministre tout juste nommée a exercé depuis huit ans de nombreuses responsabilités en lien direct avec l’écologie. Mais son bilan est bien maigre : elle a soit exécuté les volontés de l’Élysée, soit directement contribué à des arbitrages problématiques.
par Mickaël Correia et Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
Une fille toute nue
[Rediffusion] Une fois de plus la « culture » serait en danger. Combien de fois dans ma vie j’aurais entendu cette litanie… Et ma foi, entre ceux qui la voient essentielle et ceux qui ne pas, il y a au moins une évidence : ils semblent parler de la même chose… des salles fermées. Les salles où la culture se ferait bien voir...
par Phuse
Billet de blog
Quand le Festival de Cannes essaie de taper fort
La Russie vient de larguer 12 missiles sur ma ville natale de Krementchouk, dans la région de Poltava en Ukraine. Chez moi, à Paris, je me prépare à aller à mon 10e Festival de Cannes. Je me pose beaucoup de questions en ce mois de mai. Je me dis que le plus grand festival du monde tape fort mais complètement à côté.
par La nouvelle voix
Billet de blog
Le générique ne prédit pas la fin
Que se passe-t-il lorsque le film prend fin, que les lumières de la salle de cinéma se rallument et qu’après la séance, les spectatrices et spectateurs rentrent chez eux ? Le film est-il vraiment terminé ? Le cinéma vous appartient. Le générique ne prédit pas la fin. Il annonce le début d’une discussion citoyenne nécessaire. Prenez la parole, puisqu’elle est à vous.
par MELANIE SIMON-FRANZA
Billet de blog
images écrans / images fenêtres
Je ne sais pas par où prendre mon film.
par Naruna Kaplan de Macedo