Des Livres et Nous - 1

Mediapart vous propose de participer à un projet collectif autour des livres. Avec trois maisons d'édition qui nous sont proches (Don Quichotte, Galaade et La Découverte) nous mettons à disposition des blogueurs du Club des livres à chroniquer. Pour cette première édition, 6 livres ont été sélectionnés : le témoignage d'un révolutionnaire syrien, un dictionnaire culturel du foot, un essai collectif sur la guerre des identités, un autre sur l'injure, une fiction sur le Massachusetts des années 30 et enfin, un roman sur le Grand Bazar d'Antalya.

Le Club réunit des lecteurs passionnés et des chroniqueurs avertis. Le nombre de billets et d'éditions consacrés à la littérature (BookclubLa critique au fil des lectures, Aux lecteurs émancipés, ATLANDIDE, les mots du monde à Nantes, etc) en témoigne. 

Depuis sa création, Mediapart a des relations privilégiées avec certaines maisons d'édition.

Partenaire de la première heure, Galaade, une maison d'édition littéraire indépendante, a publié « Combat pour une presse libre. Le manifeste de Mediapart » d'Edwy Plenel, en 2009, traduit depuis en anglais et en arabe. Le catalogue de cette maison est constitué de textes de fiction française et étrangère (Hakan Günday, Raja Shehadeh...) d'une grande qualité. Elle contribue à apporter un vent d'air frais dans le monde éditorial actuel.

Les éditions Don Quichotte est la maison d'édition maison ! Plus d'une dizaine de livres de journalistes de Mediapart y ont été publiés : « Les cartels du lait » de Karl Laske et Elsa Casalegno, « Dire nous » d'Edwy Plenel, « La République sur écoute » de Fabrice Arfi, « La paix n'aura pas lieu » de Pierre Puchot, etc.

Enfin, La Découverte, l'éditeur de sciences-humaines qu'il n'est plus utile de présenter, est co-éditeur avec Mediapart du Crieur, une revue consacrée aux idées et à la culture, dont le 4e numéro marqué par le temps de la révolte est sorti le 9 juin . 

En raison des liens privilégiés qui nous unissent, nous nous sommes tournés vers ces maisons pour leur proposer de participer à « Des Livres et Nous ! » (retrouvez ici l'édition) un nouveau projet du Club qui vise à enrichir nos lectures et nos débats, en mettant à disposition des abonnés-blogueurs des livres à chroniquer.

La mécanique est la suivante :

1- Le Club propose une sélection de livres publiés chez Don Quichotte, Galaade et La Découverte

2- Les abonnés intéressés se manifestent auprès du Club, en précisant le livre qui les intéresse : leclub@mediapart.fr

3- Un ou deux chroniqueurs sont choisis pour chaque livre.

4- Les livres sont envoyés aux heureux élus.

5- Un mois maximum après l'envoi du livre, le blogueur doit publier sa chronique.

Bien entendu, il n'est pas question de faire de la publicité pour ces livres. Vous aurez le droit de ne pas être charmé par vos lectures. Une seule condition, il faut jouer le jeu de la chronique en argumentant son point de vue.  

 

Voici la première sélection :

couv-majd-al-dik
1 - « A l'est de Damas, au bout du monde. Témoignage d'un révolutionnaire syrien » de Majd al-Dik, avec Nathalie Bontemps, chez Don Quichotte.

Majd al Dik est déjà connu des lecteurs de Mediapart. Le récit de la traque de ce révolutionnaire syrien de Douma, par le régime syrien et l'Etat islamique, a été publié en février 2015 par Pierre Puchot. Majd al-Dik a, par ailleurs, participé à l'opération OpenEurope de Mediapart de l'été 2015 (notre dossier consacré aux drames des migrants et aux initiatives de solidarité dans toute l'Europe peut se retrouver ici), en alimentant son blog de billets en français et arabe.

 La présentation de l'éditeur est à retrouver ici. 

 

donqui-foot-vignette-ne
2 - « DonquiFoot. Dictionnaire Rock, historique et politique du football » de Hubert Artus, chez Don Quichotte.  

Un livre qui tombe à pic pour les gens qui comme moi, en cette période de footmania, ont besoin qu'on leur rafraîchisse la mémoire sur l'histoire des joueurs, des clubs, des joies et des embrouilles autour du ballon rond. Plusieurs entrées abordent les rapports du foot à la politique : les guerres, les luttes contre la colonisation et l’esclavage, les nationalismes, le racisme et l’antiracisme. 

La présentation de l'éditeur est à retrouver ici.

 

gunday-topaz-72dpi
3 - « Topaz », de Hakan Günday, chez Galaade.

Après « Encore », récit d'un enfant devenu passeur esclavagiste, pour lequel Hakan Günday a reçu le Prix Médicis étranger 2015, « Topaz » nous plonge dans le Grand Bazar d'Antalya, au sud de la Turquie, où les vendeurs de bijoux (escrocs) font face à des touristes (avides de consommation). Deux mondes irréconciliables.

 La présentation de l'éditeur est à retrouver ici.

 


oyeyemi-bsb-300dpi
4 - « Boy Snow Bird », de Helen Oyeyemi, chez Galaade.

Helen Oyeyemi fait partie des nouveaux auteurs à connaître de la littérature britannique. Ce roman polyphonique, sucré-amer, se déroule à Massachusetts dans les années 30. Boy, fille maltraitée par son père "le preneur de rats", s'enfuit de chez elle et se marie avec Arturo Whitman, un veuf qui vit avec sa fille (Snow). Boy épouse Arthuro et quand leur fille (Bird) nait, à la différence de ses parents, elle a la peau « sombre ». La couleur, les gènes, l'histoire, la culture, Oyeyemi explore ici ce qui nous identifie. 

La présentation de l'éditeur est à retrouver ici.

 

vers-la-guerre-des-identite-s
5 - « Vers la guerre des identités ? De la fracture coloniale à la révolution ultranationale », sous la direction de Pascal Blanchard, Nicolas Bancel et Dominic Thomas, La Découverte.

Les auteurs de cet ouvrage ont publié en 2005, « La fracture coloniale ». Ils récidivent avec cette réflexion collective (22 contributions d'Alain Mabanckou à Alexi Jenni, en passant par Nonna Meyer) pour tenter de comprendre le « champ de mines identitaire » que traverse la France et la façon dont sont réactivés les rapports (post)coloniaux. Avec un objectif : « éviter que le séparatisme ne devienne le nouveau modèle français ».

La présentation de l'éditeur est à retrouver ici.

 

1-injuriez-vous
6 - « Injuriez-vous ! », Julienne Flory, La Découverte. 

Voilà un sujet taillé sur mesure pour réfléchir à nos pratiques de commentateurs sur Mediapart ! Philosophe et sociologue de formation, Julienne Flory analyse dans ce court essai la différence entre insulte et injure, ce qui fait la puissance d'une insulte, la question du statut de celui qui insulte. Et pour finir, le livre donne des pistes sur la façon dont on peut retourner une injure à son avantage.

 La présentation de l'éditeur est à retrouver ici.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.