Billet de blog 27 sept. 2022

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

FBAL 2022 : "El Suplente" de Diego Lerman

Un écrivain est affecté au poste de professeur remplaçant de littérature dans un lycée situé en périphérie de Buenos Aires. Il découvre dès lors les difficultés de ses élèves confronté.es à un environnement violent et la place problématique des trafiquants de quartier.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Long métrage de fiction présenté en hors compétition lors de la 31e édition du Festival Biarritz Amérique Latine 2022 : El Suplente de Diego Lerman

Film après film depuis vingt ans, Diego Lerman signe des radiographies de la réalité sociale de son pays autour des histoires de familles et de personnages qui viennent systématiquement interroger les institutions. Ici, au centre de l'intrigue, on trouve l'école incarnée par des professeur.es dont la mission consiste à développer une alternative à un environnement social périlleux pour les jeunes. Pour la première fois chez Diego Lerman, le premier rôle n'est pas une femme, mais un homme en pleine crise suite à une séparation récente, sa difficulté d'écrivain qui n'écrit pas, son désarçonnement dans sa relation avec sa fille adolescente, sa confrontation à son père malade et au final son investissement progressif dans son nouveau rôle de professeur de littérature auprès d'élèves dont il réussit à capter progressivement l'attention et le respect mutuel.

"El Suplente" de Diego Lerman © El Campo Cine

Diego Lerman nourrit des scénarios toujours très riches d'une profonde investigation en amont pour comprendre la réalité sociale avant de la retraduire devant sa caméra dans un scénario qui cherche à en garder toute la complexité et à mettre en scène la question de la légitimité de la caméra qui se trouve régulièrement à enregistrer les discussions derrière des vitres. Il en découle une certaine sensation de clandestinité à suivre et saisir la réalité sociale retranscrite.

Il y a beaucoup du portrait du réalisateur dans ce rôle de professeur investi qui croit que l'art peut offrir des opportunités aux jeunes pour se projeter dans le monde tout en leur offrant des alternatives de vie. La littérature comme le cinéma est alors un prétexte de construction commune avec ces jeunes issus de ces quartiers en dehors de la caméra et qui font dès lors œuvre commune avec le cinéaste sur ce film.

El Suplente
de Diego Lerman
Fiction
111 minutes. Argentine, Espagne, Italie, Mexique, France, 2022.
Couleur
Langue originale : espagnol

Avec : Juan Minujín (Lucio), Alfredo Castro (El Chileno), Bárbara Lennie (Mariela), Rita Cortese (Amalia), Renata Lerman (la fille de Lucio), María Merlino (Clara)
Scénario : Diego Lerman, María Meira, Luciana De Mello, d'après une histoire originale de Diego Lerman et Juan Vera
Images : Wojciech Staron
Montage : Alejandro Brodersohn
Costumes : Sandra Fink
Décors : Marcelo Chaves
Production : Arcadia, Bord Cadre Films, El Campo Cine, Esperanto Kino, Pimienta Films, Sovereign Films, Vivo Film
Producteurs : Nicolás Avruj, Diego Lerman
Coproducteurs : Nicolás Celis, Ibon Cormenzana, Jonás Cuarón, Marta Donzelli, Ignasi Estapé, Gregorio Paonessa, Andreas Roald, Sandra Tapia, Dan Wechsler, Jamal Zeinal Zade
Producteur exécutif : Nicolás Avruj

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Entre les États-Unis et l’Europe, l’ombre d’une guerre commerciale
L’adoption d’un programme de 369 milliards de dollars par le gouvernement américain, destiné à attirer tous les groupes sur son territoire, fait craindre une désindustrialisation massive en Europe. Les Européens se divisent sur la façon d’y répondre. 
par Martine Orange
Journal — Services publics
« RER régionaux » : une annonce qui masque la débâcle des transports publics
En lançant soudainement l’idée de créer des réseaux de trains express dans dix métropoles françaises, Emmanuel Macron espère détourner l’attention du délabrement déjà bien avancé de la SNCF et de la RATP, et du sous-investissement chronique de l’État.
par Dan Israel et Khedidja Zerouali
Journal — Fiscalité
Le budget de la ville de Paris est-il vraiment une escroquerie ?
Le ministre des comptes publics Gabriel Attal estime que la gestion budgétaire de la mairie de Paris s’apparente à une pyramide de Ponzi. Une vision caricaturale, qui plus est venant d’un gouvernement qui creuse le déficit de l’État à coups de baisses d’impôts.  
par Mathias Thépot
Journal
La ministre Caroline Cayeux démissionne en raison d’un patrimoine « sous-évalué »
Caroline Cayeux a démissionné de son poste de ministre déléguée aux collectivités territoriales. La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique s’apprêtait à statuer sur son cas, lui reprochant des irrégularités dans sa déclaration de patrimoine.
par Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Révolution kurde en Iran ? Genèse d’un mouvement révolutionnaire
Retour sur la révolte en Iran et surtout au Rojhelat (Kurdistan de l’Est, Ouest de l’Iran) qui a initié le mouvement et qui est réprimé violemment par le régime iranien dernièrement (plus de 40 morts en quelques jours). Pourquoi ? Voici les faits.
par Front de Libération Décolonial
Billet de blog
Lettre d'Iraniens aux Européens : « la solidarité doit s'accompagner de gestes concrets »
« Mesdames et messieurs, ne laissez pas échouer un soulèvement d’une telle hardiesse, légitimité et ampleur. Nous vous demandons de ne pas laisser seul, en ces temps difficiles, un peuple cultivé et épris de paix. » Dans une lettre aux dirigeants européens, un collectif d'universitaires, artistes et journalistes iraniens demandent que la solidarité de l'Europe « s'accompagne de gestes concrets, faute de quoi la République islamique risque de durcir encore plus la répression ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Dieu Arc-en-Ciel
« Au nom du Dieu Arc-en-ciel ». C'est ainsi que Kian Pirfalak (10 ans) commençait sa vidéo devenue virale depuis sa mort, où il montrait son invention. Tué à Izeh par les forces du régime le 16 Novembre. Sa mère a dû faire du porte-à-porte pour rassembler assez de glaçons et conserver ainsi la dépouille de son fils à la maison pour ne pas que son corps soit volé par les forces de l’ordre à la morgue.
par moineau persan
Billet de blog
Voix d'Iran : la question du mariage forcé (et du viol) en prison
Ce texte est une réponse à la question que j'ai relayée à plusieurs de mes proches, concernant les rumeurs de mariages forcés (suivis de viols) des jeunes filles condamnées à mort.
par sirine.alkonost