Festival de Biarritz 2020 : "Las Razones del lobo" de Marta Hincapié Uribe

Mobilisant l’histoire familiale et plus particulièrement de sa mère, la sociologue María Teresa Uribe de Hincapié, également épouse du maire conservateur de Medellín, la réalisatrice raconte en voix off sur les images d’un club de golf élitiste, 50 ans de conflits sociaux armés en Colombie.

"Las Razones del lobo" de Marta Hincapié Uribe © DR "Las Razones del lobo" de Marta Hincapié Uribe © DR
Film en compétition long métrage de la 29e édition du Festival Biarritz Amérique Latine 2020 : Las Razones del lobo de Marta Hincapié Uribe

En partant des images vidéos filmées du club Campestre, refuge à Medellín des familles de la haute classe sociale, la documentariste réalise un documentaire de création, en prenant comme mentors Agnès Varda, Chris Marker ou encore Jean-Luc Godard. Il s’agit pour elle de faire parler des images qui pourraient paraître anodines, à savoir le quotidien de l’entretien d’un club de golf. Or, ces images associées au texte lu en voix off prennent un sens d’une grande violence : celle émanant du mépris d’une classe sociale aisée à l’égard de toutes les autres.
Ce film place le spectateur dans la situation dérangeante et inconfortable de regarder et penser 50 ans de conflits armés d’une extrême violence en Colombie dans le confort obscène d’un club de golf dominant toute la ville de Medellín. La réalisatrice choisit sous la forme qui pourrait être son propre journal intime de suivre le cheminement de sa mère, María Teresa Uribe de Hincapié, une femme entre deux mondes, en tant qu’intellectuelle progressiste appartenant à la classe sociale de l’élite sociale avec son mari maire de la ville. Ce point de vue entre deux mondes qui ne se côtoient pas d’ordinaire permet de découvrir un regard inédit sur l’histoire du pays témoignant d’une société totalement divisée comme l’illustre l’échec du processus de paix en 2016 avec le référendum qui divisa la moitié des électeurs.
La réalisation de ce film part autant de l’hommage rétrospectif d’une fille rendue à sa mère décédée en janvier 2019, que d’une nécessité intérieure profonde autour notamment de la culpabilité d’appartenir à une classe sociale privilégiée qui est ouvertement, même indirectement, responsable de la division sociale violente du pays, perpétuant le cycle infini d’un état de guerre permanent.

 

lasrazonesdellobo-poster-2020
Las Razones del lobo
de Marta Hincapié Uribe
Documentaire
70 minutes. Colombie, 2019.
Couleur
Langue originale : espagnol

Scénario et voix off de la narratrice : Marta Hincapié Uribe
Images : Santiago Herrera Gómez
Montage : Marta Hincapié Uribe, Juan Soto
Production : Sandelion Productions
Contact production : hola@sandelionproductions.com

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.