Appel à témoignage

Appel à témoignage : sans abri, réfugiés, harcèlement, discrimination, violence, militantisme, souffrance au travail, handicap, prostitution... Dans l’anonymat ou non, libérons la parole dans un monde qui se renferme sur lui même.

Equipe de travailleurs sociaux et du monde associatif, nous récoltons actuellement des histoires de vie dans le but de les diffuser sur l'édition « Ecrire pour exister ».

La création de cet espace de parole a plusieurs objectifs.

Le premier est de libérer la parole de ceux qui le veulent / qui en ont besoin. C'est un espace de liberté d'expression totale sous respect de la loi bien entendu. Ecrire pour laisser une trace, pour se libérer, se soulager, car écrire c'est exister.

Le deuxième est que le combat menait autrefois ou que mène une personne encore aujourd'hui peut s'avérer être une source d'exemple pour d'autres. Nous sommes tous différents et heureusement, mais nous pouvons passer par des moments de souffrances similaires et un témoignage nous montre que nous ne sommes pas seules et que des possibilités d'espoirs s'offrent à nous.

Un troisième est de lutter contre la banalisation du mal et de poser le cadre de la réalité. Le récit de vie écrit de la plume d'une personne ne peut pas être déconnecté de la violence qu'il subit au quotidien. Ici ce ne sont pas des chiffres qui parlent mais la parole humaine.

Chose très importante, les témoignages sauf sur demande seront entièrement anonymes ! Il n'y a pas d’inquiétude à avoir à ce sujet. Pour terminer, les témoignages peuvent se faire sous différentes formes. Soit la personne peut tout écrire, de ce fait nous ne retouchons pas à l'écrit. Soit la personne n'est pas à l'aise (angoisse de la page blanche par exemple ) et donc nous lui proposons un dialogue entre nous, puis nous mettrons en forme la discussion. Dans ces deux cas, une relecture sera demandée afin que le témoignage décrive parfaitement l'histoire de vie de la personne concernée.

Donc si vous avez des connaissances ou si vous-mêmes, vous avez un combat à raconter, envoyez-nous un email à v.astier51@laposte.net ou v.astier51@gmail.com.
Nous recueillons toutes formes de témoignages : sans-abri, réfugiés, harcèlement, violence physique/psychologique, souffrance au travail, discrimination liée à l'origine, à la sexualité, la couleur de peau, handicap, ancien détenu... il y a encore beaucoup de chose à dire.

Il faut libérer la parole dans un monde qui se renferme

QUAND LA PAROLE N'EST PAS TOUJOURS DONNÉE, ON PEUT TOUJOURS ECRIRE

interdiction-de-parler-photo-oliver-rath-1

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.