le loup est une espèce protégée par la convention de Bern, en France. Or, Ségolène Royal se distingue depuis son arrivée au ministère de l'écologie, par une haine immense à l'égard des loups français, et par un désir de satisfaire le lobby des éleveurs, en les éradiquant de notre territoire. 

Face à la proposition de tuer 36 loups, et d'autoriser les chasseurs en battue à les tirer, une consultation des citoyens a été mise en place, détails ici:

http://www.ferus.fr/actualite/consultation-publique-dites-non-a-lautorisation-de-la-chasse-aux-loups

 .............mais, comme Vals, elle ignore ce que le mot démocratie veut dire, et avant la fin de la consultation des citoyens, opposés dans leurs messages environ à 93% à ces mesures, elle décide que 36 loups pourront être tirés (pour rappel, sous la droite, le plafond était de 12! le gouvernement socialiste l'a passé à 24, puis pour 2014-15, à 36), et elle étend le nombre de départements concernés par ces tueries. Les tirs de "prélèvement" (joli mot pour massacre d'une espèce protégée!!!!!!!!!!!)  par chasseurs en battue, à l’approche ou à l’affût dans plusieurs communes du 04, 06, 73 et 83 sont donc autorisés!

Pire, il y a quelques jours, les autorités françaises, ont autorisé une battue d’effarouchement (et au passage déranger toute la faune sauvage en pleine période de reproduction notamment pour les chamois, bouquetins, chevreuils, tétras-lyres etc) pour faire sortir les loups du parc des Ecrins et les massacrer dès qu'ils auraient mis une patte en dehors!.… Puisqu’on ne peut pas abattre un loup, espèce protégée, dans le cœur d’un parc national...................jusqu'à présent, du moins!

« L’opération a été organisée par le parc national des Écrins en concertation avec des représentants des agriculteurs. C’est avec des pétards de forte puissance, qu’une quinzaine d’équipes constituées d’un agent du parc et d’un éleveur, sont parties des crêtes, formant une « ligne » qui, en descendant, doit repousser le prédateur. » indique le parc national des Écrins aujourd’hui sur son site web en tentant de justifier cette opération HONTEUSE. Le parc des Écrins indique également que « le conseil scientifique (sic!!!!!!!!!!!!!) a donné son accord pour cette démarche. » On croit rêver!!!!!!!!!!!!!!

Heureusement, aucun loup ne s'est laissé prendre! et l'arrêté de "prélèvement" a été abrogé par le justice, l'ASPAS et FREUS ayant porté plainte contre! car oui, à chaque fois, la justice donne tort aux préfets, représentants de l'état censés appliquer la loi, et qui l'enfreigne pour plaire, comme leurs supérieurs, au lobby des éleveurs!

nous sommes gouvernés par ce lobby!

du coup, FERUS conseille à ceux qui le faisaient, de ne plus tranmettre aucune info sur des indices de présence du loup

http://www.ferus.fr/actualite/indices-de-presence-du-loup-detruisez-les-2

CAP LOUP, qui rassemble diverses associations, a envoyé cette lettre à S.Royal:

Le collectif CAP Loup a envoyé hier une lettre ouverte à Ségolène Royal, Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie.

Madame la Ministre,

Vous venez de signer deux arrêtés très défavorables à la protection du loup : le premier élève à 36 le nombre de loups pouvant être abattus pour la période 2014-2015, et le deuxième facilite les tirs dans des départements où l’espèce est encore à peine présente. De plus, vous promettez d’autoriser bientôt la chasse aux loups. 

La protection de la nature fait-elle encore partie des objectifs de votre ministère ?

L’avenir de nos loups n’est pas encore assuré. Vous savez que la France doit protéger le loup, à la fois pour assurer le patrimoine naturel des générations futures, pour la bonne santé de nos écosystèmes, et réglementairement par la convention de Berne et la Directive Habitats.

Encourageons l’élevage, mais sans sacrifier l’écologie

Abattre des loups ne solutionne en rien les difficultés de l’élevage. Quid de l’accompagnement des éleveurs pour les inciter réellement à des pratiques adaptées ? Quid de la dégradation écologique due à des troupeaux ovins beaucoup trop grands jusque dans le cœur des parcs nationaux ? Quid d’une vraie lutte contre le braconnage ? Et quid d’un tourisme nature basé sur le loup, qui assurerait un vrai avenir pour nos montagnes ?

Madame la Ministre, les Français sont en attente de protection du loup

75% des français sont opposés à l’abattage de loups*. La consultation publique relative à vos deux arrêtés a montré une opposition massive à ces textes. Protéger le loup, c’est protéger le patrimoine naturel de tous les français. Vous ne pouvez pas ne tenir compte que d’une catégorie de la population. Les associations de CAP Loup demandent à vous rencontrer pour faire entendre ce que la grande majorité des Français attend pour la protection du loup. Dans cette attente, nous vous prions de croire, Madame la Ministre, à notre très haute considération.

*sondage IFOP septembre 2013 pour l’ASPAS et One Voice

DECIDEMENT, JAMAIS UN GOUVERNEMENT N'AVAIT ETE AUTANT AUX ORDRES DES LOBBIES DES ELEVEURS, jusqu'où iront-ils dans leur volonté de leur donner des gages?

et nous simples citoyens, amoureux et défenseurs de la vie sauvage, personne ne nous écoute là-haut! c'est sûr qu'ils font le lit de la droite, ou pire même, de l'extrême, car qui voudrait encore voter pour ces pourfendeurs de la vie sauvage de France?

pas moi entout cas, PLUS JAMAIS JE NE VOTERAI SOCIALISTE!

je viens d'inventer un nouveau slogan:

J'AIME LES LOUPS, DONC, JE NE VOTE PAS SOCIALISTE!

 

tirs de loup © assoc tirs de loup © assoc


Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.