"Deliciosa fruta seca" un film d’Ana Caridad Sánchez

Après le décès de son époux dans une chambre d’hôtel en situation d’adultère, Marialicia, la soixantaine, décide de quitter la maison où elle a jusqu’ici vécu et la laisse à sa fille et à son gendre, pour recommencer une vie dans un quartier humble. Marialicia découvre un cours de marinera et commence à se joindre à la danse.

"Deliciosa fruta seca" d’Ana Caridad Sánchez © Totora Producciones "Deliciosa fruta seca" d’Ana Caridad Sánchez © Totora Producciones
Film programmé durant la Semaine du cinéma péruvien du 23 au 28 novembre 2020

Comme son titre l’indique, Deliciosa fruta seca est une délicieuse histoire d’amour sur une femme qui redécouvre à plus de 60 ans son indépendance et la liberté de vivre enfin ses propres aspirations. Cela passe par la découverte d’un style de danse propre à cette région de la côte du nord du Pérou dans la ville de Trujillo où le film a été tourné : la marinera. Pour son premier long métrage en tant que réalisatrice et scénariste, Ana Caridad Sánchez en s’appuyant sur le parcours atypique d’une femme interprétée avec conviction par l’actrice Claudia Dammert pour sa dernière apparition à l’écran, met en valeur un patrimoine culturel local extrêmement vivant. La marinera permet en effet d’évoluer avec allégresse et séduction sur la piste de danse comme sur la place publique le plaisir de la vie incarné dans tout le corps en mouvement. De l’austérité d’un corps réprimé par une vie de couple dans une société bourgeoise aux codes strictes de puritanisme hypocrite, le personnage principal prend du recul avec le modèle de la mère au foyer gérant parfaitement la famille pour redécouvrir ses propres aspirations dans un élan corporel où les contraintes se sont volatilisées. Cette histoire démontre avec perspicacité que l’indépendance s’acquiert à la fois par l’émancipation conjuguée de ses propres ressources économiques et de son corps. Ce thème revient comme un leitmotiv dans un film extrêmement lumineux et solaire, flirtant à la fois entre le mélodrame, la comédie sociale et la comédie musicale. Avec une grande simplicité dans son récit et sa mise en scène, l’histoire est une ode à la vie et à l’émancipation féminine sans limite d’âge, avec une non négligeable déclaration d’amour à cette danse magnifique appelée marinera.

 

 

Deliciosa fruta seca
d’Ana Caridad Sánchez
Fiction
82 minutes. Pérou, 2017.
Couleur
Langue originale : espagnol

Avec : Claudia Dammert (Marialicia), Hugo Vasquez (Carlos), Mauricio Fernandini (Rodolfo), Mónica Dominguez (Claire), Erika Akatsuka, Maria Celeste Mejía, Brunella Cano, Rafael Bustamante, Hebert Bravo, Rosita Arrunategui, Cinthya Calderón, Orietta Foy, Natalia Cárdenas, Claudia Herrán, Matilde Arroyo, Maritza Barzola
Scénario : Ana Caridad Sánchez
Images : Juan Durán
Musique : Pauchi Sasaki / Lucy de Mantilla
Montage : Berta Frías
Casting : Basilio Soraluz
Scripte : Zarela Flores
Production : Totora Producciones
Producteur : Andrés Malatesta

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.