Édition suivie par 36 abonnés

Critique de l’autoritarisme néolibéral

2 rédacteurs

À propos de l'édition
Pour Pierre Bourdieu, l’essence du néolibéralisme est un programme de destruction des structures collectives capables de faire obstacle à la logique du marché pur. Que dire de plus ? La financiarisation de l’économie, l’état devenu partenaire du marché prenant en otage les corps sociaux, la gouvernance et les dynamiques managériales dans l’organisation du travail et les politiques publiques normalisent et formatent les individus au néolibéralisme, nouvelle forme d’accumulation du capital.
mots-clés